Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 15:40
Chaque matin, on me réveille à heure fixe. Il serait indécent de dormir trop longtemps. Après tout, un roi se doit d'être proche du peuple. Et l'entretien du corps doit également se faire au niveau du sommeil. Trop dormir assome l'esprit. Mes gens m'informent alors des nouvelles du royaume. Voire même du reste du monde. Ils évitent de parler de moi, car j'éprouve le besoin de rester discret sur ma vie privée. Mais par déférence, ils emploient tout de même le "vous" poli qui sied.


Une fois la radio éteinte, il est temps pour l'exercice matinal, avant les ablutions. Etirements prolongés, descente de l'étage en rappel, parcours d'obstacle... Pour que l'esprit puisse fonctionner à plein rendement, il convient de garder la forme afin que rien ne vienne perturber la réflexion royale. Comme tous les grands, celle ci commence dans le miroir de la salle de bain. Quelque soit la fonction ou sa grandeur, on finit toujours par se retrouver seul face à sa crasse. Enfin, la plupart du temps. Je m'emploie donc à rendre mon statut à ma personne après une nuit de repos.
L'heure des obligations arrive et le départ pour les tâches du jour avec. Il est temps pour le bain de foule du matin. On m'avance le tram que mes dévoués sujets ne peuvent s'empêcher d'envahir. Je ne suis pas genre à refouler une liesse populaire. Arrivée à destination, et après quelques saluts, je me dirige enfin vers le carosse métallique. Tout le long du trajet, je me tiendrais bien droit, en faisant signe de la main depuis le train à mon peuple et son bétail.

La journée passera vite à mon cabinet. Toute la journée, les escaliers me font monter sans effort, les portes s'ouvrent seules, même l'eau arrive sur commande. Bien sur, on me laissera le temps de m'ennuyer comme il convient à tout monarque digne de ce nom. Mais à chacun sa fonction. Le soir venu, je suis de nouveau escorté jusqu'au domaine d'où je peux gérer les tracas du pays, en usant parfois de la force, quand cela s'avère nécessaire. Las, je peux finalement me retirer dans mes appartements où la grace propre au sang bleu me permettra de dormir du sommeil du juste. Qu'il est bon d'être le roi.
Repost 0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 10:20
Décidément, ils sont forts ces scientifiques. Dans un climat plutôt morose (sans doute la faute du temps (et elle est où, et elle est où, et elle est où la canicule, la la la la la?)), ils arrivent encore à sortir des bonnes nouvelles de leurs chapeaux. C'est un peu les magiciens des temps modernes. Tout le monde sait qu'il y a un truc, qu'à un moment où à un autre, c'est juste pas possible, mais tout le monde a envie d'y croire.

Des chercheurs viennent donc de s'amuser à produire des neurones humains. Et plus précisément, des neurones de cortex, tout ça à partir de cellules souches. Du cérébral en boite quoi. Pour l'instant, ça va surtout servir à faire des expériences sur les diverses maladies neuro-dégénératives qui existent (Alzheimer, Parkinson, Koh Lanta, Tuning...). Mais à terme, il reste tout à fait envisageable de penser aux greffes. D'abord aux malades bien sur. Après tout, TF1 est la chaîne la plus regardée de France. Mais je vois bien le truc se développer au point de permettre une copie de chaque cerveau. Tu manges ta boite de neurones le matin et on t'enleve une pousse de cortex le soir avant d'aller la cultiver en serre. Sans aller jusqu'à finir comme le professeur Simon dans Captain Flam, ça permettrait d'attendre tranquillement un clonage du reste du corps, avec une vie éternelle à la clé. Vu qu'on prévoit déjà 8 milliards d'humains sur Terre d'ici 40 ans, ça pue un peu quand même.
Heureusement, la science pense à tout. Et d'autres scientifiques à qui on n'a laissé que les neurones de rat pour l'instant (ah ben oui, ceux des cellules souches étaient déjà pris, chacun son tour) ont commencé à faire des greffes sur robot. Et apparement, ils ont des résultats. Le robot fonctionne et apprends à éviter le mur. Alors bien sur, c'est comme partout, chacun à son pitit caractère. Il y en a un qui préfère essayer de défoncer le mur, pendant qu'un autre préfère se le prendre, mais gloablement, il y a un winner: le robot Gordon a bien appris à éviter le mur. Du coup, ça laisse entrevoir plein de possibilités. D'une part, des robots capable d'apprendre, donc intelligents. Et d'autre part, une belle interface biotechnologique qui laisse entrevoir des greffes de cerveaux humains sur des beaux corps mécaniques.

