Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 16:05
Je sais pas vous, mais je sens que je vais partir tôt ce soir. Ma blonde me réclame la visite à Ikea, j'ai bien mangé ce midi (non, pas au Blue Bayou, 395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher, mais à la Quille à Charleroi, très très bon aussi) et en plus, j'ai bossé aujourd'hui. Je vous le dis, ça sent le week-end. D'ailleurs, je vais faire ça ce soir, tiens. Week-end.

On s'en rend pas toujours compte mais déménager, ça impose de prendre pas mal de congés en fait. En tout cas, en Belgique, quand t'es étranger, c'est mieux d'avoir quelques jours de réserve. Parce que bon, les institutions communales ouvertes uniquement le matin en semaine, c'est pas super pratique. C'est dans ces moments là que je me dis que j'ai bien fait de ne pas partir en vacances cet été. Sur le coup, c'est un peu dur, mais maintenant, je me dis que c'était peut-être mieux. Surtout quand je suis en week-end le jeudi soir. Alors bon, je ne suis pas désolé, je ne penserai pas à vous, c'est pas la peine de venir demain, c'est repos. J'ai peut-être pas pris de vacances, mais j'adore profiter d'une bonne journée au soleil belge pendant que les autres travaillent.


Ou presque.
Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 16:39
Tiens, vous êtes encore là? Mais vous avez pas lu les notes d'avant, ou bien?

LA FIN DU MONDE EST PROCHE!! REPENTEZ VOUS!!!

J'ai même appris ce matin que la consommation belge de bière est en diminution, alors je sais pas ce qu'il vous faut encore comme signe de l'armageddon imminente. On ne va quand même pas attendre la fin des réserves pétrolières et qu'on nous annonce qu'on va désormais s'alimenter en énergie à la patate hein. Le jour où on fait marcher nos télés à la patate en nous empêchant de manger des frites parce qu'on ne joue pas avec l'énergie, c'est la fin de tout.

Alors bon, ça va être vite fait. J'ai commencé à creuser dans mon salon pour construire mon abri anti-atomique. J'ai 30 tonnes de patates qui doivent arriver dans la semaine, et à peu près une piscine olympique de mayo. Ca suffira sans doute pas face à un trou noir, mais bon, des fois que l'expérience se limite à une explosion atomique, je préfère mettre toutes les chances de mon côté.
Bon, le seul truc, c'est que j'habite au 4ème, alors pour l'abri, c'est pas gagné. J'espère juste que j'atterrirai pas dans la chambre du bébé des voisins du dessous. Il arrête pas de brailler et il serait capable de me taxer de la patate. Va falloir se battre pour survivre.
Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 10:08
Alors que la troisième guerre mondiale couve gentiment à l'est, il paraîtrait qu'il y aurait une idée neuve qui serait en train de se répandre dans les milieux scientifiques et économiques. Apparement, on s'interrogerait pas mal sur le bonheur des gens. Vous me direz, ça fait longtemps que les médecins connaissent ses effets et pour ce qui est de l'économie, on sait aussi depuis des décennies que le seul bonheur qui vaille est celui de l'actionnaire.



Mais non, apparement, on scrute aujourd'hui le bonheur du consommateur. Et pas forcément un bonheur chimique, provoqué par une compensation en réponse à un manque dû au sucre, à l'alcool ou à la nicotine. Améliorer la vie des gens, tout ça, tout ça. Pourtant, le dicton commercial est connu depuis l'antiquité: client content, client ravi. Et puis ça cultive la fidélité aux marques. Mais être content de son pq ne suffit plus. Il faut désormais que ce dernier entre dans une spirale de détails qui au final vous donneront la niaque le matin, histoire d'aller bosser en toute quiétude et d'être bien plus efficace. En plus, les gens heureux sont mieux protégés face à la maladie, c'est toujours ça d'absent en moins le lundi matin.
Il y aurait même des fondations pour le bonheur qui se montent. En gros, on prend des gens heureux et bien éduqués, et on leur demande d'offrir un peu de leur temps et de leurs qualifications pour des projets non lucratifs censés répandre des pitits bouts de bonheur dans le monde. Et elles causent même comme de vraies entreprises en remplaçant le mot profit par bonheur. A un point tel que ça fait presque peur, à se demander si quelqu'un ne se ferait quand même pas un peu de sous dans l'histoire. Enfin, il faut peut-être ça pour que ça fonctionne.

