Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 10:06
On va dire que j'arrête pas de me plaindre du temps. Et on aura raison. Autant j'ai apprécié avoir l'été en Avril, autant j'aimerai bien avoir la rediffusion maintenant. Des restes de mon éducation bêtement judéo-chrétienne française coincée dans son calendrier grégorien, j'imagine. Ou la faute aux videos à la demande, qui sont quand même super pratiques pour mater un truc vraiment quand on veut. Je sais pas trop.

Mais bon, il ne faut pas croire pour autant que je n'aime pas la pluie. Il y a encore quelques jours, j'ai eu droit à un de mes climats préférés. Il ne faisait pas très froid. Juste bon. En plus, j'étais en ville. Un peu d'activité, un peu de vie tout autour. Et un peu de pluie. Le genre douce. Qui coule doucement. Régulière. De grosses gouttes, mais pas un déluge. Une gentille douche. Et là, le soleil s'est mis à briller. Marcher sous la flotte avec un soleil bien éclatant dans la face, c'est vraiment rafraichissant. Je n'ai pas cherché l'arc-en-ciel, mais je suis sur qu'il ne devait pas être très loin. La plupart des gens ont commencé à s'abriter alors qu'il n'y a rien de plus agréable. Gouter gentiment en sachant qu'on sera sec en 10 minutes parce que ça coule peu, c'est vraiment chouette. Au milieu de la rue, abandonnée par les indigènes craignant l'eau. Pourtant, ils devraient être un peu habitués.

En tout cas, c'est plus agréable que de se faire réveiller, en sortant de chez soi pour aller au boulot, par un ciel qui vous pleure dans les yeux. Ca a son charme aussi, et j'imagine que ma destination a joué sur mon humeur. Mais bon, j'essayerai l'automne plus tard. Parait que l'été commence ce week-end. J'ai hate.
Repost 0
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 15:33
Et voilà. L'été arrive (au moins civilement), les vacances avec et ça commence. Les autoroutes se remplissent et les foyers se vident. Chaque année, des milliers de familles à travers l'Europe passent par le drame au moment de partir en villégiature, loin du logis familial. On perd un être cher et tout est dépeuplé. Cette note est pour toi, Pato, fidèle compagnon de ma jeunesse.

Je voudrais donc aujourd'hui lancer un appel (hop! attention les meubles). Un cri pour tous ces chiens qui ne reviendront pas à la maison avec la rentrée. Amis canidés, arrêtez de fuguer. Je peux comprendre l'attrait d'une aire d'autoroute, surtout en France. Si moi, l'ami des chiens, j'ai ouvert mon aire sur les autoroutes de l'information, ce n'est pas pour rien. Je suis avec vous. Mais comprenez bien que la possibilité d'uriner sur un pneu de camion, différent chaque jour, ne remplacera pas votre famille aimante et attentionnée. Pensez à leur perte, à leur chagrin. L'impression d'être abandonné, alors que les départs en vacances sont censées être une période de joie. Le remord de n'avoir pas assez aimé. D'autant plus que si on retrouve vos proches, vous êtes punissables devant la loi.  Et comme vous n'avez pas de poche pour garder un porte-feuille, qui c'est qui trinque? C'est vos maîtres adorés. A la trahison, vous ajoutez l'humiliation. Alors qu'il serait tellement plus simple de vous rendre directement en refuge. Ce n'est pas tellement plus glorieux, mais au moins, la loi l'autorise.

Alors je vous en conjure, amis à quatre pattes (je parle aux chiens là, les chats peuvent finir en sandwich chez Total (ceci était un message du Comité Contre les Chats (C.C.C.))), ne fuguez plus. Restez avec vos maîtres pendant les vacances. Arrêtez l'hémorragie estivale qui surcharge les G.O. de la S.P.A., surtout quand vous n'avez pas réservé. Pour des vacances tranquilles, restez à la maison. On compte sur vous.
Repost 0
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 09:58
Depuis quelques temps, j'ai l'impression de me souvenir plus souvent de mes rêves. Jusqu'alors, c'était plutôt le black out complet sur mes activités cérébrales (si si) nocturnes. Mais maintenant, ce n'est plus exceptionnel qu'il me reste un goût de rêve dans la bouche le matin, voire que je m'en souvienne totalement. C'est peut-être parce que je creuse pour trouver des trucs à mettre sur le blog.

