Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 00:00

Bon, comme le titre l'indique, ça ne va pas voler très haut cet après-midi. Faut dire que je voulais faire une super note sexy avec des images et tout, et Over-blog est indisposé. Tant pis, ce sera pour la semaine prochaine. Je vais donc parler toilettes aujourd'hui. Il faut dire que les oignons qu'on nous colle dans tous les plats depuis 2 jours à la cantine m'ont un peu inspiré aussi.

 

A partir de lundi prochain, le site de l'entreprise où je travaille ferme ses portes pour 15 jours. En gros, c'est les vacances du site. Sauf pour ceux qui ont une dérogation, et évidement, j'en ai une. Qui dit fermeture du site, dit également pas de cantine, pas de ménage dans les bureaux, et surtout, pas d'entretien des toilettes. Ca n'a l'air de rien comme ça mais il faut quand même savoir que je suis entouré de gros porcs. Jusqu'ici, j'avais pas mal entendu parler de la réputation à l'étranger des français, comme quoi on serait des gros sales, mais là, je dois dire que l'étranger me déçoit également. A croire que l'utilisation de la chasse d'eau sur les urinoirs restent un mystère pour certains de mes collègues. Et je ne parle même pas des trones. Bon, déjà, un truc que je n'aime pas trop, c'est que c'est le genre tous alignés avec des portes qui ne descendent pas jusqu'au sol, histoire que tu vois les pieds des gens dedans. Pas super pratique quand tu veux aller piquer un petit roupillon dans les toilettes, mais bon. Non, c'est surtout que ça laisse tout passer, le bruit et l'odeur (c'est la nature). Et certains abusent un peu de la chose en violant fréquement la convention de Genêve et tout autre traité sur les armes chimiques. Franchement, par moment, je ne peux que saluer le courage des femmes de ménages face à un wc bouché par des trucs indescriptible, aussi bien par l'image que par l'odeur.

 

Et à partir de la semaine prochaine, ces baroudeuses de la cuvette ne seront plus là pour prendre soin de nous. Et avec elle, adieu destop et canard wc. J'ai d'autant plus peur qu'on m'a appris ce midi qu'en fait de dérogation, c'est la moitié des ingénieurs qui seront là. Je crois que les deux prochaines semaines vont être très longues.

Repost 0
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 00:00

En Belgique, je le savais déjà, ils ont une culture de bar. Les gens aiment à se retrouver, boire ensemble et être ouverts aux nouvelles rencontres. Mais j'ai remarqué qu'ils ont également la culture du clin d'oeil. Je suppose que c'est dérivé de la culture de bar, mais j'ai un peu plus de mal à m'y faire.

 

Il faut dire que quand j'étais petit, Christophe chantait ce magnifique tube qui disait "... un ptit clin d'oeil pour un rendez-vous....". Eh oui, j'ai grandi dans les années 80, où le clin d'oeil était considéré, en tout cas dans les clips de Georges Michael ou dans  Rick Hunter, comme une arme de séduction massive. Et là, je me retrouve entouré de gens qui clignent de la paupière à tout va. Ca va du clin d'oeil complice, à celui pour dire bonjour, celui pour faire coucou, celui pour montrer qu'on a compris un truc, tout ça... Franchement, ce genre de mouvement rapide me déconcerte. Déjà, parce que ça oblige à regarder les gens dans les yeux et surtout que je ne sais jamais quoi répondre. Si la jolie secrétaire blonde à forte poitrine me fait de l'oeillade, c'est pour dire bonjour ou pour que je la suive dans les toilettes? Et que penser du même mouvement mais sur la face d'un cinquantenaire bedonnant et moustachu? Je suis tout confusé. J'ai peur que ça se remarque en plus. Comme je ne sais pas quoi faire, je reste là, tout con. Et si je me mets à rougir quand on me dit bonjour, je vais vite passer pour un pervers.

 

Décidément, je crois qu'il va être grand temps que je m'achète des lunettes de soleil. J'aime pas ça, mais au moins je pourrai faire croire aux gens que je leur réponds. Ou alors je vais commencer à suivre les jeunes filles dans les toilettes, comme ça, je serai fixé. Mais il y a des chances que je mette rapidement à reprendre du Christophe du coup: "Avec les filles, j'ai un succès mou, ouh ouh ouh, un ptit clin d'oeil pour un an au trou, ouh ouh ouh...".

