Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 15:37
...   Votre connexion web est super minable et vous refuse l'accès demandé   ....   Grrrrr!!
...   Votre antivirus vient de se lancer et bouffe toutes les ressources mémoire de votre machine   ...    Rhaaaa!!!!!
...   Votre accès web rame tellement qu'il tombe en erreur et il vous pisse à la raie   ...  Putain!!!

Je sens qu'on essaye de me faire taire. On cherche à me museler. Tous les moyens technologiques sont bons. Tout ça parce que j'ai des révélations à faire. Aujourd'hui, tel que je me présente (péniblement) à vous, j'ai un scoop à déballer. Parfaitement, je suis à la pointe de l'actualité et celle là, vous allez pas la voir venir.

Allez, comme c'est vous, je vous fais un prix d'ami et je vous balance l'info: Paris est une pute.

Quoi? Comment ça, tout le monde le savait déjà?! Quoi mon info, elle sent la marée avariée de la semaine dernière?!! Non mais oh!

Bon, c'est vrai, c'est pas nouveau. Tout le monde le savait déjà. Sauf que maintenant, on connait aussi les tarifs. Pour passer la soirée avec Paris, c'est 70 000 euros. Et attention, j'ai bien dit avec, j'ai pas dit dans. En gros, tu débourses plein de sous pour passer la soirée avec une gourdasse même pas belle et t'es pas sûr de la remplir au final. Je sais, elle donne pas vraiment envie de toute façon, mais à ce prix là, tu fais un effort. Enfin t'essayes, parce que c'est pas dit qu'elle se laisse faire en plus. Enfin bon, dans tous les cas, que tu conclues ou pas, tu te fais baiser.

Je te rassure quand même, t'as toutes tes chances. Faut dire qu'elle est gourmande, la goulue. Surtout depuis qu'elle est passée en prison. Elle a du y apprendre des choses, parce qu'avant, elle ne coutait que 15 000 euros. Faut dire qu'elle a des frais quand même, surtout depuis qu'elle envisage de couper les ponts avec ses parents (même si personne n'y croit). En tout cas, je pense pas qu'elle t'envoie vraiment chier. Après tout, c'est une pro. Et puis vu le tarif et la gueule qu'elle a, elle a intérêt à respecter ses engagements.

Mais bon, elle a de l'expérience à revendre. Elle en a déjà monté de la Tour Eiffel. Y en a du monde qu'est passé sous son arc de triomphe. Et même quelques uns ont gravi Montmartre.

N'empêche que je me demande vraiment pourquoi c'est pas elle qui paie, en fait. Enfin bon, tu fais ce que tu veux de ton pognon. A ta place, je m'acheterai plutôt une poupée siliconée, genre Monique. Ca doit sans doute avoir une conversation plus intéressante, couter moins cher, ramener moins de maladies et être plus agréable sous la main. C'est sur, c'est moins prestigieux qu'aller dans Paris, et les cartes postales sont moins jolies mais parfois, le rustique, y a que ça de vrai.
Repost 0
27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 10:42
Jusqu'ici, je me disais que c'était cool de vieillir. On peut finir dans une maison de retraite, où t'as même plus besoin de bouger toi-même. Plus besoin d'aller à la cantine, on te colle une perf' goût poulet roti/frites. Plus besoin d'aller aux toilettes, on te met une couche. Même plus besoin de marcher, on te file un fauteuil électr... nucléaire! Tel un Homer, je me disais que c'était le paradis. Et puis ils ont commencé à laisser entrer les chats.

Et même pas n'importe quel chat: le chat héraut de la mort. Oscar, le psychopompe. S'il vient te voir, tu claques dans les 4h. Ca peut être sympa si tu montes des paris sur le prochain zeihmeriens à claquer, mais si c'est toi sur la piste, enfin dans le lit, c'est tout de suite moins drole. Même si t'as parié sur toi. Bon, c'est sur, ça facilite le travail des infirmiers. Ils peuvent commencer à bruler les affaires du vieux plus tôt, lui piquer des trucs avant de devoir avertir la famille, finir sa perf' à la raclette, économiser 3 couches, tout ça. Mais quand même, ça fait peur. En tant que membre du C.C.C. (Comité Contre les Chats), je me dois de réagir.
D'abord, depuis quand on laisse rentrer les chats dans les maisons de retraite, hein? Qu'est-ce qui nous dit que c'est pas une allergie aux poils qui a emporté tous ces vieillards? Et puis il en est quand même à 25 victimes. Pour 6 fois moins que ça, d'habitude, t'as le fbi qui se déplace avec un profiler et un ptit pull en pure laine d'agneau tricoté par l'agent Starling. Que fait le gouvernement face à ce fléau à 4 pattes? Ben rien. Il attend que le félin vide un peu les hospices.

