Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:28
Hier, avec un collègue, on s'est un peu amusé aux dépens de notre secrétaire, appelons la encore une fois Dina. On parlait bouffe exotique et elle a sorti l'argument qui tue: "je ne pourrai jamais manger de cheval, ça a de trop beaux yeux". Sauf que voilà, des bestioles comestibles avec des beaux yeux, c'est pas ce qui manque. Eh eh eh.

On a donc appris qu'elle ne comptait donc jamais manger d'autruche. C'est bête, c'est vraiment super bon. C'est très tendre comme viande. Un peu comme du boeuf (c'est une viande rouge) avec une consistance de poulet. Rien à voir avec le kangourou, qu'est une viande plus forte. Comme du gibier. Enfin il parait. Ca se mange en daube, un peu comme du cerf, et ça, ça m'attire pas. Il parait que le croco est bon aussi. Mais bon, tout ça, Dina, elle veut pas y toucher. Les yeux, vous comprenez.
Alors forcément, quand on a commencé à parler de manger du ragondin, des insectes, des vers (crus de préférence) ou du chien, c'était juste pas possible. Ca lui faisait trop mal au coeur, toutes ces pauvres bêtes. Et le poulet, on lui tord le cou et tout. Pourtant, elle ne s'inquiète pas trop de la provenance des oeufs. Comme je lui fait remarquer, elle se rend compte que c'est des poussins et tout, qu'elle pourra plus en manger, même si ce n'est pas vraiment le cas. Elle a vraiment eu du mal à manger ses crevettes le midi quand on lui a fait remarquer qu'elles avaient de beaux yeux noirs.

Ce matin, Dina est absente. Paraitrait qu'elle a une gastro.
Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 14:57
Depuis peu, on a un nouveau voisin au bureau. Il est dans le placard juste à côté du notre. Un ancien boss qu'on a parqué là, en attendant la retraite. Enfin, un ancien boss qui aime gueuler et tout quand même. Et forcément, c'est le moment que choisissent mes co-buralistes (quoi?) pour me réclamer de la musique, en l'absence de celui qui n'arrive pas à bosser avec un fond sonore.

Du coup, ce matin, on a eu droit à la première visite de bon voisinage. Il a rien dit sur la musique. Ni sur l'ambiance. Faut dire qu'on se raconte pas grand chose, qu'on a plein de boulot aujourd'hui (les gens chargent la mule avant de partir en congés), et qu'on sait qu'il n'est qu'à 5cm de mur de nous, donc on évite de dire du mal aussi. Non, il est surtout passé pour demander qui a la chaise qui grince. Et forcément, c'est la mienne.
Faut dire que je suis pas gaté niveau bureau. Un pauvre retour de bureau reconverti en table, pas de caisson. Et donc, une vieille chaise qui grince. Dès que je bouge, et je m'ankylose vite. Pendant un temps, j'aimais bien en rajouter pour faire chier madame Nasco. Depuis, j'y suis habitué et elle est partie aussi. Mais c'est vrai que ça fait du bruit. Sur les bons conseils de mon nouveau voisin, je me suis donc renseigné sur la procédure de changement de chaise. Ce genre de transaction n'est jamais facile dans une grande entreprise. Je craignais déjà les 15 signatures et 3 mois de délai. Sauf que voilà, je commence à bien connaitre une secrétaire en chef. Et coup de bol, elle a un stock secret de chaise. L'équivalent d'un stock de chocolat à Paris en 42. Le coup de  bol quoi.

Depuis, j'ai une jolie chaise bleue qui roule en silence. Même qu'elle monte plus haut que mon bureau, c'est la fête. Et je peux incliner le dossier et tout. Franchement, c'est Noël avant l'heure. Je crois qu'il va être temps d'instaurer les courses de chaises dans cette entreprise qui ne connait pas encore les joies du sport d'entreprise. Surtout qu'avec le labyrinthe qu'est ce batiment, y a moyen de faire un circuit de la mort. Comme quoi, même les vieux voisins cons, ça peut servir.
Repost 0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 15:36
Ca y est, c'est officiel. La cantine de l'entreprise a changé de prestataire. On nous promet des plats plus copieux, moins chers, plus de choix. En gros, la révolution. Ben elle commence avec un vigile à l'entrée. Ca fait un peu peur.