Repost 0
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 00:00

En ce début de siècle, force est de constater que de nombreux jeunes sont sans repère. Quel métier faire pour gagner de la thune en glandant? Macdo ou Quick? Sur mon sms, je tape 1 ou je tape 2? Vraiment, toute une génération est en pleine perdition. Et nous n'avons plus de modèle à offrir à ces jeunes désoeuvrés. Il va donc falloir revenir un peu dans le temps, par la magie du dvd, pour enfin proposer un exemple à suivre et cet exemple s'appelle Al Bundy.

 

Bien évidement, rien à voir avec Ted Bundy, serial killer de son état. Non, Al, c'est l'homme qui va changer ta vie. Et ce, même malgré son américanité profonde. Pourtant, à première vue, on pourra croire qu'il est le prototype de ce qu'il ne faut pas faire. On pourrait même le prendre pour un loser. Il faut dire qu'il est quand même vendeur de chaussure, régulièrement ruiné par sa femme, mégère accomplie qui passe ses journées devant Oprah (ou Phil, ça dépend), constamment déshonoré par ses deux enfants et assez fréquemment honteux par lui-même. Mais Al est propagateur de vraies valeurs. Personne ne crache sur sa famille. Personne ne lui volera son hamburger. Personne ne le forcera à payer pour quelque chose qu'il peut obtenir contre une bonne paire de claque. Et surtout, personne, mais alors personne ne l'obligera à honorer sa femme. Al est un féroce combattant de la mégère, et à ce titre, il a créé le fabuleux No Ma'am (c'est un acronyme, vous chercherez vous-même pour la signification) qui se réunit régulièrement au Nibar bar. Al aime l'argent, les jeunes filles à la pudeur inexistante, manger, regarder la télé et boucher ses toilettes. Al est un vrai meneur d'hommes. Faut dire aussi qu'il a marqué 4 touchdown dans un seul match quand il était au lycée. Et vraiment, toi jeune qui te cherche, si tu ne dois avoir qu'un exemple dans la vie, que ce soit Al.

 

Alors bien sur, tu pourras voir Al dans des productions telles que Wayne's world ou Bone collector, mais si tu veux vraiment profiter de toute sa sagesse, je ne peux que te conseiller d'aller te procurer les dvd de Mariés, deux enfants dont la saison 5 vient de sortir (saison 6 en Octobre, il me semble). Pour que plus jamais, les mégères ne dirigent le monde. Al for president!

Repost 0
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 00:00

En Belgique, ils ne sont pas avares sur les crudités. D'ailleurs, les légumes sont une partie intégrante de chaque plat. Dans un vrai plat belge, tu as la viande, les légumes et le féculent (frites, riz, pates...). Et donc, ils mettent des crudités partout. Jusque dans les sandwichs. En France, tu demandes un sandwich crudités, tu vas avoir des tomates, de la salade, éventuellement des cornichons... Ici, ils n'hésitent pas: carottes rapées, céleri, etc... Et ils commencent à mettre de plus en plus de soja en légume. J'ai peur.

 

Avec un collègue, on s'est rendu compte qu'on commence à se faire cerner par le soja. Entre les brins de soja géants servis en légumes, le lait de soja, le steack de soja... mais de qui se moque-t-on??! Je sais, on va encore me dire que le soja, comme la plupart des légumes, c'est bon pour la santé, tout ça. Bah vous faites ce que vous voulez avec la votre mais moi, je veux un steack de viande. Vous allez voir qu'ils vont essayer de nous faire du fromage de soja si ça continue. Et de remplacer mes révérées patates sur l'autel de la bonne bouffe. Alors je dis non. Il est temps d'éduquer les générations futures et de remettre les choses à leur place. Les végétaux, c'est peut-être bon pour certains, mais la viande des fois, c'est mieux. Un exemple tout bête que je me vois aujourd'hui obligé de corriger, ne serait-ce que pour sauver l'emploi de mon tonton éleveur: Popeye.