J'en suis même à me demander si ce serait pas encore un complot de l'establishment étazunien pour régler le problème du vieillissement de la population. Tu prends une armée de chats tueurs, une canicule par dessus et hop! Fini le problème des retraites. Camarades, camarades, il est temps, je vous le dit, de renouveller notre méfiance à l'égard des matous de tout poil. Ils veulent notre peau.
Repost 0
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 10:30
Oui, je vais encore dire du mal et c'est pas bien. D'ailleurs, aux jeunes enfants, je conseille de ne pas essayer chez eux, ça peut être dangereux. Non, je ne dirai rien sur ces pignoufs d'anglais aujourd'hui. Et si ce n'est d'eux que je parle, c'est donc de leurs frères, enfin leurs cousins plutôt: les flamands. Et même, dans un grand élan de mauvaise foi, je vais inclure les néerlandais dans le même sac, ce sera plus simple pour moi.

Donc, la bonne nouvelle du jour du côté de la Flandre parlant kreukreu, c'est qu'ils sont désormais une majorité à soutenir le mariage homosexuel. Les deux tiers à peu près (65%) sont donc favorables à ces unions. C'est quasiment le double par rapport à 2003. Et là forcément, vous allez me demander où est le problème. Si si, je le sens bien que vous vous demandez. Ben là dessus, il n'y a pas vraiment de problème. Le flamand s'avère être plus tolérant et ça, c'est bien. Mais au passage, je signale tout de même que le mariage homosexuel est légal en Belgique depuis 2003. Donc la tolérance augmente avec la loi, il faut croire. Ce qui m'amène à la deuxième étude du jour.
Bon, c'est là que je fais un amalgame douteux entre flamands et néerlandais, sachant que les premiers n'aiment pas trop les seconds (en même temps, ils aiment qui?), mais bon, ils parlent... euh non, ils écrivent la même langue alors je vais faire comme si et ça m'arrange. Et ceux qui sont pas contents et qui auraient raison de l'être, je vous proute au nez. Donc voilà, accessoirement, on apprend que les neerla... les kreukreus ne sont pas honnêtes. Je sais, c'est un peu péromptoire mais c'est pas moi qui l'affirme. C'est cette étude menée dans plein de grandes villes dans le monde où on a volontairement perdu quelques téléphones portables pour voir le taux de retour. Et on ne peut pas dire que les kreukreus soient bien placés. Ils finissent un peu à la 29ème place sur 32, et c'est surtout grace aux touristes en fait.

Alors peut-on vraiment faire confiance à la première étude? Est-ce par crainte de la loi que le flamand s'affirme d'un coup pro-mariage homo? Je ne sais pas si on peut vraiment croire ces gens. Déjà que leur premier ministre flamingant n'est pas foutu de se rappeler que leur hymne n'est pas la Marseillaise. Méfions nous. Si ça se trouve, ils n'aiment même pas les frites.
Repost 0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 14:34
Pour les incultes comme moi qui ne parlent pas couramment le hongrois (tout se perd, ma pov' dame), le titre au dessus dit grosso-merdo "Ich bin ein Ungar" ou "I am a Hungarian" ou encore "je me la pète en parodiant un Kennedy mort". Vous me direz, les Kennedy vivants, c'est moins facile à trouver déjà. Tout ça pour dire que dans notre ère européenne globalisante actuelle, je me sens très hongrois aujourd'hui.

En Hongrie, on peut apparement mettre facilement en place des référendums populaires. Suffit de soumettre la demande à la Commision électorale nationale (en hongrois, on dit OVB). Et si votre demande parait sérieuse (évitez de demander si on doit essayer de cloner la soeur de Borat ou s'il faudrait pas changer de président (on ne rigole pas avec les élections (ça coute suffisament cher aux mafias en cols blancs, dans tous les pays du monde))) et que vous récoltez suffisament de signatures pour l'appuyer, votre référendum est sur les rails. Le dernier en date, accepté au moins sur le principe par l'OVB, c'est le questionnement sur l'introduction de la sieste dans les lois. En gros, la sieste doit-elle faire partie du droit des travailleurs? Même si la réponse me paraît assez évidente (je milite suffisament dans les toilettes de ma société), je trouve ça bien qu'un gouvernement se décide à poser la question. Bon, il manque encore quelques signatures pour que l'interrogation nationale soit effectivement lancée, mais face à l'importance de la question, je pense que ce ne doit être qu'un détail.