Y a pas à dire, il n'y a encore que la science qui puisse faire rêver comme ça, de nos jours. Même si le siècle est sensé être spirituel, si on commence à parler de vie éternelle, ça change tout. Et évidement, avec l'explosion démographique (quels salauds, ces pauvres), faudra aussi songer à la conquête spatiale, que les corps artificiels rendront aussi possible. La fin du siècle risque d'être chouette. Si on n'a pas explosé d'ici là, évidemment.
Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 10:32
Ahhhh l'été. Pas grand chose à faire, il fait beau (en Belgique, il ne pleut pas, ce qui revient au même). On se laisse aller au rythme lent imposé par les vacances scolaires. On se fait bercer doucement par l'évènement sportif de l'année. De toute façon, il y en a un tous les ans. Et on se laisse hypnotiser par la rengaine de l'été, celle qui fonctionne tous les ans:

Vacances, j'oublie tout...

Alors forcément, c'est pas de notre faute. C'est les vacances. Pour tout le monde.

Les russes qui oublient de quitter la Géorgie
, c'est pas de leur faute. C'est les vacances. Il fait beau, on est bien là, à la fraiche. On s'oublie même un peu. Si ça marque accessoirement le territoire, c'est juste une coincidence.

Le pourcentage de pauvres qui augmente dans le monde, c'est pas de notre faute. C'est les vacances. En plus, ils n'y sont pas pour rien non plus. Quelle idée ils ont de se reproduire alors qu'ils sont pauvres, vraiment? Si papa s'oublie dans maman, forcément, ça perturbe toutes les statistiques.

Le pouvoir d'achat qui continue à faire la gueule
, c'est pas de la faute du gouvernement. C'est les vacances. Et puis notre cher président a fait le plein à Pékin, vu que ça coute rien, les Nike, à la sortie de l'usine. Il a oublié qu'il avait Brégançon à faire vivre.

Les tibétains qui ont disparu de la planète (médiatique)
, c'est pas la faute des chinois. C'est les vacances. Et puis c'est pas la faute des journalistes non plus hein. Ils avaient qu'à envoyer un sprinter en finale du 100m aussi. Bon, c'est sûr, la soutane n'aide pas trop à courir. Et le fait qu'on les ait oubliés dans une geôle dont on ne cherche plus la clé non plus. Mais bon, ils ont qu'à faire des efforts aussi, s'ils veulent qu'on parle d'eux à la télé. C'est pas comme ça qu'ils vont relancer le tourisme. C'est comme les dissidents chinois. Ils ont du oublier de venir. En tout cas, la presse n'a jamais manqué de Caca Cola.

Enfin bon, l'effet secondaire inattendu, c'est la gastronomie pratique qui en bénéficie. Comme les vacanciers ont oublié leurs sous chez leur patron avant de partir en vacances, le marché du sandwich est en plein développement. Oubliés les 5 fruits et légumes par jour. Enfin mon régime alimentaire devient la norme. Je ne vais peut-être retenir que ça, tiens.