Mais bon, la route est encore longue pour que le bonheur soit admis partout. Il suffit de voir ce maire australien qui a essayé d'apporter un peu de joie dans sa ville. Comme sa communauté compte 5 hommes pour une femme, il a récemment passé un appel aux boudins, histoire d'équilibrer un peu tout ça. Et il y a évidement des gens pour se plaindre. A croire qu'on aime parfois être malheureux.
Repost 0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 10:26
Ca y est, ça commence. Je sombre dans le côté interlope de la force. Je suis devenu un hors-la-loi. Pire, un délinquant. Limite un sauvageon. Comment je vais pouvoir expliquer ça à mon gropépère? J'ai presque pas honte en plus. Hier, j'ai fait acte de grivèlerie.

Parfaitement. Hier midi, je suis allé au resto, histoire de manger en terrasse, profiter un peu du soleil pour une fois qu'il était là. Et à la fin du repas, je suis parti sans payer la boisson. C'est maaaaaaaaal. Je précise tout de suite pour les français que la carafe d'eau gratuite, ça n'existe pas ici. Me semble même qu'on m'a dit que c'était illégal, un reste d'une vieille loi datant de l'époque où l'eau n'était pas toujours potable.
Et donc hier, je suis parti sans payer la Vittel. En même temps, je me trouve des excuses tout à fait convaincantes. On a quand même attendu une bonne demi-heure avant qu'on vienne prendre notre commande. Et 40 minutes de plus pour qu'elle nous soit servi. La serveuse avait beau se justifier en piaillant "C'est pas moi qui fait à manger, c'est pas ma faute", l'attente du départ et le pain que j'ai demandé et que j'attends toujours, c'est un peu elle quand même. C'était un tout. Alors je me suis laissé entrainer par le collègue qui m'a enjoint  à payer mon plat mais pas la bouteille. Et on est parti comme des voleurs. En même temps, vu que la serveuse ne passait plus en terrasse, on risquait pas grand chose.

Aujourd'hui, je me sens l'ame d'un bandit de grand chemin. Tout ça, ça doit être la faute de Guitar Heroes, je vois que ça. Je sens les cheveux qui me poussent et l'envie de chanter des chansons démoniaques Je sens qu'Axl Rose et Mickey Knox seraient fiers de moi. Je deviens peu à peu une rock star, un rebelle. Bon, à l'échelle de Charleroi, mais c'est un début.
Repost 0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 15:44
Depuis longtemps, j'ai envie de savoir jouer d'un instrument. Je suis généralement beaucoup trop faineant pour poursuivre ce rêve, mais je m'y raccroche de temps en temps. D'ailleurs, depuis que je vis seul, j'ai toujours eu une guitare chez moi. En début d'été, j'ai même essayé de m'y remettre, en me promettant de prendre des cours à la rentrée. Et puis hier soir, mes rêves de gloire musical se sont tous réalisés d'un coup.

Hier soir, ma blonde m'a donc offert Guitar Heroes. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un jeu sur wii (et d'autres consoles mais je fais avec ce que j'ai) qui permet, grace à un controleur en forme de guitare, de se prendre pour un guitariste de talent. Ayant vu certaines performances hallucinantes dans ce jeu sur Youtube, je voyais le jeu de loin d'un air un peu craintif. Et puis finalement, on arrive à rentrer doucement dans le jeu. Et là, c'est l'engrenage.
Les postures, les acclamations du public, l'impression de jouer d'un instrument, les sponsors, les rappels... En gros, la vie de star du rock, dans la télé certes, mais c'est peut-être encore mieux comme ça. Hier, devant mes yeux émerveillés, j'étais au centre de l'attention sur une scène virtuelle. Avec une super guitare, que j'ai pu décorer. Avec des fans qui brulent des voitures (qu'on me facture après, mais bon). Avec des tournages de clips. Et des chansons que je connais en plus. Pas toutes, mais c'est pas tellement grave.