Du coup, j'ai l'impression d'expérimenter de nouveaux trucs. Le rêve réaliste, j'avais peu donné dedans jusqu'à présent. Et cette nuit, j'ai encore testé un nouveau truc: le souvenir de rêve. Il y a des rêves dont on sait qu'ils sont passés sans vraiment se souvenir de leur contenu. Généralement, ils laissent juste une impression fugace, genre une angoisse, mais c'est à peu près tout. Cette nuit, mon rêve m'a rappelé un rêve précédent que j'avais oublié. Un de ses rêves dont on ne retient rien au matin. Un peu comme si je m'étais branché sur la suite du rêve et que ça m'avait fait revenir l'épisode précédent. Déjà, avoir un rêve qui soit la suite d'un songe précédent, je connaissais pas vraiment. Mais en plus, grace à cette suite, se souvenir qu'on a déjà vu le premier épisode alors qu'on l'avait totalement occulté, ça fait bizarre. C'est un peu comme une série, ou une vie parallèle. Le plus étrange, c'est que d'un coup, alors qu'on est toujours endormi, on se rend compte qu'on est dans un rêve et qu'on se souvient qu'on a déjà subi un autre rêve sur la même histoire. Ca n'empêche pas le trip un peu fantasmagorique de se poursuivre, mais c'est étrange. En tout cas, ça marque. Sans doute parce que ce matin, du coup, je me suis souvenu de 2 rêves d'un coup. Celui de la nuit, et celui dont le souvenir a été réveillé.

En plus, un rêve de banque qui me refuse l'accès à mes sous parce que j'aurai soi-disant tenté de me suicider, c'est pas super joyeux. Surtout que j'ai même pas essayé, même en rêve. C'est vraiment des incompétents partout ces banquiers.
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 16:02
Bon, en fait, j'en suis pas sûr, vu que j'ai pas regardé la série. Oui, je sais, il parait que c'est très bien, enfin surtout après les 4 premiers épisodes qui seraient moyens. Mais bon, j'ai pas pu me résoudre à allumer ma télé sur tf1. Un vieux réflexe. Toujours est-il que je crois quand même avoir un super-pouvoir. Enfin pas qu'un sans doute, mais on va faire avec celui du jour. J'ai des yeux déformateurs de réalité.

Il y a des gens qui réussissent à faire ouvrir les portes automatiques des supermarché par la pensée, d'autres qui réussissent à faire avancer des voitures rien qu'au son. Moi, je déforme la réalité. Tout ça rien qu'avec mes yeux. Au début, c'était juste doucement perceptible. Parfois, après une longue exposition à des jeux online addictifs (zog zog!), j'avais l'impression d'avoir des palpitations dans l'oeil. Comme si le monde sautait au rythme de mes battements de coeur. Les plus naifs penseront sans doute que j'avais les yeux déchirés et bien rouges et qu'il s'agissait effectivement d'une veine qui faisait remuer mes yeux, mais que nenni. J'ai eu confirmation plus tard.
Le matin dans le train, il m'arrive d'avoir les yeux dans le vague. Le soir aussi d'ailleurs. C'est dans ces moments là que mon pouvoir échappe à mon contrôle et que ça commence à bouger. Les quais s'étirent. Les objets se rapprochent, se déforment... L'autre jour, j'ai même réussi à faire disparaitre un collègue. Parait qu'il est passé me dire bonjour, plusieurs témoins pour le confirmer et non. Mes yeux l'ont totalement occulté, impossible de s'en rappeler.

Ca me donne un peu l'impression d'être le ptit gars chauve de Matrix avec sa cuillère à Flanby. There is no spoon. Tordre les cuillères, c'est fingers in the zen. Le problème, c'est que mon pouvoir n'est que dans mes yeux. J'arrive bien à déformer la réalité, mais je ne sais pas pourquoi, elle ne reste jamais telle que j'arrive à la voir. Je me demande si Charles Xavier est dans l'annuaire.
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 09:51
Depuis que la plupart des espèces animales avaient disparu de la planète, la consommation avait changé. Le bon côté, c'est qu'il y avait plein de place pour faire pousser du houblon. Et la bière, ça se vend toujours très bien. Mais au petit dej', c'est pas toujours le top non plus. Du coup, les chocapics avaient la côte aussi et il fallait approvisionner en lait.