Bon, après, c'est pas dit que ça aboutisse effectivement sur une loi. Lancer un référendum est facile mais pour que son résultat soit pris en compte, il faut qu'une majorité d'électeurs se déplace jusqu'aux isoloirs. Quand on voit les taux d'abstention habituels en Europe, ça craint. J'espère que les hongrois prendront conscience de leur rôle précurseur dans ce combat essentiel pour la survie des travailleurs du monde entier. Surtout la mienne.
Repost 0
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 10:25
Evidement, il suffit que je dénigre un peu Paris pour qu'à la première occasion d'aller visiter cette bourgade décadente, on essaye de me mettre mon nez dans mon caca. Paris étant un concentré de la France, la ville est arrogante et elle a décidé de me montrer quelques uns de ses bons côtés. Mais on ne me la fait pas aussi facilement.

Ce week-end, j'ai donc pris le RER local (on appelle ça aussi le Thalys), pour descendre en banlieue. J'en ai profité pour visiter quelques gens de connaissance qui à défaut d'avoir le bon goût de vivre ailleurs, n'en sont pas moins sympathiques. Et force est de constater qu'il existe encore des beaux appartements à Paris. Et même, des plus grands qu'un placard. Des trucs un peu spacieux, bien remplis, calmes, dans un cadre agréable, tout ça... Mais je me demande quels organes ils ont pu vendre pour pouvoir accéder à ce genre de trucs. Entre ceux qui prennent la sécurité de leurs enfants en bas age comme prétexte pour vivre dans un hotel particulier du 1er arrondissement, qu'on dirait un ancien cloitre, au prix d'un hlm et dans lequel on peut pirater allègrement le wifi des voisins, et ceux qui mettent en avant leur mariage récent pour occuper un logement bien isolé avec du parquet partout, franchement, je m'interroge. Jusqu'où faut-il aller aujourd'hui? Faut-il obligatoirement passer par le mariage? Rien que pour obtenir l'info de l'existence de ces apparts, je n'imagine pas les sommes et apéros dépensés.

Franchement, Paris, même pour toi, c'est bas. Tu croyais pouvoir faire la belle avec tes accès wifi gratuits disséminés sur tout ton corps. Ou avec tes rues qui me semblent plus propres qu'avant et qui sont un peu vidées alors que nous ne sommes pourtant qu'en Juillet (Ahhhhh Paris vide en août, là d'accord). Mais même si je ne connais pas les sacrifices auxquels mes amis ont dû se soumettre pour que tu puisses m'aguicher au travers de leurs beaux apparts, ce sera toujours de trop.
Repost 0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 10:04
A vous les maniaques de tout poil (souvent épilés d'ailleurs). A vous les obsédés du ménage. A vous les chasseurs de poussières. A toi, maman. Je peux enfin vous dire prout dans le nez (sauf à maman quand même, oh!). Une fois encore, il a fallu du temps. Il a fallu lutter contre l'obscurantisme et le fanatisme de l'aseptisation. Mais la vérité fait enfin jour. J'ai enfin le droit d'être un porc (enfin, un peu).

Etre propre, être beau, être hypoallergénique, c'est bien gentil, mais ça ne prépare pas bien à la vie. Et aujourd'hui, la science vient une nouvelle fois à mon secours pour expliquer à tout ceux qui me raillaient dans ma jeunesse pourquoi j'avais parfois du mal à me mettre au dépoussièrage. Non, ce n'était pas que pure faineantise. C'est scientifique, je vous dis. Avoir un peu de poussière chez soi permet de garder un bon moral. Bon, n'exagérons rien, je ne suis plus étudiant et me refuserait à vivre comme alors, mais bon. Parait que dans la poussière, on a une bactérie qui dispose d'un effet Compagnie Créole, à savoir "c'est bon pour le moral". Savoir glander de temps en temps plutôt que de sortir son aspi, ça évite la dépression. Ca paraissait déjà tellement évident, si en plus c'est scientifique, je ne vois pas pourquoi on devrait s'en priver.