 

Depuis des années, on nous dit que Popeye, il est super fort parce qu'il mange des épinards et que les épinards, c'est plein de fer. Et c'est vrai que c'est plein de fer. Sauf qu'il a été démontré que le fer d'origine végétale s'assimile beaucoup moins bien que celui d'origine animale. Et que du coup, l'aliment en fer le plus riche et le plus assimilable pour l'homme, c'est le foie de veau. Alors forcément, un veau, c'est moins pratique à transporter qu'une conserve d'épinard. Sans compter qu'il faut ouvrir la bête, au risque de traumatiser des milliers d'enfants. Mais quand même. Le jour où Popeye croisera un Brutus équipé de foie de veau, il fera moins son malin.

 

Voilà, je crois que tout est dit. Justice est faite. Mangeons de la vraie viande, des vraies patates, du vrai fromage (mmmh envie de raclette tout d'un coup) et appliquons cette devise culinaire pourtant simple: quand c'est vert, c'est que ce n'est pas mur.

Repost 0
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 00:00

Je crois qu'un des sports favoris dans les grosses sociétés, c'est le changement d'organisation. Régulièrement, il faut que ça bouge. C'est un peu les chaises musicales, sauf qu'on en enlève rarement une. Hop! Tout le monde se lève et change de place.... hop! c'est fini. Et donc, il faut informer régulièrement les salariés, surtout ceux de base qui eux ne bougent jamais, qu'il y a eu du mouvement au dessus. Pas que ça change quoi que ce soit à leur boulot, mais bon, si on le fait pas, ils ont l'impression que la direction glande après. Il faut afficher le résultat des efforts de réflexion.

 

Dans la société pour laquelle je travaille en ce moment, ça se concrétise sous forme de mail. On nous prévient que Machin a pris une nouvelle responsabilité, que maintenant, son job c'est tel titre et qu'il devra répondre à tel directeur. La fréquence de ce genre de nouvelles dépend évidement de la taille de l'entreprise. Dans la première boite où j'ai bossé, on était 300 personnes et ça arrivait tous les 6 mois, voire un an. Là où je suis actuellement, c'est toutes les 2 semaines. Et consciencieusement, comme la moitie des employés je pense, je les jette direct à la poubelle, vu que ça concerne directement d'autres branches de la multinationale et qu'il y a peu de chance que je sois directement impacté, même si d'autres pensent le contraire. Mais je me demandais ce matin, en constatant l'arrivée d'un nouveau mouvement de poste dans je ne sais quelle branche de la boite, c'est si quelqu'un s'amuse effectivement à lire, voire à suivre toutes ces mutations. Un peu comme un tele-novellas de la promotion. Marcus a évincé Jean-Pierre de la direction du Matériel roulant européen, mais ce dernier a trouvé refuge au service Qualité où il pourra se plaindre auprès de Ruud, le directeur de la section Méthodes et Outils.... Mais? Kevin? Se pourrait-il qu'il y ait des gens qui suivent assidument ces bulletins sans intérêt pour le commun des mortels? Après tout, il y a quand même un effort de les produire.

 

Honnêtement, je ne sais pas s'il y a des gens qui se touchent ou qui pleurent devant ce feuilleton du "je change mes fesses de chaise". Mais vu la taille de la société, je crois qu'ils n'ont pas vraiment besoin de s'embarasser à faire du vent pour justifier les postes de chefs auprès des grouillots. Il doit donc bien y avoir un intérêt à ces informations. Personnellement, je ne vois pas lequel, mais comme je ne vois pas non plus celui des Feux de l'amour. Je me dis que c'est peut-être lié. Enfin bon, si c'est le cas, il faudra que je leur demande d'insérer une page de pub, ce sera toujours ça de gagné.

Repost 0
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 00:00

Hier, sur ce même blog, j'évoquai ce sympathique barbu, ami des enfants et des lignes téléphoniques surtaxées en fin d'année. Et comme par hasard, ce matin en ouvrant mon recueil de dépêches AFP habituel (comprenez, un journal gratuit), voilà t-y pas que je vois le vieux en première page. De l'invocation de premier ordre, alors qu'il était même pas le sujet de ma note, je me dis: efficace, ce Santa Klaus!