Alors bon, comme dit Boulet sur le sujet, le même jour où Aurore me l'offre, avec un Piano Heroes, on apprendrait sans doute vraiment à jouer d'un instrument et ce serait sans doute mieux. Mais quand je vois ce qui se prépare, ça ne m'inquiète pas trop. Déjà, entre Rock Band et Guitar Heroes 4 qui ajoutent la batterie et surtout le chant, je sens qu'une nouvelle étape sera franchie pour j'envisage la carrière de rocker. Mais en plus, avec le futur Guitar Rising qui reprend le principe mais en jouant sur une vraie guitare, je crois que je vais annuler mes cours pour septembre. Si ça sort cette année, d'ici 2 ans, je suis sur scène, à faire Jeux interdits. Ca va chier!
Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 10:24
Plus ça va, et plus je me dis que l'été s'annonce sombre. Pas au niveau climat (encore que), ni au niveau mauvaises nouvelles (je touche tous les matins en me lavant de la peau de singe pour la bonne chance), mais au niveau activité. Déjà que l'été, c'est pas bien folichon, mais je crois que cette année, on va atteindre des sommets.

Ca doit bien faire deux jours que je n'ai pas reçu un mail au bureau, autre que ceux de l'antispam qui m'annonce fièrement qu'il a mis les vendeurs de viagra en quarantaine. La moitié des collègues sont absents. Même Dina est partie pour un mois. Et hier, ceux qui restent ont eu la bonne idée de m'informer que les J.O. commencent ce week-end. Je sais, ça n'a rien à voir avec le boulot, mais ça me prépare tout de même à un vide télévisuel encore plus impressionant que d'habitude.
En plus, je me rends compte que je n'arrive pas à trouver la motivation pour défaire mes cartons, qui ne me dérangent pas plus que ça en fait. Et encore moins celle de les déplacer pour au moins construire un fort, histoire que ça ressemble à quelque chose. Alors faire installer l'arrivée d'eau pour la machine à laver ou faire pêter les murs, ça attendra aussi un peu. Enfin pas trop quand même pour le lave-linge.

Non, décidément, tout ça s'annonce sombre. Au moins jusqu'au 15 août. Je sais pas pourquoi, je sens qu'après, je vais être un peu débordé. Les retours, les retards, le rattrapage de l'été. Je devrais peut-être considérer de prendre des vacances finalement.
Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 10:56
Alors que j'attends l'accès web chez moi sans lequel il n'est pas de bonheur terrestre possible, c'est bien connu, il faut bien reconnaître que l'accès du bureau m'ennuie. Tout le monde est en vacances, donc j'ai rien à faire, et du coup, j'ai vite fait le tour des quelques sites auxquel je suis habitué. Je peux même pas en profiter pour découvrir de nouveaux blogs, tout le monde est en vacances partout. Et puis ça commence à m'ennuyer un peu aussi.

Alors du coup, j'ai pas grand chose à dire. Vous me direz, ça change pas de l'habitude, mais là, mes pitits riens s'en vont dans le liquide que je perds toute la journée, surtout en grimpant mes 4 étages. Alors bon, il me reste bien un peu de firenes, mais c'est risqué au bureau. Depuis hier, je me suis mis à mater les épisodes de Striptease sur Dailymotion, mais je crains qu'il ne m'en reste plus beaucoup à voir. Il y en a même qui pensent à m'occuper deux minutes pendant que ma blonde regarde ailleurs, mais bon. Je ne peux même plus élever mes brutes au bureau. En gros, c'est la lose. J'en suis à deux doigts de me regarder un divx, et pourtant, c'est pas tres discret.

Je sais pas qui a inventé les congés payés mais s'il avait pu rendre obligatoire le fait que j'en ai dès que quelqu'un est absent, ça m'aurait arrangé. Vivement ce soir que le week-end commence. Bah oui, y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui gardent les ordis au bureau.
Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 10:17
Ca y est, je suis dans mes murs. Et j'ai quasiment tout réglé, à part peut-être auprès des autorités, mais c'est pour bientôt. Et après ça, il ne me restera plus qu'à aménager. Parce que bon,on a beau exploiter des étudiants pour déménager, même s'ils ont été bien efficaces et ont même dit merci après avoir vécu le martyre, il arrive à un moment où il faut se débrouiller pour les finitions.

