Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 16:07
"Ce jour là, le temps s'est arrêté. Je peux vous en parler, j'étais à l'épicentre du phénomène. Enfin, pour être plus précis, je n'ai pas été touché. Du moins, je ne crois pas. J'ai passé pas mal de temps à essayer de me souvenir, parce que je ne me suis rendu compte de rien au premier abord. Il faut dire que quand vous êtes pris dans l'ambiance d'un concert, vous ne prêtez que peu attention au monde extérieur. Mais il y a quand même eu un blanc.

Je me suis retrouvé seul à sautiller dans le silence avant de voir un peu ce qui se passait. Tout le monde paraissait figé sur place. Ca a duré quelque chose comme une demi seconde. Mais dès que je touchais quelqu'un, il entrait de nouveau dans le flux temporel et se remettait à danser comme si de rien n'était. Rapidement, tout le public remuait de nouveau sans avoir rien remarqué. Alors je sais ce que vous vous dites. S'il suffisait du contact physique, certaines personnes seraient forcément restées coincées.

J'y ai beaucoup réfléchi. J'ai une vague intuition de ce que qui s'est passé, mais ce n'est qu'une hypothèse. Vous connaissez cette superstition qui fait qu'on croit que quand on éternue ou qu'on a les oreilles qui sifflent, c'est qu'on parle de nous. Je me demande s'il n'y aurait pas une part de vrai là-dedans. Pas forcément une parole, mais peut-être une pensée. Rien ne nous dit qu'elles n'ont pas une portée physique.

Au concert, tout le monde était focalisé sur le groupe. C'est sans doute comme ça qu'ils ont été "débloqué" sans trop de délai, sans que personne ne s'en aperçoive vraiment. Mais ailleurs. Le reste du monde n'a pas semblé à l'arrêt quand je suis sorti. Du moins, pas trop.

Alors j'espère juste que c'était mon imagination. Parce que sinon, ça veut dire qu'il reste quand même des gens bloqués un peu partout dans le monde. Sans doute des asociaux, des orphelins, des vieux abandonnés de tous ou qui ont enterré leurs enfants avant eux. S'ils devaient se débloquer un jour, c'est les caisses de retraite qui vont avoir mal aux fesses."
Repost 0
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 11:03
A l'aube de la fin des temps, je me disais que ce serait peut-être pas mal de faire un truc constructif. Et comme toujours, l'industrie de l'entertainment pense à moi dans ces cas là. Comme Guitar Hero World Tour ne sera pas sorti pour la fin du monde (c'est dommage, ça s'annonçait pas mal), on me propose une alternative. Et pas n'importe quoi. Je vais devenir Dieu. Enfin, un dieu, quoi. Dire qu'avant on m'appelait jesus_numérique... J'avais pas vu venir la promotion.

D'ici une pitite semaine exactement sort donc Spore. Histoire de devenir dieu. Mais attention hein. Pas un dieu du genre je prends une civilisation et j'écrase les autres. On commence au commencement: la bactérie. Et à partir de là, va monter ton empire spatial qui à son tour fera des expériences de génétique et ainsi de suite. En fait, le jeu se veut une compil de plusieurs autres. Genre pac-man, au niveau bactérie. Et puis ensuite, Créatures, Sim City, Civilisation, Risk... De quoi s'occuper quelques temps. En plus, y aura même une version pour ma DS, même si ça a l'air plus beau sur pc.


Spore - bande annonce E3 2008 (VF)
envoyé par ElectronicArts

Ca pête, quand même. Je vais pouvoir développer une civilisation qui mange du thon, des frites et de la mayo. Je mettrai des fontaines d'ice tea pêche dans leur cités. Et 4 bouches pour avaler plus rapidement. Bientôt, je serai le maître de l'univers (comme Musclor, mais avec des fringues). C'est pas mal comme fin, non?
Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 10:54
C'était un autre temps.
Les velibs n'existaient pas. Les portables non plus. Même la frite n'en était qu'à un stade souterrain. Autant dire que les temps étaient rudes. Il y avait bien une version primitive de la Wii, mais elle consistait surtout à lancer des cailloux, assomer des bêtes, courir dehors... Un prototype, quoi.