 

J'en appelle donc au bon sens de millions de fous de Dieu(x?) à travers le monde. Hier, je fais une note sur lui, sur son fiston, sur son prophète en bermuda et fourgonette hippy et rien. Pas une réaction, pas un mail, pas un coup de fil, keudchi. Alors, bon, je sais que j'ai pas encore un très très gros blog mais en même temps, un blog très chaleureux, avec une équipe qui en veux... hum, je m'égare. Je comprends aussi que l'entreprise Dieu est une multinationale qui doit gérer des problèmes à travers le monde entier, et que ce n'est pas facile de gérer tout ça. Mais merde, ils ont quand même basé leur marketing sur la foi accessible à tous et une hotline gratuite et ouverte 24h/24 baptisé "prière" (d'ailleurs, il serait peut-être temps de revoir le nom de certains concepts). Et pourtant, rien, peau de zob' (faut dire qu'ils n'en font rien non plus, mais bon). Et à côté de ça, le père-Noël, qui ne dispose que d'une implantation limitée à quelques pays et d'un créneau très spécifique autour du solstice d'hiver, réagit immédiatement. Alors qu'il est en vacances au bord de la mer à Copenhague.

 

Alors moi je dis chapeau, monsieur Noël. Et dire qu'il y en a encore pour douter de votre existence alors que vous réagissez à la moindre publicité gratuite, vous répondez aux mails et aux courriers et on vous voit même à la télé. Vous allez même jusqu'à intervenir en pleine baignade durant vos vacances avec vos centaines de sosies au Danemark. Pendant que d'autres se murent dans le silence snob des puissants (relève-toi Crasuki!). Encore merci papa Noël (et n'oublie pas mon Euromillion en fin d'année).

Repost 0
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 00:00

On savait les anglais un peu concon. C'est une chose bien connue pour quiconque vit en France et aime le rugby, l'anglais est fourbe. Déjà, manger de la viande bouillie ne peut pas être une preuve de stabilité mentale. Sans compter que je viens d'apprendre que 3/4 des pêcheurs anglais préfèrent aller à la pêche plutôt que faire l'amour. Pire encore, plus de la moitié de ces mêmes pêcheurs anglais préfèreraient attraper une truite de taille record plutôt que de se taper une top-model. Vraiment, ces gens n'ont aucun sens des priorités.

 

Toujours est-il qu'ils ont quand même le bon gout d'accueillir la prochaine StreetWar. La StreetWar, ça m'a tout l'air d'être une grande idée, surtout par temps de canicule. Un peu à l'instar du Pillow Fight, il s'agit d'une bataille un peu stupide et inoffensive mais qui fait du bien. Sauf qu'au lieu d'utiliser des coussins, pour le StreetWar, on utilise de l'eau. Et pour corser le tout, on joue le jeu à l'échelle de la ville, en l'occurence Londres pour la prochaine. Bon, le principe est peut-être un peu trop codifié pour être vraiment fun. En gros, vous devenez Leon, nettoyeur (au sens propre) et vous recevez des informations sur vos cibles (nom, adresse, informations diverses...) contre laquelle vous allez devoir tenter au moins un attentat par semaine. Et vous avez le choix des armes. Pistolets à eau classiques, bombes à eaux, carafes, thermos, super-soakers... Tout est bon pour asperger vos victimes. Car oui, le but ultime est d'arroser à tout va. Bon, peut-être pas à tout va, ils y croient à leur histoire de tueurs-arroseurs et tout, mais en tout cas, il faut tremper.

 

Bon, le seul problème dans cette histoire, c'est Londres. Parce que bon, un an après les attentats, les policiers anglais ne sont pas très joueurs envers les comportements bizarres et les gens qui semblent armés et on les comprend. Du coup, y a des discussions sur le fait de savoir si la guerre de l'eau aura bien lieu. Alors moi, je leur propose de faire ça à Bruxelles, voire à Paris. Et je m'engage à participer. Je suis prêt à investir en un armement arrosatoire de pointe et à faire un vrai génocide. S'ils veulent la guerre, ils vont l'avoir!

Repost 0
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 00:00

Il parait que le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas. Etant donné qu'on a commencé à l'entamer, on va essayer de le finir maintenant. Ce qui implique qu'il va falloir bouffer du spirituel pour quelques temps encore. Ca tombe bien, entre Benoit 16 à la coupe du monde et le Da Vinci Code à la poursuite du Graal ( ce qui est un peu con, vu qu'Indiana Jones l'a déjà trouvé, mais bon), on est en plein dedans. Et puis comme il faut. Heureusement qu'à Bruxelles, il y en a encore pour recoller les morceaux sans tomber dans la télé-spiritualité.