Fallait pas arriver en retard pour manger ce midi. Pourtant, comme les nouveaux cuistots ont du récupérer les lieux uniquement ce matin, on avait un choix limité. Fallait même réserver son plat la semaine dernière. Donc normalement, tout le monde était assuré de manger. Mais ça dépend à quelle heure. On arrive, accueillis par le garde donc. Comme on arrive tôt, on voit pas bien l'utilité, mais on s'apercevrai plus tard qu'il est pas là pour rien. On nous avait sorti l'argenterie pour les couverts, l'apéro gratuit (c'est pas dégueu le pisang-orange, mais ça lasse), le dessert gratuit. Il y avait même des gars en costard-cravate qui surveillent tout ça. Ca fait bizarre de voir des costards en cuisine. Et c'est pas rassurant quand le mec mate la caisse. On sent les nouveaux patrons pas rassurés. Et pourtant, ils ont pensé à remplacer les serveuses par des plus jeunes. Avec mêmes des étiquettes avec leurs prénoms.
Ils ont aussi cassé les groupes de tables, histoire que ça fasse plus petits comités, plus intimes, plus convivial. Mais il avait pas prévu la foule. Au bout d'un quart d'heure, le vigile faisait office de physionomiste à l'entrée et retenait la file de gens qui n'a pas mis très longtemps à dépasser les 15m. Et tout ça pour une journée à service réduit (même s'ils ont réservé, ok).

Je me demande à quoi ça va ressembler demain. Il est vrai que j'ai eu du mal à finir mon assiette et que c'était pas dégueu. Mais en attendant, avec le service réduit, on ne sait toujours pas trop à quoi s'attendre. Y aura-t-il des oeufs mayo? Est-ce qu'ils font des bonnes frites? Leur mayo est-elle gouteuse? Que de mystères pour demain.
Repost 0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 15:14
En ce moment au bureau, nous en sommes en plein période de transition. L'entreprise est en train de changer de fournisseur pour tout ce qui est alimentaire. Du coup, c'est les fonds de gamelle à la cantine. On a même été privé de mayo pendant 2 jours (un scandale!). Mais ça ne concerne pas que la cantine. Apparement, ça touche aussi les distributeurs de café.

Et là, ça devient un vrai problème pour certains, voire même beaucoup. Etant donné que demain, fête du st patron de l'entreprise, personne ne sera suffisament sobre pour travailler, c'est cet après-midi qui a été choisi pour le changement des machines à café. Parce que le nouveau fournisseur ne s'est pas contenté de mettre son nom sur les engins. Ils changent carrêment tout. Et cet après-midi, tous les distributeurs étaient débranchés. Je vous raconte pas la panique (enfin si, je vous raconte justement).
Dans les couloirs erraient des troupeaux d'employés de tous les services, des ateliers de montage à la direction, à la recherche du précieux carburant. On se serait cru dans un mauvais Romero. Des hordes de gens avançant lentement en grognant "Caaaaafééééééé". Ca change de "Cerveaaaaaauux" mais ça fait peur pareil. Dina, elle, connait tous les bons coins de la boite et a réussi à dégoter une cafetière planquée dans un bureau. Manque de bol, elle a renversé sa tasse en retournant à son poste. Certains envieux en pleuraient presque.

C'est ces jours là que je suis content d'être sans vice (si je vous le dis). Pas de drogue caféinée chez moi. Enfin heureusement pour l'entreprise, une nouvelle machine a finalement été branchée, provoquant un léger attroupement, comme si on avait jeté un bol de riz au milieu de l'Ethiopie. Toujours est-il que tout le monde a du trouver son bonheur. On voit moins de bave dans les couloirs.
Repost 0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 14:57
La vie n'est pas facile pour Dina. Oh attention, elle ne se plaint pas. C'est pas le genre. Elle aime la vie, rire, s'amuser, tout ça. Mais c'est quand même pas facile.