En ces temps là, on voyageait pas mal. Il faut dire que le mcdo le plus proche était de l'autre côté de l'océan, et rien que pour faire ses courses, c'était pas la porte à côté. Les mammouths ouverts le dimanche se faisaient rares depuis la dernière astéroïde. Alors du coup, c'était pas toujours facile de retrouver la maison. Personne n'avait pensé à lancer le g.p.s. parce que personne n'avait appris à lire, ou presque.
Pareil pour le commerce. Pas facile d'être remboursé par la sécu quand le facteur ne sait pas où livrer le courrier. Sans compter que les formulaires étaient gravés sur des tablettes en pierre, alors il ne sortait que quand il était sur de trouver. C'est en ce temps là qu'on a appris à capturer les vaches.



On avait bien remarqué que les oiseaux migrateurs partaient régulièrement vers le nord, mais quand t'as un indicateur qui change à la moitié de l'année, c'est pas pratique. Comme s'ils n'avaient pas assez du passage à l'heure d'été. Heureusement, il y avait les vaches. Même si à l'époque, elles volaient et migraient également, comme le montre le document d'époque ci-dessus, on découvrit que les vaches sont adeptes du feng-shui. Elles dorment toujours la tête au nord. Alors bien sur, ce n'était toujours pas évident d'avoir une vache dans sa poche pour retrouver son chemin, surtout sur les pirogues, mais cela a littéralement changé le visage de l'humanité.

Alors un peu de respect pour les steacks hachés, je vous prie.

Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 16:40
Bon be voilà, il va être temps de se préparer pour le grand voyage. J'espère que vous avez payé toutes vos factures parce que dans deux semaines, c'est fini. Bah oui, c'est la fin du monde. Oui, je sais, encore. Mais bon, cette fois, c'est du sérieux. Même Nostradamus et St Jean l'avaient prédit, c'est dire. Et tout ça à cause de la folie des hommes. Enfin, surtout des scientifiques. Plutôt que d'aller nous inventer la téléportation, la vaisselle auto-nettoyante, la jeunesse éternelle, les arbres à frites ou les sources d'ice tea pêche, ils préfèrent aller s'amuser avec un hoola-hup géant à particules. Non seulement, ça coute cher mais c'est pas ça qui va me permettre de pouvoir voler jusqu'au boulot dans une armure à la X-Or.

Mais surtout le truc, c'est que ça peut créer des mini-trous noirs. En gros, le 10 septembre, mise en route officielle du plus accélérateur de particules au monde (le LHC, de son pitit nom), la science vient tirer la chasse sur la planète. J'espère que vous êtes potes avec des canards wc, parce que sinon, on est bien parti pour la fosse septique.




Bon, alors bien sur, ceux qui ont soulevé l'hypothèse ne sont absolument pas scientifiques (un écrivain et un docteur en droit). Et il parait que non seulement, il y a déjà des micro-trous noirs équivalents qui se créent à chaque instant à cause des rayons cosmiques, mais qu'en plus, ils auront la puissance d'une colision de moustiques et qu'ils vont s'évaporer. Mais bon, Nostradamus, merde.

Faut que je me fasse une raclette avant la fin.
Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 11:02
Là, vraiment, ça devient n'importe quoi. C'est déjà pas facile d'essayer de suivre les différents complots mondiaux, si en plus ils commencent à se croiser, on ne va pas s'en sortir. Si on pouvait garder les choses un peu claires, ce serait quand même plus simple. Pas étonnant qu'on ait sorti Mulder et Scully de leur placard dernièrement. Ils sont pas prêts d'être à la retraite.

Déjà qu'entre les illuminatis, les francs-maçons, le complot sioniste, le G8 et autres sociétés secrètes, on n'arrive pas à tout soupçonner, c'était peut-être pas la peine d'en rajouter. Mais non, il faut que les scientifiques parlent. Ils font des études, des rapports et ils les publient. C'est pas comme ça qu'on va réussir à savoir qui gouverne le monde.
Alors voilà, jusqu'ici, tout le monde avait bien conscience qu'un empoisonnement à la cigarette chargée au polonium 210 désignait automatiquement les russes. Bon, ils nient, tout ça, forcément. Ca entretient le mystère. Il faut quand même garder un peu de folklore. Mais les soupçons étaient clairement dirigés au moins.
Et voilà qu'on nous annonce que non, peut-être pas. Bien qu'on nous le cache depuis des années, il parait que du polonium, il y en a déjà dans les cigarettes. Les cigarettiers, bien conscients qu'un seul complot à la fois suffit au bonheur des gens, n'avaient rien dit. Et puis bon, ils ont déjà donné en procès pour les cancers. Alors que le cancer soit irradié ou pas, un peu plus un peu moins...