L'extinction nous a laissé plein de fossiles. Plein de réserves de pétrole en devenir. De quoi faire toutes les transformations qu'on veut. Il y en a déjà qui pensent à en faire de la bouffe. Mais en attendant, c'est le lait de soja qu'a la côte. Ak' Ab ne comprenait pas bien comment on peut boire ce truc. J'imagine que devant ton bol de céréales sèches, t'as vite fait de choisir entre rien ou le substitut. Mais il avait des principes et n'arrivait à se décider à boire du lait qui ne serait pas passé par un bout de viande. Sans compter qu'il se souvenait de ce principe séculaire: si c'est vert, c'est que ce n'est pas mûr. C'est comme ça qu'il avait débuté son élevage.
Le plus dur avait été de trouver le mâle reproducteur. Après l'extinction, les dominants avaient commencé à génocider les soumis avant de se battre entre eux. Ca n'en laissait plus des masses, surtout que les dominants n'étaient pas forcément les plus aptes à l'élevage. Ak' Ab avait eu de la chance à ce niveau là. Il avait trouvé le sien en mer, sur un ilot abandonné. S'il avait su lire les hiéroglyphes d'antan, il aurait peut-être vu l'ironie d'avoir trouvé sa baleine blanche. Après, trouver un troupeau de femelles avait été plus simple. Elles se déplacent plus souvent en groupe, contrairement à leurs mâles et savent prendre à peu près soin d'elles. Il avait alors commencer à les mettre à la traite quotidienne. Ca fonctionnait plutôt bien. Il vendait son lait aux nantis qui pouvaient se permettre un vrai lait animal plutôt que des ersatz.

Le seul problème est que l'humaine, ça produit peu. Il aurait bien aimé se lancer dans le fromage, mais pour l'instant, il arrivait à peine à fournir ses clients en lait. On lui avait dit que la Charolaise, c'était pas mal, mais ce n'est pas suffisant. L'an prochain, Ak' Ab investira plutôt dans de la Bavaroise.
Repost 0
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 16:00
Les vacances scolaires sont là. Et avec elle, évidement, les départs en vacances. Bon, c'est sur qu'en tant que salarié, je ne me sens pas tellement concerné. Mais mes collègues ayant jugés important de se reproduire ne sont pas forcément du même avis. Et du coup, ça sent le mou au bureau. Ce qui peut être un piège pour le glandeur amateur.

Soyons franc, je ne suis que très rarement surchargé, pour ne pas dire moins. Ce qui ne veut pas dire que je ne fais rien, mais ça va. On appelle ça "bien gérer son temps". Du coup, on pourrait se dire qu'un peu plus, un peu moins, peu importe. Oui mais non. Il faut déjà prendre en compte le facteur "boss concerné". Quand on s'occupe toute l'année pour ne pas avoir l'air d'un faineant, il peut arriver qu'à un moment ou à un autre, votre boss se pose la question que craignent les fumistes du monde entier: comment tu répartis tes activités? Si glander en ayant l'air surchargé est une chose, justifier de ses activités peut être plus compliqué. Bien sur, les moins consciencieux se jetteront tout de suite sur l'option du mensonge qui n'est jamais la bonne option, tout bêtement parce que tout est toujours vérifiable. Et la question n'est jamais posée par hasard, donc il vaut mieux être sûr de soi. Il s'agit donc de faire un savant mélange entre le gonflement de ce qu'on a fait et l'exagération grossière des choses moins traçables comme les coups de fils. Le problème, c'est les vacances.
Si votre boss est un tant soit peu réveillé, il va se rendre compte qu'il y a moins de monde en juillet. Peut-être partira-t-il lui-même. C'est alors qu'il s'agit d'avoir une attitude offensive. Un attitude proposatoire. Il faut signaler le fait à votre supérieur en n'hésitant pas à réclamer plus de taches. Je sens déjà nos habitués du dernier rang crier à l'hérésie. Mais pour l'avoir pratiqué, je peux vous dire que cette technique pour le moins improbable fonctionne. Dans un premier temps, votre boss ne sera pas là pour vérifier. Il y aura toujours un interlocuteur absent ce qui rendra la tache incomplissable, voire inutile. Et dans le même temps, vous vous êtes couvert et vous avez justifier votre glande un peu plus visible.