Déjà, elle se sent bien seule dans sa vie. Le soir, quand elle rentre dans sa grande maison vide, avec son toit presque refait. Déjà qu'elle a du se battre avec ces escrocs qui voulaient lui laisser un trou dans sa masure pour tout l'hiver. Mais depuis peu, elle a son chat.
Si Dina avait un blog, je pense que ce serait un gentil skyblog gotho-rose, avec les aventures de son chat dans tous les sens. Déjà qu'elle lui a sauvé la vie, c'était déjà bien. Mais maintenant, il faut l'élever un peu. Le premier nom qu'elle lui avait choisi n'avait pas l'air de lui convenir, alors elle l'a renommé d'après un jeu video, lui-même inspiré d'un comics bien dark aussi. Elle aime bien la ps3, y a des jolis graphismes.
Et donc, son chat n'est pas très sociable. Il ne se laisse pas beaucoup approcher. Pire, il pisse dans son lit. Mais Dina ne lui mettra pas le nez dedans, non non. C'est barbare. Elle va trouver un autre moyen.
Depuis peu, elle peut lui faire des poutous quand elle se couche, alors elle est contente.
Ca lui soulage un peu ses douleurs aussi. Elle doit passer souvent voir le docteur. Elle est pas mal indisposée. Les maux de têtes que ça lui donne.
C'est comme ce midi, elle était invité à aller au resto pour voir une de ses vieilles copines qu'elle n'a pas vu depuis 6 ans. Mais elle n'aime pas la nana qui organisait le repas. Cruel dilemme.
En plus, il n'y a pas grand monde qui papote dans le bureau, tout le monde est concentré. Sauf le petit nouveau, elle peut lui raconter ses aventures et s'extasier devant les siennes. Ca l'occupe quand elle ne comprends pas trop ce qu'elle fait, et c'est assez souvent. Mais elle fait des efforts.

Décidément, c'est pas facile d'être une ado à 54 ans.
Repost 0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 09:32
Ca y est, je suis devenu totalement invisible. Je passe sous les radars des admins du coin. Ils m'avaient dit de rien installer de compromettant sur mon pc de bureau, qu'ils le sauraient tout de suite. Et jusqu'ici, j'ai suivi. Mais c'est fini, j'ai trouvé le moyen de passer outre sans laisser de trace. Je suis en fraude furtivement. C'est beau.

Hier, j'ai découvert qu'il existait des versions "portables" de certains logiciels. Des trucs que tu colles sur une clé usb et qui fonctionnent sans installation, et donc sans trace sur l'ordi où tu es. C'est comme ça que j'ai récupéré Firefox portable. Rien d'installé sur le pc, on ne peut pas venir me reprocher de frauder. En plus, ça me permet d'être beaucoup plus furtif au niveau de l'attitude. On m'avait déjà affirmé, et j'étais bien près à le croire, que Firefox est plus rapide qu'Explorer. Sauf qu'avec les connexions haut-débit qu'on trouve un peu partout, je n'avais jamais rien pu constater de flagrant. C'était avant d'arriver dans ce bureau, avec sa connexion pourrie à partager pour 600 personnes. Là, je la sens bien, la différence. Déjà, je n'ai plus ces messages sur certains sites qui m'indiquent que j'ai une vieille version d'Explorer (j'ai pas le choix, oh!). Et au niveau de l'affichage, c'est waouh. Sans compter le gain de temps que j'ai avec les onglets de Firefox. Je peux enfin ouvrir 4 blogs à la fois sans avoir la machine qui commence à souffler comme un fumeur asthmatique parce que chaque nouvelle fenêtre bouffe de la mémoire.

Du coup, ce matin, tour des blogs à grande vitesse. Limite trop vite. Mais bon, maintenant, faudra être nettement plus rapide pour pouvoir me griller. On croira encore plus que je bosse. C'est grand. Va vraiment falloir que je demande une augmentation.
Repost 0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 10:33
Dans le désert de mon occupation au bureau, j'ai parfois quelques trucs à faire. Et dans ces menues choses, il y a les formations à donner. Vu qu'en général, je ne les fait pas seul, j'y ai un peu pris gout. C'est du bon temps de glande, où on raconte toujours les mêmes futilités qui ne serviront pas, ce qui me permet de ne pas écouter tout en pouvant intervenir à n'importe quel moment.