Actuellement, je vis dans une forêt de carton. Un peu l'Amazonie après transformation donc. Et après 4 étages sans ascenseur, alors qu'on est déjà tout liquide, il est difficile de se motiver à jouer à la déforestation. Alors il a fallu définir les priorités. La première de toute a été vite réglée: la cuisine est utilisable. Deuxième priorité: trouver un endroit où dormir. Et là, pas le choix, il a fallu bouger des trucs. Mais bon, le canapé est dans la bonne pièce, problème réglé. Dernière priorité: le point de lavage. Là, beaucoup plus facile, sachant que la salle de bain fait dans les 3m². Du coup, elle risquait pas d'être encombrée. Un coup de viakal, un joli rideau de douche tout neuf et hop! Le minimum vital est assuré.
Du coup, je me suis un peu offert du superflu. Le coin télé, avec le lecteur dvd et la wii est en place. Zelda a recommencé à occuper mes nuits. Il faut bien s'occuper, le soir. Surtout quand on a pas encore le web. Bon, j'arrive parfois à profiter de la bienveillante innocence d'Arthur et Céline, ces gentils inconnus qui ont laissé leur wifi sans protection. C'est bien aimable à eux. J'aurai presque honte de m'en servir pour élever mes brutes. En même temps, quand on oublie de verrouiller son réseau, c'est qu'on est pas très doué. Sans compter que l'accès est lent et n'arrête pas de sauter. Ouais, en fait, c'est des cons, ils n'ont que ce qu'ils méritent.

Plus qu'à attendre l'accès web (normalement pour vendredi, en tout cas pour la ligne) et l'achat du nouveau lit pour avoir un logement décent et vivable. Restera plus que le problème d'arrivée d'eau pour la machine à laver qui devrait aller vite, et hop! Je serai installé. Chez moi. Je pourrai même trouer les murs, ou jouer à d&co et tout. Enfin peut-être pas trop non plus. Trop d'effort.
Repost 0
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 23:43
Cette fois, ça y est. Comme disent les belges, plus qu'une fois dormir. Demain, à cette heure ci, normalement, je dormirai dans mon nouvel appart. J'ai passé ma semaine dans les démarches et les cartons. Les étudiants que j'exploite pour le déménagement vont être contents.

A peu près 80 cartons de bd. Sans doute un peu plus. Je dois bien atteindre 110, 120 cartons au total. Evidement, il y a des trucs pas encore rangés. On verra demain. Pourtant, ce déménagement m'angoisse. J'apprécie vraiment l'appart que je quitte. Super beau, avec du bois partout. Il ne peut pas être plus au centre de Bruxelles, c'est dire si c'est pratique. Et je sais que je ne suis pas le seul à l'apprécier. Je crois que je n'ai jamais autant reçu que dans ce logement là. Alors ça me pèse de partir. Et ce soir, plus qu'un autre, je me pose la question de l'utilité de devenir propriétaire. Surtout que là, je vois de plus en plus les défauts du nouvel appart. De mon appart. J'ai encore un peu de mal à m'y faire.
Et pourtant, je la joue nonchalant. Ou feignasse, au choix. Je traine des pieds. Je laisse des trucs à faire pour demain. En même temps, quel déménagement est totalement prêt au jour dit? Alors faineantise ou manque de motivation? Je ne sais pas vraiment, je verrai demain. Comme toujours.

Je viens de débrancher la télé après ma dernière partie de Wii ici. Il ne reste plus que le routeur et le modem à déconnecter pour être prêt à partir. Enfin presque. Je vais essayer d'aller dormir. C'est pas gagné. Vivement demain soir quand même.

Repost 0
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 10:48
Allez, après une nouvelle convalescence où j'ai failli mourir (mais ouais! Comme je vous le dis! C'est méchant l'angine), il est temps de revenir. Pas pour longtemps parce que la semaine prochaine, j'ai autre chose à faire. Congés, certes, vacances, pas trop. Il va être temps d'investir ma propriété, et j'ai pas fini mes cartons. Enfin bref, on me donne l'opportunité de pas trop me casser le tronc pour trouver la note du matin, merci Cécile.