C'est sans doute grace à ça qu'on peut éviter pas mal d'allergies aussi, par accoutumance. Je savais bien que le troupeau de moutons sous mon lit d'étudiant était mon ami. Agences privées des services sanitaires, je crois que ce week-end, vous aurez bien mérité un peu de repos.
Repost 0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 15:16
Un des nombreux petits trucs qui ont contribués au succès des jeux video ces dernières années, c'est la manette vibrante. L'impression d'avoir un retour de force dans la main quand on effectue certaines actions, une réaction qui destabilise, ça donne un peu plus de goût au jeu. Et la manette de la Wii ne fait pas exception, jouant à fond sur le principe. Sauf que maintenant, ce genre de technologie s'échappe un peu du cadre spécifique des consoles pour s'attaquer à d'autres joysticks.

Et comme souvent, c'est Durex qui s'y colle. Après avoir lancé la capote nervurée (for her pleasure), la capote chauffante, ils continuent d'innover en lançant la capote vibrante. Bon, c'est pas vraiment une capote, il faudra encore débourser pour la protection à côté. Mais ça part du même principe, c'est à usage unique. Et il ne faut pas croire que c'est réservé aux papys en mal de sensations. Déjà, parce qu'ils sont sans doute déjà équipés en Parkinson et ensuite, parce que la chose a des effets secondaires non négligeables. Parce que chez Durex, en plus de vous faire baiser protégé, maintenant, on veut vous faire baiser mieux. Ca stimule donc le clito de la dame (si c'est une dame, forcément), mais en plus, ça retarde l'éjaculation (si on la met sur une bite, forcément). Je vois déjà se lever les petits coqs prétentieux qui estiment qu'ils n'ont pas besoin de ça et que c'est tout juste bon pour les peines à jouir. N'empêche que si nos boites mails sont régulièrement pourries par des spam pour viagra et autres agrandisseurs de sexe suédois, c'est qu'il doit bien y avoir des clients. On a beau être prétentieux, je suis sûr qu'il y en a qui sont joueurs.

En tout cas, saluons le fait qu'il y ait encore des sociétés qui se préoccupent du bien-être humain, malgré ces temps funestes. Oui, l'amour tue, mais c'est pas pour autant qu'il ne faut pas s'amuser. Il est temps de commencer à prendre exemple sur nos compatriotes du 5ème age et de vibrer à l'unission du plaisir protégé partagé. Messieurs dames, à vos capotes.
Repost 0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 10:12
Sans aller jusqu'au fanatisme, plein de gens ont des marottes. Pour certains, c'est les pins (pas l'arbre, le truc qu'on te plante sur le torse et qui dit "Tout à fait Thierry"). Pour d'autres, c'est les napperons. Et pour d'autres encore, c'est les zombies. Je me rapproche plus de cette dernière catégorie, mais comme j'ai une haute opinion de ma différence, j'ai décidé de m'intéresser au king des zombies, the first, the one, the everything, j'ai nommé Jesus.

Bon ok, le vrai premier zombie, ce serait plutôt Lazare. Surtout que lui, il mange au moins, et il a un corps. Alors que Jesus, on n'en est pas sur. Mais bon, c'est quand même Jesus qui l'a transformé en mort-vivant et ça, ça se respecte. Bon, c'était peut-être pas pure perversion nécrophile, vu que certains éxégètes (oui, c'est un vrai mot) considèrent Lazare comme étant le disciple bien-aimé (ils ont pas du lire le Da Vinci Code, les naifs), mais bon.
Je ne sais pas pourquoi j'ai cet engouement pour ce pécore de Galilée. Pas plus tard que cette semaine, je me regardais encore l'excellente série documentaire Corpus Christi, mais je ne comprends pas bien pourquoi ça me plait. Peut-être un reste de mon attirance pour les mythes et légendes propre à tout enfant sage (si si, c'est vrai). Ou alors le fait que c'était un loser dont on a fait un héros. Qu'il soit devenu un instrument contre son peuple alors qu'il ne cherchait qu'à l'agrandir. C'est peut-être plus ça. Le fait que n'importe quelle personne puisse être transcendée en quelque chose de complètement différent ce qu'elle a pu être et utilisée à toutes sortes de fins. Qu'on peut toujours tout transformer en tout et son contraire. Et surtout, comment on parvient à faire ça.