 

Pour cela, il y a une des curiosités bruxelloises sur laquelle je tombe de temps à autre, c'est le fourgon de Jesus. Cette espèce de van, évoquant vaguement la time machine de Scoubidou, s'échoue régulièrement devant le Quick près de la grand place. Et ce qui en fait un monument spirituel (n'ayons pas peur des mots), c'est toutes ces déclarations de foi et d'amour écrites sur sa carosserie. Mais vraiment partout, y compris sur les drapeaux tendus tels des queues de ragondins à l'arrière du véhicule. Plus que de la foi, on peut y voir une réelle vision. L'auteur de l'épitre selon le st van nous informe en effet que le retour de Jesus est tout proche. Plus précisement, on apprend qu'il revient en 2012. C'est dans ces moments là qu'on est content que Paris n'ait pas eu les J.O.. L'auteur en est même tellement sur qu'il s'exprime en 2 langues (français/kreukreu comme il se doit à Bruxelles). Et plutôt que de vouloir nous effrayer avec ses déclarations eschatologiques (comment je me la pète depuis que j'ai acheté ces documentaires Arte), il cherche à nous rassurer à base de slogans tels que "Jesus est amour" ou "Dieu, ça marche!" ("Got, dat klopt!" pour les bilingues). Vraiment, un élan d'amour pour Scoubidou s'empare de moi à chaque fois que je le croise.

 

Le semaine dernière, j'ai même enfin découvert l'auteur, le propriétaire (enfin, je le présume) de la Got-mobil. Il a un t-shirt au même niveau décoratif que son van (comprenez recouvert de slogans pro-dieu) et une barbe de père-noel. Etant donné que ce dernier a autant de chances d'exister que Dieu, je me demande si le monsieur se déguise aussi en fin d'année. En tout cas, je le voyait pas hippy le héraut de la fin des temps.

Repost 0
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:00

Quand je lui ai annoncé qu'elle venait de m'envoyer le 1000ème mail dans ma boite et que pour fêter ça, elle pouvait me demander ce qu'elle voulait, elle a d'abord réclamé une note sur mon blog, avant de rire et de finalement choisir une video à la con à la place (toi aussi, fais rire tes amis à peu de frais grace à la magie de Bollywood). Seulement voilà, je ne lui ai pas dit que je faisais parfois du ménage dans mon Outlook, et que du coup, elle avait tapé plusieurs fois le 1000ème message. Une cliente heureuse étant une cliente comblée, je me vois donc dans l'obligation de quand même faire cette note. De toute façon, d'autres l'ont constaté avant elle, les gens biens ne peuvent pas me réclamer une note sans s'exposer à conséquence. Surtout en rigolant. Aujourd'hui donc, je vais te parler de Folie Privée.

 

Alors je ne sais pas très bien ce que je vais pouvoir rajouter sur Folie, tant de choses ayant déjà été dites sur elle et même des biens comme ici ou plus sérieusement ici. Il faut dire que quand tu découvres un blog qui déchire sa maman, faut forcément t'attendre à ce que d'autres l'ait vu et dit avant toi. Mais c'est pas grave. Folie, elle est trop forte, alors une petite couche supplémentaire, ce sera jamais perdu. Folie, donc, est une body-buildeuse du stylo. S'il est vrai qu'il faut souffrir pour faire du beau, tu te rends rapidement compte qu'elle a du avoir une sacrée vie pourrie. Et le pire, c'est que c'est carrêment vrai. Tu t'en rendes vite compte quand tu fouilles dans les archives du blog, Folie n'a pas eu une vie facile. Une vie que tu la souhaiterais même pas à ton pire ennemi, même pas à Marc Dutroux tellement tu te dis qu'avec des chocs pareils, il en serait sorti encore plus con et monstrueux. Et pourtant, elle arrive à en sortir du texte qui te remue la pulpe au fond du crane. Et même que des fois, elle dit des conneries aussi et que c'est aussi bien dit que les trucs graves et que tu rigoles franchement, à te faire griller par ton boss au bureau. En tout cas, elle arrive à tordre le français dans une voix  qui lui est propre et tellement reconnaissable que tu sais qu'il vient d'elle, même quand elle t'expose des tripes dégoulinantes de trucs pas faciles.