Mais non, il fallait avertir le public. Et maintenant, on ne sait plus si tel ou tel opposant au régime russe est mort d'un attentat ou d'une addiction trop prononcée. Ah ben bravo. Pour un peu qu'on nous annonce que c'est Al Quaïda derrière, financé par Roswell et c'est la rupture d'anévrisme. Vraiment, ces scientifiques, ils devraient penser un peu plus aux conséquences avant d'aller faire les beaux dans les journeaux.
Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 16:32
C'est vrai, on ne le dit pas assez. Et pourtant, ils font des efforts. Ils ont un état à eux. Ils ont une armée, même si elle est suisse. Il ont une coupe du monde de foot, la Christ Cup. Ils font du tourisme sexuel (bon, c'est sur que le camp scout ou le presbytère, c'est moins dépaysant, mais quand même). Ils ont leurs spécialités culinaires (poisson le vendredi). Ils ont leurs maisons closes (ça sent d'ailleurs un peu le renfermé, les monastères, faut aérer les gars) et même de la musique à eux (ahhhh le disque de rap de Jean-Paul 2). Et pourtant, on continue à les regarder avec ce même air plein de pitié que le geek de base peut avoir pour un fonctionnaire travaillant sur un pentium II avec Windows 3.1.

Alors histoire de toujours faire des efforts dans l'acceptation par le plus grand nombre de leur communauté, le père Antonio Rungi (le père de qui, on sait pas, mais bon) a décidé de lancer un grand évènement populaire. Et quoi de mieux qu'un concours de beauté pour attirer les foules? Il a donc mis sur pied l'élection de Miss Soeur Italie. Car on l'oublie souvent, mais certaines femmes aussi sont catholiques. Engagées et tout. Bon, à moins de faire un tube licencieux ou de se faire passer pour une génitrice universelle à Calcutta, on ne les voit généralement pas. Mais elles existent. Toutes enfermées qu'elles sont dans leur couvent, elles vivent quand même encore (un peu).


Et il parait que dans le tas, il y en aurait même des jolies. Alors qu'on croyait le recrutement sérieusement mis à mal par les canicules de ces dernières années, il y aurait encore de jeunes nonnes. Et le curé ne s'y est pas trompé. Les brésiliennes ne l'ont pas laissé indifférent. Alors il a décidé de montrer un peu au reste du monde, ou tout du moins de l'Italie, ces beautés qu'aucune main non consacrée et passée 3 fois à l'eau bénite n'a eu la chance d'effleurer pour l'instant. En gros, il a fait pêter la cuvée du patron (c'est quand même les femmes de Jesus à la base).

Seulement voilà, les gens sont intolérants. Le concours a du être annulé suite à des protestations massives. Sans doute des mécréants soucieux qu'on ne vienne empiéter sur leurs plate-bandes. Peut-être que madame de Fontenay, qui a toujours le soin de choisir des créatures pures et chastes pour ses exhibitions, a eu peur pour son commerce. On ne sait pas. Mais pas de défilé de cierge pour cette année. Pas de string en rosaire. C'est dommage. Mais en même temps, c'est peut-être mieux ainsi. Comme les inscriptions se faisaient en ligne, on n'est jamais à l'abri de l'usurpation d'identité pour finalement se retrouver avec ça:


Ce ne sont pas des procédés très catholiques mais les voies de certaines étant impénétrables, elles aimeraient peut-être que ça change.
Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 10:33
Aaaaahhhhhhh, cette fois, ça y est. On va pouvoir souffler un peu. Pas que je parte en vacances ou quoi que ce soit, mais l'été sportif est fini, je vsi pouvoir rallumer ma télé. Pas sur qu'elle le reste longtemps, mais bon, ça se tente. Enfin on va pouvoir profiter des programmes estivaux sans tomber sur les J.O., une chaîne sur deux. L'été peut commencer. Hein? Dans une semaine, c'est la rentrée? Salauds de chinois!