Du coup, j'attends impatiement la création des églises d'Houdini et d'Elvis, dont on parle comme de nouveaux zombies (they're alive! aliiiiiiiiive!!!). Histoire de voir de près comment on arrive à créer un enseignement, une doctrine à partir de rien. Vivement les apotres à la banane arborant des toilettes en signe distinctif (là où serait mort Elvis, pour les mécrants).
Repost 0
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 15:13
Un truc énervant avec les récompenses et les distinctions, c'est qu'on a souvent l'impression qu'elles n'ont finalement que peu d'intérêt et qu'elles vont à des personnes qui ne les méritent pas. Prenons la légion d'honneur, par exemple. Qu'on la donne à un footballeur, à madame de Fontenay ou a Adamo, pourquoi pas. Mais Jean-Louis David, franchement, un peu de sérieux. Un parasite du cheveu qui s'est acheté 3 prénoms en solde comme le premier serial killer venu plutôt que de prendre un nom, c'est tout de même pas raisonnable.

Enfin bref, c'est souvent des trucs un peu trop surestimés qui récompensent principalement la notoriété et dont les gens qui mangent des frites n'ont rien à foutre. Eh bien pour changer tout ça, la police suisse a décidé de récompenser des gens normaux, à savoir les conducteurs. Bon, pour qu'il y ait récompense, il faut quand même qu'il y ait mérite, et là, on peut se dire que chez les conducteurs, ça doit quand même être réservé à une certaine élite. Sauf que c'est quand même la Suisse, le pays qui ressemble à un village témoin géant, où règne l'ordre, la délation et la propreté. Donc voilà, ils ont récompensé. Un peu comme dans un sketch de Fernand Raynaud, ils ont arrêté les gens sur la route pour féliciter ceux qui n'étaient pas en infraction, limite leur dire merci et jouer l'inverse de la répression, donner la carotte plutôt que le baton. Et la carotte, c'était du chocolat. Bon, c'est sur, ça ne vaudra jamais une bonne praline belge, mais c'est quand même du chocolat suisse. Je crois qu'il faut saluer l'initiative et l'encourager. J'aimerai bien qu'on m'offre des chocolats pour ma bonne conduite.

Bon, c'est sur, il faudrait que je commence par m'acheter une voiture. Mais c'est pas en m'offrant un ballon que je n'arrive jamais à gonfler que ça va spécialement me donner envie de me motoriser. Alors qu'une pitite plaque, faut voir. De là à dire que Milka incite à la pollution automobile...
Repost 0
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 10:00
Il paraitrait que le dernier Harry Potter, censé n'être disponible que samedi (lors de la fête nationale belge, ah ben bravo), aurait déjà été piraté. Pourtant, l'éditeur a tout fait envoyer sous emballage scellé, en plastique noir, avec interdiction formelle d'ouvrir les boites avant samedi, minuit. Ils ont même fait signer des contrats très contraignants aux libraires et tout. Mais rien n'y fait, y en a un qu'a réussi à choper un exemplaire, tout prendre en photo et les diffuser sur les réseaux peer-to-peer. On se demande où sont ces super-cambrioleurs quand les bacheliers ont besoin d'eux.

Je n'arrive toujours pas à comprendre le fanatisme. L'attente, je la comprends. J'irai sans doute acheter mon exemplaire samedi. Mais chercher à avoir une image volée pourrie, histoire de lire avant les autres, à peine 3 jours avant le livre, ça me dépasse.
En tout cas, ça explique le changement notable que j'ai dans les mots clefs qui mènent les gens ici. Jusqu'à la semaine dernière, le top de la requête qui arrivait, c'était "gros nibar". Et de très loin hein. Bon, parfois matiné d'un peu de "Carmen Electra sexy", mais pas plus. Et là, cette semaine, je me suis demandé si over-blog déconnait. Plus une trace d'un seul nibar dans mes requêtes. C'est pas faute d'espérer pourtant. J'ai d'abord cru à l'été. Et maintenant, je me dis que ce doit être la Pottermania. 

Harry n'est pas connu pour être particulièrement un brulôt d'érotisme. Pourtant, à 17 ans, ça devrait le travailler et ses lecteurs qui ont grandi avec lui aussi. Mais bon, je vais pas m'en plaindre. Si ça nous permet d'éviter les fans de "Profession: enculeur" sur mon blog et les "plus qu'une semaine pour être beau en maillot" dans les médias, tant mieux. Même si pendant l'été, j'ai tendance à m'aigrir.
Repost 0