Vacances, j'oublie tout...
Repost 0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 17:42
Allez, en ce jour de week-end (en tout cas, moi j'y suis), je pense bien fort à vous, ami lecteur, pendant que je contemple plein d'admiration le spectacle de ma machine à laver qui fonctionne enfin (merci la nouvelle arrivée d'eau). Enfin pas tant que ça. Pour l'instant, je songe surtout à l'évacuation d'eau. Et pendant ce temps là, pour ne pas vous laisser dans le désarroi total, je vous laisse de quoi vous divertir tout le reste de la semaine avec deux légendes de la culture anglo-saxonne, improbablement réunies pour les besoins nutritifs de producteurs en manque d'idée. Enjoy.

Repost 0
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 15:43
Je crois qu'on peut le dire, je suis un amateur de séries télé. Mais attention hein, je ne pirate pas. Que de l'officiel chez moi. Ou presque en tout cas. Et même si je regarde beaucoup de trucs, il y a quand même des choses que je ne me mettrai pas sous l'oeil. On peut être gros consommateur et encore trier un peu quand même. Faut pas pousser mémé dans les dvd.

Prenons par exemple une série comme 24. Je me souviens avoir suivi la première saison alors que j'avais encore Canal +. En v.o. en plus. Voilà le genre de série qui s'annonçait prometteuse. Si le concept avait été limité, à une seule saison par exemple. Comment peut-on sérieusement croire que ce gars à tous les ans une journée de 24h riche en émotion? Avec un évènement important à chaque fois 5 minutes avant l'heure. Il devrait se méfier depuis le temps. Sans compter que c'est à chaque fois 24h où il ne va pas aux toilettes.
C'est un peu ça qui me gêne dans certaines séries, y compris celles à succès. Que le cadre de la série sorte de l'ordinaire, cotoye l'incroyable, je dis pas, mais un peu de cohérence, bordel. J'ai regardé le premier épisode de Lost. Ca m'a arrêté tout de suite. Une femme enceinte de 8 mois qui prend un avion et qui survit au crash sans une égratignure ni une complication, faut peut-être pas abuser.
J'ai lu le pitch de Prison break aussi. Le mec qui arrive à se faire enfermer dans la prison dont il a dessiné les plans, j'y crois pas une seconde.
Alors parfois, il parait que les incohérences sont expliquées par la suite. Comme pour Heroes où tous les gens à pouvoir apparaîssent en même temps et tous dans des pays riches (usa ou Japon). Sauf que bon, quand tu arrives au bout du 8ème épisode sans avoir l'impression d'avoir avancé d'un chouïa, même si on te promet une intrigue de folie, ça lasse.
Mais le problème, c'est que contrairement à une série européenne dont tu peux distinguer l'origine rien qu'en regardant l'image, là, tu te demandes. Obligé de mater pour distinguer le bon grain de l'ivraie. Et après, on s'étonne qu'il y ait du piratage.

Pour ma part, je loue au video club mais pas question que j'héberge ces bouses chez moi. Ca fait suffisament de mal à un nombre incalculable de jeunes, dont ma blonde. Même si j'en ai de moins en moins en prévision, j'ai quand même quelques séries prévues pour m'occuper à la place, comme la dernière saison de Shield, celle de Oz, les 3 prochaines de la 4ème dimension, la prochaine de Scrubs et quelques autres dont je ne connais que les noms mais qui s'annoncent pas mal. Sans oublier évidement les aventures de Derrick, en v.o. sous-titrée flamand. Le bretzel, ce sera toujours autre chose que les donuts. Enfin, sauf ceux d'Homer, bien sur.
Repost 0
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 11:09
Oui, je sais, ça fait un peu pompeux comme titre, surtout pour ce que je vais raconter, mais on a bien le droit de se la pêter de temps en temps. Surtout quand pour une fois, j'écoute un peu de musique qui booste au bureau. Ce matin donc, je découvre (enfin pas trop, je le savais déjà, mais j'oublie vite) que les pitits français frétillent d'impatience (à juste titre) à l'arrivée du nouveau Batman sur leurs grands écrans. Alors que ça doit bien faire 3 semaines qu'il est sorti par ici. Encore une fois, je constate que les frontières, même si proches et ressemblantes, ne réagissent pas toujours de la même manière à la culture (oui, Batman, c'est de la culture, et même de la bonne).