Du coup, j'attends un mail pour me proposer une réunion et en attendant, je joue à ce pitit truc bien prenant. Je rigole doucement aussi aux nouvelles aventures de madame Nasco, "en charge" d'un nouveau projet transcontinental pour lequel elle a besoin qu'on lui tienne la main. Enfin non, elle est trop fière pour l'admettre. Elle, elle délègue. Je sens que l'été va être très actif encore, cette année.
Repost 0
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 10:46
Il parait que c'est par ces doux mots que se font réveiller les jeunes recrues de l'armée française. Evidement, ça incluait tous les troufions non volontaires qui ont fait leur sévice national. Pour ma part, j'ai tout fait pour y échapper, et rien que pour ce cri tendre du matin, je suis bien content d'y être parvenu. N'empêche qu'il faut quand même se réveiller le matin.

Le lendi est toujours le plus dur. On veut se reposer du week-end, et on ne peut pas. Mais bon, on l'accepte. On n'a pas le choix si on veut pouvoir s'acheter le Télé-Moustique de la semaine, et accessoirement de quoi manger un peu. Enfin bon, toute la semaine, je subis mon réveil. C'est pas que ça m'enchante, mais j'ai pas trop le choix. Alors je fais avec. Quand je dois me lever le week-end, je suis déjà un peu plus chafouin. Comme le week-end dernier. Me lever à 7h30 un dimanche, quand même, y a de l'abus. Mais j'ai découvert un truc bien quand même. Quand tu te lèves tôt le week-end, t'as l'impression qu'il dure plus longtemps. Faut dire qu'avec une matinée de 5h, t'as le temps de le voir passer. Bon, bien sur, le soir, t'es tout naze. Mais c'est pas comme si j'avais une vie sociale. C'est fou comme une journée longue comme un automne belge, ça peut être agréable. Enfin un peu de temps pour lire, pour jouer, même pour mater la télé, ce qui ne m'arrive vraiment pas souvent. J'en remercierai presque l'inventeur du réveil.

Enfin presque. Parce que faut pas croire que je vais m'amuser à me lever aux aurores chaque dimanche. Déjà que là, j'ai tellement bien glandé que j'en ai oublié de faire ma lessive, alors va falloir y aller mollo. Il ne faut pas abuser des bonnes choses non plus. Réjouissons nous déjà pour tous ces gens qui (re-)découvrent les joies du réveil du lundi, comme Cécile. Ce sera déjà pas mal.
Repost 0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 14:50
Des poêtes à la chevelure ondoyante et la guitare nucléaire (Extreme, pour les nommer (je vais essayer de mettre la musique (en espèrant que ça passe, parce qu'elle dure quand même 20 minutes (... worship knakies for these are the true minions of Lucifer...( merde, je crois que j'ai brisé le substrat inter-dimensionnel à coup de parenthèse (faut juste que je les referme bien pour éviter l'Apocalypse (ça va bien se passer))))))) ont un jour dit qu'il y a toujours trois côtés à chaque histoire: Yours, Mine and the Truth.

Yours:
Soit beau. Soit bon. Soit différent. Respecte la loi. Break the rules. Soit sûr de toi. Reste à ta place. Profite du jour présent. Prépare l'avenir. Mais non, t'es bien. Mais pour qui tu te prends? Soit franc. Ne blesse pas tes amis. Soit égalitaire. Soit galant. Traite ton prochain en égal. Aide les plus faibles. Soit toi-même. Deviens quelqu'un. Soit responsable. Lache toi un peu. Respecte l'autre. Pense un peu à toi. Aide ton prochain. Le bonheur commence par soi-même. Investis toi. Repose toi. Pense à nous. C'est important pour toi.

Mine:
Est ce que je suis assez...? Je devrais être moins... Je dois m'affirmer. Il faut que je change. Il faut que je fasse. Je sais que je n'y arriverai pas. Je dois m'obliger. Pourquoi me forcer? Je finirai seul? Elle m'aime bien? Je dois aller vers eux. J'ai envie de rester seul. Je comprends son point de vue. Comment peut-on être aussi con? J'ai parlé trop vite. J'aurai du être plus spontané. J'aimerai savoir. Je n'ai pas envie d'apprendre. Ce sont mes proches. Ils ne me connaissent pas. J'ai envie de les voir. Pourquoi ils n'appellent pas? Je ne te connais pas. J'ai une idée très claire de qui tu es. Je suis bien comme je suis. J'ai envie d'être comme ils m'aimeraient. C'est important pour eux.

the Truth:
Who cares? A vouloir être tous différents/spéciaux/meilleurs, personne ne l'est. Alors quelle importance?


