Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 00:00

La chimie est formidable. Qui aurait cru un jour que ce liquide tenant plus du déboucheur de toilettes que du breuvage, qu'est le Coca Cola light, puisse un jour devenir un tel objet de ravissement?

On vient de découvrir (ou en tout cas, je viens de découvrir) que le Diet Coke (oui, je spike ineglich) pouvait être une source de geyser incroyable, permettant des folies dignes des jardins de Versaille, ou en tout cas celles de Las Vegas. Apparement, plonger des Mentos dans une bouteille de Coke light ferait aussitot apparaître un jet, un peu comme si vous aviez laissé votre canette à votre pépé atteint de la maladie de Parkinson. A partir de ce simple postulat, tout est possible. La pyrotechnie estivale n'a plus qu'a bien se tenir face aux folies aquatiques boostées au Mentos.

Et donc, certains s'y sont risqués. Les magiciens du jet (non ce n'est pas sale, enfin si, mais pas totalement pervers) du site Eepybird ont donc décidé dans un premier temps de tester le phénomène, ainsi que d'autres combinaisons de produits pour voir ce qui donnerait des résultats optimaux. Une fois les tests les plus concluants achevés, ils passent ensuite au spectacle en reproduisant les fontaines Bellagio de Las Vegas. Vivement Versailles. Ils ajoutent également de nombreux conseils pour tous les apprentis geyseriers (oui, j'invente des mots aussi) qui voudraient jouer sur la durée, la hauteur, la puissance de leurs jets.

Quant à ceux qui voudraient encore avaler des Mentos après leur Coke light, je rappelerai juste ce fameux proverbe africain: "Qui avale une noix de coco, fait confiance à son anus".

Repost 0
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 00:00

Bon, quand faut y aller...

* craquements de doigts*

*craquage de nuque façon jcvd avec explosion d'un gobelet en plastique pour le bruitage*

Voila. Il était temps. Après avoir squatté honteusement chez un ami possédant un abonnement permanent aux toilettes, il était temps de m'assumer. Arrêter de jouer la poule mouillée, le faux timide, le complexé sur l'espace d'un autre que j'ai plus sali en une semaine que son proprio légitime.

J'ouvre donc mon aire. Ne cherchez pas les toilettes, on n'est pas sur l'autoroute. Et comme je l'ai fait ailleurs, je vais parler un petit peu de tout et beaucoup de rien, le nom de l'endroit s'est imposé de lui-même.

Alors ne venez pas chercher de grands textes ici. Toi qui lit ces lignes, abandonne tes espérances littéraires. Le principal but de ce blog est de m'occuper un minimum pendant mes 8h d'ennui au bureau. D'occuper 20 minutes pendant lesquelles j'improvise face à l'éditeur de texte. Et pour la première fois, de le faire en assumant l'espace que j'occupe. Sorti de là, point de salut. Donc forcément, les notes seront sporadiques le week-end. Quoique j'y fais souvent rien aussi, donc ce ne sera sans doute pas rare non plus.

Donc voila, voila, comme disait un philisophe en stéréo de Patagonie, bienvenue chez moi. Faites place, grands noms de la blogosphère. Izbul, Alain Juppé, me voici. J'arrive!

Repost 0