Et donc voilà la chaîne du jour. Un joli questionnaire littéraire où je ne comprends pas toutes les questions, mais qui m'évite de chercher obligatoirement à faire des phrases. C'est la fête.

1 - Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?
Euh, ben rien. Enfin, un peu le C.P., mais c'est tout.
Peut-être les lectures de la bible illustrée chez la nourrice. Je comprenais pas encore le caractère du bouquin mais les images et les histoires étaient pas mal.

2 - Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?
Quand j'ai appris à lire, mes parents ont mis au point un système de récompense à base d'albums de Tintin. Je suppose que je devais bien aimer ça. Sinon, un peu plus tard (j'étais pitit quand même), je me souviens que j'aimais bien les Journal de Tintin ou les Pilote que je trouvais à la biblio. Pareil pour les Rahan de mon cousin.

3 - Aimez-vous la lecture à haute voix ?
Ca dépend qui lit.

4 - Votre conte préféré ?
J'aurai tendance à dire Blanche-Neige, pour l'interprétation du conte de Neil Gaiman, dans le recueil de nouvelles Miroirs & Fumées.

5 - La meilleure adaptation d'un roman ou d'une pièce de théâtre
J'aime bien ce que Peter Jackson a fait sur le Seigneur des anneaux, en retirant de gros morceaux chiants. Après, une adaptation de roman vraiment bien, j'ai rien qui me vient en tête. En adaptation de bd, je trouve Ghost World très bien fait.

6 - Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre, passages de roman ?
Non, j'ai aucune mémoire pour les citations. Par ailleurs, je suis totalement hermétique à la poésie.

7 - Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ?
Non, j'aurai peur qu'ils s'abiment, vu que c'est aussi la salle de bain. Et puis j'ai rarement le temps d'y lire.

8 - Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?
J'ai un bouquin en anglais que je traine depuis bientot un an, le Book of fate de Brad Metzer. Sinon, j'ai 3, 4 bouquins qui attendent que je les ouvre (doit y avoir l'Attrape-coeur de Salinger, le dernier tome du trone de fer paru en français et le tome 2 de l'assasin royal). Et toujours quelques bd en cours.

9 - Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?
Aucun. J'en lis pas, alors les relire, c'est compliqué. Eventuellement Brassens et Brel, si on veut pousser, mais bon.

10 - Le livre que vous avez lu le plus rapidement ? Le plus lentement ?
Le plus rapidement? Je sais pas. Peut-être la Nuit des temps, de Barjavel.
Le plus lent, ça dépend pourquoi. Il y a plusieurs bouquins que je commence et fini très longtemps après. Genre Germinal que j'aurai du lire au collège, dont j'ai pas dépassé 30 pages et que j'ai finalement lu des années après, en vacances, d'une traite. Il y a ceux que je n'ouvre même pas, par manque d'envie souvent, comme les Gen d'Hiroshima qui m'attendent depuis bien 3, 4 ans. Il y a le Seigneur des anneaux pour lequel j'ai du m'y reprendre à de nombreuses fois, tant le premier tôme est le plus chiant (heureusement qu'il y a Bilbo le hobbit avant, pour donner un peu envie).

11 - Préférez-vous les éditions de poche aux originales ? Pourquoi ?
Je préfère le poche. L'emballage m'importe peu, ce qui m'intéresse, c'est l'histoire. Les poches, c'est pas cher, on les trouve à peu près partout, et c'est facilement transportable.

12 - Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?
Le programme télé?
Les romans ont tendance à trainer dans un coin, les bd à rester au pied de mon lit et puis un jour, je décide de tout ranger. Il n'y en a pas vraiment un qui aurait droit à une exception.

13 - Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?
Généralement, assis dans le train pour les livres sans images. Plutôt couché pour les bd.

14 - Vos lectures sont-elles commentées crayon en main ?
Jamais fait ça. Je me suis toujours demandé ce que les gens pouvaient écrire ou sourligner dans les livres et pourquoi.

15 - Offrez-vous des livres ?
Si j'ai l'occasion, oui. J'aime bien faire ce genre de cadeau, faut juste trouver le bon livre.