Pareil, récemment, j'apprenais que le dvd de Cloverfield n'était pas encore sorti en France, alors qu'ici, oui. Et pour une fois, on pourra dire merci aux kreukreus pour ça. Enfin peut-être, j'ai pas vu le film. Alors j'entends déjà les pleureuses venir se plaindre en quémandant pourquoi. J'en sais rien moi. Peut-être qu'il y avait un tour de France à rentabiliser avant. Mais avant de pigner, je vous demanderai un peu de considération. La porosité douanière culturelle (des fois, j'utilise des mots de plus de deux syllabes, oui) n'est pas uniforme. Par exemple, si vous voulez jubilez un peu, je vous apprendrai qu'aujourd'hui sort enfin en Belgique Be kind rewind. Oui, le film sorti depuis bien 5 mois partout ailleurs, qui arrive même en dvd au mois de septembre. Le dernier Gondry, dont on ne peut pas dire qu'il est encore un débutant maintenant. Quand même, Eternal sunshine of the spotless mind, c'est pas de la merde. Ben non, ici, ils doivent le considérer comme un vague auteur indépendant et donc, c'est pas grave si ça sort pas tout de suite. D'ailleurs, je soupçonne l'annonce du dvd d'avoir un peu poussée la sortie en salle qui jusque là était annoncée à une date indéterminée en 2008.

Donc voilà, frétillez, plaignez vous que le reste du monde l'a vu avant vous, mais pas trop quand même. Et c'est même pas la peine de penser à l'éventualité que la Belgique pourrait être un peu attardée hein. Parce que je peux encore vous raconter le Batman avant cet après-midi.
Repost 0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 10:11
Jeudi: Je ne sais pas ce qui se passe. Ce matin, je me sentais bien, un peu dominant même. Et j'avais cette impression bizarre d'avoir grandi. Physiquement, j'entends. Je sais que c'est bête, à mon age, mais ça m'a poursuivi toute la journée. Du coup, il a fallu que je vérifie en rentrant. Et effectivement, j'ai pris 2, 3 cm. C'est incroyable. Enfin bon, ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre. C'est toujours ça de gagné.

Samedi: J'ai encore grandi. Encore quelques centimètres. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ni comment. Toujours est-il que j'ai un peu de mal à me faire à mes nouvelles proportions. J'ai failli renverser le petit dej', ce matin. Mais sorti de là, c'est le rêve. Je me démarque. On ne vient pas m'embêter. Les femmes me regardent. Décidément, la taille, ça change beaucoup de chose.

Mardi: Bon, ça devient moins drole. Je ne rentre plus dans aucune de mes fringues, y compris les plus élastiques. Même le jogging que je porte généralement lache et large me paraît trop court. J'ai du emprunter des vêtements au fils des voisins, il est basketteur.

Mercredi: Je continue de grandir et j'ai une impression bizarre. Quand j'arrive à me baisser assez pour voir mon visage dans le miroir de la salle de bain, j'ai comme l'impression que ma tête est toute petite. Elle se serait mise à rétrécir alors que je grandis?

Samedi: Bon, je suis allé voir le médecin, parce que ça ne s'arrête toujours pas. Je ne passe plus les portes sans passer par d'improbables contorsions. Et ce que je prenais pour des rhumatismes dûs à un coup de froid sembleraient plutôt être des douleurs causées par ma croissance trop rapide. Le docteur m'a aussi expliqué l'impression de tête réduite. J'avais oublié que je le savais parce qu'on n'y pense jamais, mais la boite cranienne, une fois soudée, ne bouge quasiment plus. Surtout que je ne produis plus de nouveau neurones, du moins je ne crois pas. Idem pour les yeux, qui sont complètement formés à la naissance et n'évoluent plus.