Et en ce moment, j'essaye de préparer une formation. On a une salle spéciale pour ça, avec des postes qui ne servent qu'à la formation, c'est pratique. Sauf que le logiciel sur lequel je dois donner la formation n'est pas encore installé sur ces postes. Alors dans ces cas là, on fait une demande aux IT (comprenez ceux qui font les installations (et éventuellement bousillent aussi vos configurations de temps en temps, mais c'est accessoire)). et Là, c'est le drame.
Pour faire une demande, je dois passer par un centre d'appel en France. Ce même centre d'appel n'a aucun contact réel avec les IT locaux, si ce n'est un truc équivalent à des mails (pour faire simple). Ma demande, je l'ai faite y a 3 semaines, parce que j'avais déjà une formation à donner en ce temps là. Les délais étaient un peu courts, donc rien n'a été fait à l'époque. Seulement voilà, 3 semaines après, j'ai de nouveau une formation à donner dans 2 jours et rien n'est encore fait. Et évidement, il est impossible de joindre les IT. Ils ne donnent pas leur numero, on n'a pas leur nom, on peut pas rentrer dans leur bureau (y a une reconnaissance digitale à l'entrée), c'est une boite noire. Le seul point d'accès qu'ils nous renvoient, c'est le centre d'appel. Et ma demande a beau être urgente depuis une semaine, aucun contact, aucun moyen d'accèder au plus près de la main qui doit oeuvrer.

Bon, en fait, j'ai rusé, je connais quelqu'un dans le bureau d'à côté des IT que j'ai envoyé se renseigner pour moi. Et effectivement, ils ont rien foutu. En plus, j'ai même des trucs à leur envoyer pour qu'ils fassent ça bien, sauf que je sais pas où les envoyer. Et personne peut me le dire. Moi qui croyait être un glandu, j'ai trouvé plus fort que moi. Le roi des jean-foutre en personne. Mais je peux même pas l'appeler pour le féliciter. C'est moche.
Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 16:10
Grmbl! Ouais, je marmonne dans mes dents. Ce soir, je fais des heures supp'. Et c'est même pas comme si j'étais débordé de boulot, non. Faut juste que je teste un truc quand tout le monde est parti, pour voir si c'est les autres qui mettent le souk. Merci bien l'admin qui m'a demandé ça. Comme s'il pouvait pas programmer un truc pour vérifier automatiquement.

En fait non, il peut pas. Mais quand même. Ca m'empêchera pas de grogner. Qu'est-ce que je vais faire jusqu'à ce soir? Bon, bien sur, j'aurai plus mes collègues d'ici 2h, mais bon. On ne sait jamais, un intrus est si vite arrivé. Et puis ma déontologie m'interdit de glander ouvertement en sortant un bouquin ou ma ds. Oui, déontologie, parfaitement. Bien sur que je connais le sens de ce mot. C'est une maladie, non? En tout cas, c'est tout comme, dans ces moments là.
Pas de dvd sous la main, pas de jeux, pas de video en ligne, pas de musique... Encore que la musique, ça doit pouvoir s'arranger ça. En espèrant que ça ne me fasse pas griller. Faut que je voie si je trouve pas un élastique pour jouer, c'est facilement dissimulable ça. Ou alors je piège un peu les bureaux des collègues? Naaannn...

Je sais pas qui a inventé les heures supp', mais c'était vraiment un con celui là. Encore un de ces salauds de bourgeois qui croient que d'autres pates à tartiner que le Nutella, ça n'existe pas. Ca devait être un Seillière que ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Je crois que c'est génétique chez eux. Faut dire qu'un enculé, ça ne peut sans doute engendrer que des sous-merdes aussi. Putain, encore 3h...
Repost 0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 22:23
Ah ben voilà, on prend un pitit week-end de 4 jours et à peine vous revenez, tout le monde vous tombe dessus. Et vas-y que je te donne du boulot, et vas-y qu'il faudrait que tu me dépannes, et vas-y encore en réunion à peine le cul posé sur ta chaise. Il y a vraiment des gens qui ne respectent rien. J'ai peur pour ma santé.