 

Pourtant, des fois Folie, elle peut être un peu concon. Pas quand elle dit qu'elle aime Mariés, 2 enfants, Gotlib, Les Nuls, Dupontel, les frites et pas les légumes. Ni quand elle dit qu'elle va coup-de-bouler les connards qui l'emmerdent. Ni quand elle n'hésite pas à dire "Enculé!". Ca, ce serait plutôt du bon sens. Non, c'est plutôt quand elle me dit qu'avant son blog, elle avait jamais montré ce qu'elle écrivait, et ce depuis avant même qu'elle sache écrire. Je tiens d'ailleurs à remercier la personne qui a réussi à lui pousser au cul pour qu'on en profite tous un peu (non, ce n'est pas sale). Et puis bon, elle a du mal à percevoir pourquoi les gens l'aiment bien. En un sens, ça se comprend. C'est vrai que c'est qu'un blog après tout. Mais quand on arrive à une telle unanimité, il faudrait commencer à croire qu'on y est un peu pour quelque chose. Mais bon, des fois elle est un peu concon. Faut quand même dire qu'elle vit sur la côte d'azur, ça n'aide pas non plus. Mais on l'aime bien comme ça.

 

Donc voilà, je ne peux que vous encourager à aller sur son blog et à lire toutes les archives (y en a pas tant que ça) parce que c'est que du bon. Des fois tout rigolo, des fois pas du tout, mais que du bon. Attends toi à te faire retourner la tête par la Folie.

Bon, maintenant que j'ai bavé ma note, reste à espèrer qu'elle viendra pas me retourner la mienne, du genre comme ça.

Repost 0
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:00

Quand j'étais pitit, j'aurai bien voulu faire de la musique. Bon, c'est surtout chanter qui m'intéressait (encore maintenant), mais je me serai bien vu rock star avec une guitare sous le bras comme Yves Duteuil (Yves, si tu me lis, bon anniversaire) ou avec un piano endiablé comme Elton John (Elton, si tu me lis, euh ben hello). Faut dire qu'à force de me faire chanter La bonne du curé dans les réunions familiales, ça donne des envies. J'ai donc demandé à mes parents de pouvoir apprendre à jouer d'un instrument. Grave erreur!

 

Il faut savoir que j'ai une grande famille. Et dans cette grande famille, j'ai un tonton qui est coiffeur. Bon, ça, on s'en fout un peu. Le truc important, c'est quand plus de jouer du bigoudi sur les mémères du bled, il était aussi prof d'accordéon. Du coup, quand j'ai réclamé à apprendre à jouer de la musique, on m'a envoyé direct chez lui. Tous mes cousins et cousines y sont passés. Faut dire qu'il avait une bonne réputation de prof, mon tonton. Même qu'une de ses élèves est passée sur France 3 dans l'émission d'accordéon du dimanche matin. Je me demande même s'ils ont pas poussé le vice jusqu'à l'envoyer chez Pascal Sevran. Enfin bref, un éleveur de champion, on peut le dire.

 

Mais bon, c'était quand même de l'accordéon, bordel. C'est pas avec de l'accordéon que tu deviens le nouveau Julien Clerc (j'étais pitit et mes parents n'écoutaient que RTL). Un frêle espoir m'animait pourtant en voyant que Tonton disposait également de synthés dans son antre. Espoir vite balayé par le tonton déclarant "oui mais non, faut commencer par l'accordéon". Je me suis donc contenté de la flute à bec au collège et n'ai jamais appris à jouer d'un instrument. Oh, je sais, on peut toujours faire des trucs biens, même avec un accordéon, du rock enjoué, du ska, voire du rap-musette. Mais franchement, finir à animer les bals, communions, baptêmes en jouant La java bleue, c'était pas possible. Et j'avais aucune envie de finir comme ce cousin prétentieux qui avait tapissé son mur de diplomes d'accordéon.

 

Maintenant, j'ai acheté une guitare. Je sais à peine plaquer 4, 5 accords, et encore, pas à la suite, mais rien à fout'. Je voulais ma guitare, je l'ai. Je m'en sers quasi jamais mais c'est pas grave. Elle est là, elle m'attend, et un jour j'apprendrai à en jouer. Je serai la rock star de mon appartement, enfin si j'invite personne. Je serai le prochain Rock Voisine. Ou pas.

Repost 0