Mercredi: Je n'arrive plus à sortir. J'ai de plus en plus de mal avec le clavier. Si la taille de ma tête n'évolue plus, il reste quelques trucs qui poussent quand même. Mes cheveux, ma peau, mes dents. Mes paupières sont de plus en plus lourdes, et ce n'est pas un tour d'hypnotiseur.

Samedi: Je fais dicter ces mots parce que je n'arrive plus à ouvrir les yeux et de toutes façons, mes doigts devenaient trop grands pour le clavier. Je sens qu'on m'a posé des électrodes partout. On essaye aussi de me faire une ponction lombaire mais on n'a pas encore trouvé d'aiguille assez grande et assez solide. Et si ça continue comme ça, le temps qu'on en fabrique une, elle sera trop courte. J'avale désormais l'équivalent d'un demi boeuf par repas. On m'a appris que la presse m'avait baptisé Gargantua. J'aurai préféré Gulliver ou King Kong, mais bon.

Vendredi: Le patient surnommé Gargantua est mort ce matin. On suppose que la mort est consécutive à une rupture d'anévrisme. La pression sanguine était trop élevée pour sa petite tête. Ses obsèques auront lieu dans un champ, à la sortie de la ville, si on arrive à le déplacer et à le replier pour qu'il tienne sur l'hectare en question. Le seul problème semble être que ses os continuent de pousser. Et vu leur taille actuelle, il sera peut-être plus simple d'exploiter le phénomène. Certains parlent déjà d'utiliser ses os comme une alternative au plastique. Peut-être qu'il sauvera le monde, finalement.
Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 15:10
Ces dernières années, le grand truc à la mode pour nos sociétés occidentales, c'est de sauver les pauvres malheureux qui n'ont pas le courage d'arracher une démocratie à leurs dirigeants. Pourtant, il parait que ça ne se donne pas, ça se gagne, mais bon. Comme on s'emmerde chez les riches, on essaye d'apporter un peu de civilisation à ces sauvages qui ne connaissent même pas le mcdo. Et la cible privilégiée pour ça, c'est les théocraties. Parce qu'en plus d'être soumis, ces gueux n'adorent même pas le vrai bon dieu qu'on a en amérique. Alors aujourd'hui, histoire de passer le temps, je propose d'aller libérer un de ces repaires du diable.

Bon, on ne va pas tenter Israël tout de suite. Après tout, ils ont quand même le droit de vote, une armée surentrainée et suréquipée, plein de sous et une terre sacrée même pour des étazuniens. Surtout qu'il y a beaucoup plus simple. A l'heure où je vous parle, il existe encore en Europe, à deux pas de chez nous, une théocratie complètement totalitaire. Comme je vous le dis. Et on laisse tranquillement le despote local faire son pitit bizness à nos portes. Il va vraiment être temps d'aller libérer le Vatican.
Alors bon, ce qui a pas mal marché ces derniers temps, c'était les manifs pacifiques, tout en orange. Mais là, bizarrement, je doute de l'impact. Soit on va prendre les manifestants pour des restes de jmj, soit le pape va envoyer ses gardes suisses. Certes, ils n'ont plus le prestige d'antan, quand ils pouvaient dresser des bûchers pour envoyer les hérétiques sur l'Enfer express, mais je suis sûr qu'ils ont tout ce qu'il faut pour mater une rebellion. Genre des flash ball d'hosties comprimées. Ou alors, des canons à eau bénite, du haut desquels des prêtres assermentés te baptisent en même temps qu'ils te repoussent. Et je doute que chanter du Cali suffira contre tout ça.

C'est sur, il faudra venir bien préparé. On a bien vu ce que ça a donné à l'annonce des chiffres annonçant le nombre d'euro frappés à l'effigie du pape. Ils les ont bien matés, les numismates. Mais il n'est quand même pas concevable que dans l'Europe du XXIème siècle, on trouve encore ce genre d'état. Avec un dirigeant même pas élu et qui détient son pouvoir à vie. Et après, on se moque de la Corée du nord.
Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 09:49
Marc a 9 ans. Comme la plupart des enfants, il voue un culte aux étoiles. Cet habitat lointain et mystérieux à la portée de tous, au moins visuellement. Comme la plupart de ceux de son age, il vit sous le toit, avec la voute céleste comme couverture. Et tous les soirs, il s'endort en la contemplant. Il rêve à tous ces personnages merveilleux censés habiter là-haut. Le père-noël, la petite souris, le petit prince, Goldorak...