Pourtant, j'aime bien les programmes d'été, avec des navets aux heures de grandes écoutes. En même temps, il est vrai que c'est possible aussi toute l'année en regardant les chaînes du groupe AB, mais bon. Ca n'a pas le même charme. Ces J.O. ont vraiment tout pourri. Sans compter que ceux qui en reviennent rapportent avec eux de sales idées. Regardez le comité olympique belge. Non content de rater leur boycott des médailles asiatiques, ils ont en plus décider de promouvoir le sport.
Alors que d'un côté, on souligne la bonhomie et la simplicité belge, trait qu'ils partagent avec leurs cousins québéquois, on va essayer de les torturer par le sport. Et tout ça pour quoi? Pour l'appat de la médaille. Je ne sais pas si elles sont refondues ensuite dans le but de relancer l'économie, mais quand même. Me semblait que même si la victoire lui fait toujours plaisir, l'athlète n'était pas un commercial. Les objectifs, c'est bien, mais l'important n'est pas de participer?


Apparement pas. Du coup, le peuple belge va être cordialement invité à se mettre au sport. Plutôt que de lever le coude et la fourchette. Pourtant, je trouvais ça sympa comme activité nationale. Ben non, il faut des Chuck Maurice partout. Et ce sera à celui qui pisse le plus loin. C'est bien la peine d'avoir un Manneken pis comme symbole, tiens.
Repost 0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 10:50
On parle souvent des addictions au tabac, à l'alcool, au jeu aussi (surtout en Belgique). Mais même si c'est parfois évoqué, on entend rarement parler de mesures contre l'addiction au net. Bien sur, on entend parler de temps en temps de cliniques sensées soigner de tels maux (souvent à côté des dépendances sexuelles d'ailleurs), mais bon, pas encore de grande campagne appelant à la modération, ni de mise en garde.


Et bien un site belge s'y met. Dans un but préventif, Stop ou Encore vous aide à faire un petit bilan de nos dépendances. En gros, un questionnaire simple vous aide à voir grosso-merdo si vous êtes accro. A l'alcool, à l'ecsta, au shit, au jeu et au web donc. Bizarrement, on ne retrouve pas le tabac, mais bon. Si l'initiative est à louer (pas cher, initiative coquette avec vue sur le web, 300 euros/mois, charges comprises), je doute quand même de son impact pour certaines substances. Déjà, je vois mal un alcoolique venir sur le web s'inquiéter de son mal-être, plutôt que de visiter le fond de ses bouteilles. Et puis il est toujours facile de mentir à ces tests. Il me semble même que c'est la première qualité des personnes sous le joug d'une addiction: ils savent mentir, et à eux-même en premier. En espérant que l'anonymat de bout en bout de la démarche aide à le truc à faire parler de lui. Avouer ses défauts à une machine, c'est sans doute plus facile qu'à quelqu'un, même un inconnu au bout du fil.

Mais le truc qui m'inquiète, c'est que ce site ne devienne un repaire à geeks. Tout comme on fait des tests pour savoir si on est plutôt Superman ou le punisher, je vois bien des bandes de geek débarquer pour savoir s'ils sont récupérables ou pas. Et afficher fièrement leurs scores de dépendance absolue à leur maîtresse informatique. Et je ne dis pas ça parce que j'ai fait le test hein. C'était pour rassurer ma blonde (même si elle ne le sait pas). Apparement, je suis encore récupérable. J'ai mal à ma geekitude.
Repost 0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 15:33
J'y ai souvent droit le soir. Plus rarement le matin, mais ça arrive aussi. Un de ces conflits oubliés des journaux télévisés et de la convention de Genêve. Une de ces guerres quotidiennes dont on a complètement oublié les sources et qui continuent depuis si longtemps qu'on ne la remarque plus trop. Et pourtant, elle est là. Tous les jours. Devant nous. Dans le métro. Dans le bus. Dans les trams. La guerre pour obtenir la place assise.