Repost 0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 09:49
L'information du jour, c'est bien évidement le retour annoncé des Spice Girls. Mais oui! Les vraies et tout! Avec leurs surnoms de nains de Blanche-Neige, leurs tenues moulantes et rembourrées aux bons endroits et leurs chansons pour les djeuns d'il y a 15 ans. Celles là même. C'est beau de voir que les vrais artistes ne meurent jamais totalement. Show must go on!

Bon, j'imagine que ça va pas être facile. Elles n'ont plus 20 ans, la plupart ont eu des momes, volontairement ou pas (sauf la plus moche), ça va demander des efforts. Mais si Britney a réussi, il n'y a pas de raison qu'elles n'y arrivent pas. Bon, Britney a 10 ans de moins qu'elle, mais de nos jours, c'est quoi 10 ans? La chirurgie et les ceintures électriques de sport ont fait beaucoup de progrès depuis leurs débuts. En tout cas, elles ont déjà commencé à vendre les billets pour leur future tournée. Il ne faut pas perdre de temps, il parait qu'il y en a une qui est enceinte. Après, l'avantage qu'elles ont, c'est qu'elles ne vont pas perdre beaucoup de temps à composer. Vous me direz, c'est pas ce qui a du leur prendre le plus de temps dans leurs carrières et c'est sans doute vrai. Mais là, plutôt que de donner dans le concert simple, elles ont préféré donné dans le memorial. Un peu comme les revival d'Elvis, si vous voulez. Du coup, pas de nouvel album. Avec un peu de chance, il n'y aura même pas de nouvelle chorégraphie, ni même de nouvelles tenues. Enfin, si elles arrivent à rentrer dedans. Enfin j'en doute quand même, leurs nouveaux seins ont du leur couter assez cher, ce serait dommage de ne pas les amortir.

En tout cas, ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des artistes qui ont le respect du public (qui paie). Plutôt que d'aller dans des émissions impersonnelles à la télé du genre "Je suis une célébrité ratée, sortez-moi d'ici!", elles retournent au contact de leurs fans. C'est beau. Enfin, en espèrant que les fans soient toujours là. N'est pas Chantal Goya qui veut. Décidément, c'est quand même formidable, le pouvoir du fisc.
Repost 0
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 15:40
On me dit que nous vivons actuellement une époque civilisée, ou à peu près dans nos contrées, en tout cas. Que les croyances et autres peurs ont laissé la place à la science et à la raison. Paraitrait même qu'il faudrait se fier à la logique. Je sais pas qui a dit ça, mais il devait pas fréquenter beaucoup les transports en commun.

Ce matin, j'étais tranquille en train de lire dans le train, comme d'habitude. Deuxième arrêt, valse tournante des voyageurs qui descendent et qui montent et on repart. Et hop! Mesdames et monsieur, contrôle des titres de transport. Evidement, il y en a un qui se fait griller. En Belgique, on ne composte pas son billet de train. Mais il existe des billets sur lesquels on doit inscrire sa destination (un genre de carte 10 voyages) avant de monter. Et évidement, si vous le remplissez dans le train, vous êtes en infraction. Généralement, malgré quelques grognements, les gens acceptent leur tort. On n'est pas en France, où on fait presque une règle tacite de se plaindre quand on est en faute. Surtout quand on sait qu'on est en faute et qu'on n'a pas d'autre excuse que d'avoir voulu braver l'interdit, juste parce qu'on sait qu'il existe. Ce matin, j'ai eu droit à un petit peu de France.
Le monsieur est donc en tort. Il a une excuse. Peut-être même qu'elle est vraie. Il est rentré précipitament et n'a pas eu le temps de remplir son billet. Il ne cherche pas à s'expliquer, il utilise la méthode française: il gueule. Le controleur, pourtant sûr de lui, commence à douter. Au final, il s'en tirera avec un billet acheté au tarif dans le train, au lieu d'une amende. Ca ne l'empêchera pas de continuer à gueuler, même si ses jérémiades commencent à craquer de partout. Comme quoi, la méthode barbare française fonctionne encore.

C'est la loi de celui qui gueule le plus fort. J'ai déjà croisé quelques personnes qui s'enorgueillissent de ce système de défense. Ils connaissent les règles, ils les trangressent sciemment et pour le cas où ils se font pincer, ils jouent l'obstruction. Et c'est lamentable, et on paie cher nos impots pour ça, et j'ai autre chose à faire, et vous m'empêchez de bosser, ah elle est belle la France, ça pour martyriser les gens, y a du monde... C'est fou ce que j'ai envie de rentrer au pays en ce moment...
Repost 0