Je crois qu'il y avait longtemps que je n'avais pas passé une journée comme ça. J'ai eu l'impression de bosser tout le temps, sans m'arrêter. Bon, j'ai bien pris le temps de mater quelques blogs le temps que mon pc rame un peu (la brave machine avait pitié, sans doute). Mais même, les taches sont venues toute la journée, sans s'arrêter. Et j'ai tout pris en charge au fur et à mesure. Ah ça a enchainé sévère. J'ai répondu, envoyu, téléphonu... bref, au bout d'un moment, j'en pouvais plus. Et là, le cycle infernal s'est mis en place. Je ne voulais pas avoir l'air d'un bourreau de travail. Je me trouvais trop gros de responsabilités d'un coup. Alors j'ai choisi de déléguer. Deux doigts bien placés et hop! Je me délestais de quelques menus travaux pour m'alléger. Ca ne me coute rien et puis personne ne le saura. Je garde ma silhouette de faineant rebelle qui a toujours un peu de temps libre. Tout en pouvant absorber toute une grosse masse de travail. Le délégage, c'est la solution à tous les problèmes de prise de poids dans l'entreprise.

Bon, en même temps, ça me fait un peu peur. J'en suis réduit à glander en cachette chez moi. Même que je blogue depuis mon canapé. Je crains que tout ça ne soit pas très sain. J'espère que je ne tomberai pas dans la boulimie de boulot.

....

Nan, aucun risque.
Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 10:56
Ca fait maintenant deux semaines qu'elle a envahi le pitit espace en face de moi. Et y a pas à tortiller, on n'est pas du même monde. Ou alors du même espace-temps, je ne sais pas bien. Je l'appelerai ici Dina, parce que j'ai l'impression de regarder Discovery Channel tous les jours.

Quand elle arrive le matin, elle commence à croire que ceux qui ne sont pas dans le bureau avant elle sont malades. Et elle commence à parler tout de suite. Elle est assez prolixe. Et tout le monde la connait. Du coup, depuis qu'elle est là, c'est un défilé quotidien. C'est peut-être dû à son age bien plus que canonique (etymologiquement parlant (pour ceux qu'on du mal à chercher, l'age canonique, c'est 40 ans (désolé, les vieux))). A son ancienneté dans la boite. Ou à son combat contre ce même age. Elle fait attention à ce qu'elle mange, même si elle a du mal à résister aux chocolats qu'un collègue a négligemment laissé sur son bureau. Elle a le style rockeuse bijoutée et elle fait des motifs sur ses ongles. Elle a la nonchalance des personnes de son age, n'hésitant pas à laisser sonner dans le vide son téléphone quand quelqu'un vient taper la causette. Elle n'hésite pas à appeler pour ses activités extérieures, comme les cours de kreukreu qu'elle donne. Elle essaye de nous transformer en papoteurs de son acabit, mais sans succès actuellement. Elle me raconte sa vie privée, sa satisfaction que tel chef ait été muté parce que c'est son ex et que du coup, elle n'aura plus à le croiser. Elle couve son fils de 26 ans comme un ado au téléphone. Elle m'appelle à l'aide dès qu'elle n'arrive pas à faire un truc. Elle écoute mes remarques désabusées pour choisir sa future voiture alors que je m'y connais autant en auto qu'en tricot.

En bref, elle amène de la vie et sa bonne humeur avec. C'est parfois un peu trop mais elle n'insiste pas forcément face à notre mutisme. Sauf que depuis hier, elle dépasse un peu les bornes. Dina s'ennuie. Et Dina est connue pour être un peu grande gueule, ce qui est généralement assez sympa. Sauf que du coup, elle dit à qui veut bien l'entendre qu'elle n'a rien à faire. Ca, c'est une chose, mais réclamer du travail, franchement, un peu de décence. Il y a des gens qui attendent le week-end ici!
Repost 0