Ah c'est pas tous les jours faciles. Surtout qu'il est difficile d'identifier tous les protagonistes. Mais parmi les plus virulents, on distingue quand même 2 grands camps: les momes et les vieux. Part intégrante de la guerre inter-générationnelle, la place assise est un objectif crucial, pour ne pas dire stratégique. Entre ceux qui sont impatients et qui ont encore l'innocence de ne pas savoir qu'ils appartiennent au monde et pas l'inverse, et ceux qui estiment avoir fait leur part et que le monde leur doit bien ça, c'est pas tous les jours tendre. Et pourtant, certaines de leurs armes et raisons sont les mêmes. La fatigue, la fragilité, l'incontinence, la surdité... Les pitits essayent de jouer de leur vitesse, mais une canne bien placée peut toujours changer la donne en un tour de main.
Bien sur, ils ne sont pas les seuls. Il y a d'abord les collabos, ceux qui sentant le poids des années pencher plus d'un côté que de l'autre, parlent fort et dans le sens des grisons pour leur obtenir une place. Il y a aussi celles dont la floraison est encore trop proche pour prendre un autre parti que celle de la progéniture. Parfois même, elles la portent à l'intérieur d'elles. Et là, ça devient difficile de se départager, même au niveau du règlement et de la courtoisie.

Pourtant, ils sont à l'affut. Je me souviens encore du visage défait de cette vieille entrant à l'affut dans un bus pour constater que tous ses collègues de la 1ère mondiale occupaient déjà les places. Quel dépit. Un peu comme quand j'ai laissé les 2 camps sur leur faim de repos fessier ce matin. Oui, oui, je vous ai bien vu. Mais j'avais mal au dos. Et je vous emmerde.
Repost 0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 10:38
C'est vrai après tout, il y a des choses qui ne se font pas naturellement. Souvenez vous, quand vous étiez jeunes et encore innocents (très très jeunes donc), il vous était nettement plus aisé de croire à la bonté des gens et à la félicité terrestre. La confiance était votre lot quotidien ou presque.
Et pourtant haïr les gens est une façon formidable de nos jours de briller en société. On vous remarque tout de suite. Il y aura toujours des gens pour être d'accord avec vous, voire même pour vous prendre pour un martyr. Et pour peu que vous sachiez vous servir d'un pc connecté, vous pouvez même récolter une gloire internationale. Bon, ce n'est pas aussi facile que de rentrer à la Star Ac', mais c'est possible quand même.
Alors bien sur, le propos de cette note n'est pas de savoir comment faire pour haïr quelqu'un. Ca, c'est facile. Suffit de le dire. Voire même de le penser. Ca ne réclame aucun effort. Tel que vous me lisez là, je peux vous détester tous autant que vous êtes sans même vraiment y penser. Et même, sans les mains.


'oyez?

Bon, je reprends avec les mains tout de même, parce que tout agile du nez que je sois, c'est quand même plus pratique.

Je disais donc, l'intérêt se trouve seulement dans la justification. Bah oui, si on peut expliquer pourquoi on est misanthrope, c'est tout de suite mieux vu. C'est l'ère de la raison, que voulez-vous. Toujours est-il que ça peut tout de suite plus compliqué. Alors pour ça, il faut travailler au quotidien. Examiner les détails. Se concentrer sur ceux qui vous titillent, comme une graine de sésame coincée entre 2 dents.

Ca peut être cet être invisible qui a un jour installé la porte de votre batiment avec une serrure nécessitant un mode d'emploi pour l'ouvrir. Ce voisin qui prend l'habitude de bloquer votre boite à lettre. Ce technicien qui ne vient pas aux rendez-vous. Le conducteur du train qui ne circule pas le jour où vous êtes pressé. L'éboueur qui passe juste avant que vous ne sortiez la poubelle. Votre percepteur qui envoie sa note au retour de vacances. Ce collègue de bureau qui vous appelle par un diminutif que vous ne supportez pas. Le mome qui braille dans le bus en panne. Ce jeune qui n'arrive pas à cracher sur vos chaussures pour les reluire. Ce gouvernement qui fait tomber la pluie dès que vous sortez. Ce chanteur à la coiffure improbable qui veut être votre vieil ami et que vous l'appeliez Al, alors que vous n'avez jamais gardé les rillettes ensemble.

Enfin, y a de quoi faire. Faut juste y penser, accumuler et ensuite, mater un jt. Ah ben oui, ça énerve un peu. Mais bon, qu'est-ce que vous voulez. Tous des cons hein.
Repost 0