16 - La plus belle dédicace, que ce soit de l'auteur ou de la personne qui vous l'offrit ?
La plus belle, ça doit être sur une bd et c'est pas un dessin. Un pote scenariste qui m'en a fait une vraiment sympa et touchante, ça surprend en plein festival d'Angoulême.

17 - Quel est votre rapport sensuel au livre ? (Odeur, texture, etc.)
J'aime bien les faire craquer à la première ouverture (ça marche surtout avec les bd). Sinon, rien de spécial. Je me suis habitué au toucher.

18 - Quels sont les auteurs dont vous avez lu les œuvres intégrales ?
En bd, y en a quelques un. Y a les potes aussi. Et sinon, peut-être Werber à un moment, JK Rowling, Gaiman j'en suis plus très loin, et j'ai des biblio d'auteurs sf bien entamées, si pas complète.

19 - Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?
Euh, là comme ça, à froid, je dirai le premier tome de Slam Dunk, un manga sur le basket. Sinon, dans les sans images, je vois pas.

20 - Un livre qui vous a particulièrement ému ?
Des bd, pas mal (Pilules Bleues, Zoo, Les petits ruisseaux, Un homme est mort, Rural!, Dol...)
Sinon, euh, peut-être du Barjavel, la Nuit des temps encore.

21 - Le Livre qui vous a terrifié ?
J'ai pas souvenir d'un livre qui m'aurait fait peur. Peut-être le principe de Peter qui dans sa volonté d'amuser se révèle malgré tout extrêmement pertinent.

22 - Le livre qui vous a fait pleurer ?
Plein

23 - L'avertissement / l'introduction qui vous a le plus marqué ?
J'ai pas tendance à me souvenir de morceaux d'un livre, j'en garde qu'un souvenir global assez diffus.
Peut-être vaguement celle d'un essai sur le Jesus historique, où le mec prévient qu'il est conscient d'avoir une opinion et va essayer de la mettre de côté autant qu'il peut, ce qui s'avèrera plutôt raté par la suite. C'est un peu énervant.

24 - Le titre le plus marquant, original, décalé, astucieux?
Des titres, y en a plein des pas mal. J'avais bien aimé trouver le Petit guide des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués, pour
ma petiote. Le guide pour apprendre Comment chier dans les bois m'amuse pas mal aussi, comme titre.
Celui qui m'a sans doute le plus marqué était Durandur encule tout le monde.

25 - Décrivez votre bibliothèque.
Pleines de BD, rangées par séries sans vraiment d'ordre de taille, d'auteurs, de genre ou d'éditeur. C'est là où il y a place. Pour les romans, comme il y en a nettement moins, j'essaye de regrouper les ouvrages par auteur quand même.

26 - Le(s) livre(s) dont vous vous êtes finalement débarrassé ?
Il y a ceux que j'ai donné parce qu'ils ne m'intéressait plus (pas qu'ils étaient forcément mauvais non plus hein), mais j'ai pas de titre en tête.
Et puis il y a ceux qu'on a oublié de me rendre, comme la Nuit des temps que j'ai du racheter au moins 2, 3 fois.
J'aime bien l'idée du book-crossing, alors j'hésite pas à donner les livres (pas tous quand même).

27 - L'endroit le plus insolite où vous lisez ?
J'ai du lire en cours à la fac, il me semble. Peut-être au bureau aussi.

28 - Il ne vous reste que trois jours à vivre : que souhaitez-vous lire ou relire ?
Aucune idée, je sais pas si j'aurai très envie de lire, à part peut-être des menus.

29 - Votre livre d'art préféré ?
Je ne suis pas très porté sur l'art, mais je trouve vraiment les artbooks du Café-Salé vraiment très très beau.
Ceux des studio Ghibli aussi, mais c'est plus explicatif, pour les pros.

30 - La bibliothèque idéale ?
La fnac des Halles à Paris? Mais à usage privé.

31 - L'incipit qui vous a le plus marqué ?
Aucune idée de ce que c'est. Enfin si, une vague, mais j'ai pas envie de chercher confirmation.

32 - La clausule qui vous a le plus marqué ?
Pareil qu'au dessus.

Bon be voilà. Je sais que j'ai souvent cité les mêmes, mais bon. Je ne suis pas un très grand lecteur, c'est par vague.
Repost 0