Alors bien sur, il commence à devenir un peu vieux pour ces histoires. Mais Marc y croit dur comme fer. Le spectacle stellaire est si magique à ses yeux qu'il est impossible qu'il n'y en ait pas un peu qui s'échappe de temps en temps. Ca lui a valu quelques punitions pour avoir eu des arguments un peu trop musclés avec des enfants aux parents plus cyniques qui vantaient les mérites de l'eurodollar par rapport au gros barbu hivernal. Plus ça va, et plus l'innocence s'échappe autour de lui, et c'est un peu trop pour Marc. Alors un jour, il est allé voir son père pour avoir enfin une explication. Lui aurait-on menti depuis des années?

"Oui Marc, nous t'avons menti. C'est le propre de chaque culture de faire rêver les enfants. Mais tu es maintenant à un age où tu peux commencer à comprendre les rouages de la vie, à apprendre comment marchent réellement les choses. Tu deviens grand. Pas encore un homme, mais tu es sur la voie et il est temps que tu commences à connaitre l'envers du décor.

En fait, vois-tu, il n'y a pas vraiment d'étoile. C'est un repère que nous avons gardé et il s'est avéré que les enfants du monde entier y croient toujours. Mais comme je te l'ai dit, tu deviens grand alors je vais t'expliquer. Ce que tu crois être des étoiles n'est en fait qu'un reflet des lumières citadines. On ne les voit pas le jour car la surface de réflexion est beaucoup trop éloigné, et il fait bien trop clair. A vrai dire, on ne sait pas vraiment très bien ce qui réfléchit nos lumières. Mais tu vois, il n'y a pas grand chose de magique là-dedans. Il faut te faire une raison, comme un homme le ferait. Allez, monte dans ta chambre maintenant.
"

Ce jour là, Marc a pris 3 décisions. Désormais, sa chambre serait au sous-sol. Il refusera d'approcher un père-noël pour le reste de ses jours. Et il sera électricien quand il sera grand.
Repost 0
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 15:19
"Daniela, il faut qu'on parle.

Ces derniers temps, tu n'es plus comme avant. Je ne retrouve plus ta joie de vivre, ton entrain, ton enthousiasme et ta curiosité. Tu t'es comme qui dirait éteinte.
Non, laisse moi parler.
Franchement, tu ne le vois pas ou tu prétends juste que tout est normal? Ces trois dernières semaines ont pourtant été d'une monotonie confondante. A croire qu'on serait subitement tombé dans la routine. Nous voilà déjà un vieux couple. Franchement, je ne peux pas y croire.

Jusque là pourtant, on a toujours eu une vie trépidante. Je sais qu'on t'a pas mal charrié avec la chanson d'Elmer food beat, mais tu n'étais jamais la dernière non plus, hein? Allez, tu peux bien le dire maintenant...

Ouais, c'est ça, dis rien plutôt. Franchement, je ne vois pas ce que tu as. Pourtant, rien n'a changé. Nous sommes toujours ce couple modèle, moi dans le salon et toi à la cuisine. Et je sais que tu adores m'entendre commenter pertinement le JT, pendant que tu finis la vaisselle...

Si je devais trouver des mots pour te décrire, avant, j'aurai dit épanouie. Aujourd'hui tu es morne. Le repas n'est pas chaud quand j'arrive et même mes maillots de corps sont devenus gris. Tu te relaches vraiment.

Je ne comprends vraiment pas. Ou alors... Non, ça ne pourrait pas être ça. Parce que si c'est ça, il serait vraiment temps de passer à autre chose, hein! Un peu d'entrain, que diable!"

Repost 0