Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:00
Hier soir, c'était karaoké au Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher). Et comme c'était l'anniversaire de la patronne, on m'a un peu obligé à venir. Alors histoire de ne pas me moquer tout seul, j'avais ramené des gens. Manque de bol, ils étaient d'humeur chantante.

Ah j'ai rien contre le karaoké. Personnellement, j'aime beaucoup chanter. Je chante tout le temps... tout seul. Bah oui, chanter pour un public, c'est tout de suite différent. Alors chanter au karaoké, bonjour l'angoisse. Et comme un con, j'invite des gens qui n'ont peur de rien et surtout pas d'être ridicule. Alors c'était parti pour une soirée de folie. Bon, évidement, on a quand même eu droit aux clichés habituels de ce genre de soirée. Le fan de Johnny qui a mis sa veste en jean des grands soirs et qui se déchire la voix, face à un clip mal tourné de son idole. L'inévitable tube de cloclo que toute la salle reprend en choeur, sans même parler des clodettes en herbe. Les gens qui se font plaisir en chantant faux leurs chansons préférées ou au moins, celles qu'ils pensent les moins ridicules dans le choix disponible. J'en parle d'autant mieux que j'ai tapé dans toutes ces catégories. Enfin non, je ne chante pas de Johnny encore. Mais c'est pas passé loin.

Du coup, j'ai eu le droit à la fameuse Salsa du démon, déguisé en Belzebuth, à du Eddy Mitchell alors que la soirée était déjà bien entamée et ma voix avec (c'est toujours plus facile de chanter, voire gueuler quand on est assis et pas derrière le micro) et à d'autres titres improbables que la honte m'empêche encore de mentionner ici. En plus, il était peu nombreux, les apprentis chanteurs. Ce qui fait qu'on s'est retrouvé souvent sur scène. Je dis on parce que de toute évidence, on m'a forcé, escorte à l'appui. Enfin bon, c'était quand même rigolo, surtout quand on réussit à éviter ça:
Repost 0
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 00:00
Ahhh Thérèse. Pendant longtemps on lui a fait le fameux "un qui la tient, deux qui la ...". Faut dire que c'était assez vrai dans ce cas. C'est qu'elle avait l'entrejambe goulu et l'appétit vorace. Vorace, c'était vraiment le mot d'ailleurs, pour une nympho cannibale.

Aujourd'hui, elle aimerait bien qu'on la baise de nouveau. Mais il faut qu'elle garde profil bas, depuis son évasion. Si seulement le bromure était efficace pour les femmes... Mais si elle continue ses conneries, elle se refera piquer tout de suite. C'est comme ça, il y a des pulsions contre lesquelles elle ne peut rien. Il lui faut sa dose de kiki dans la semaine. Et après avoir obtenu satisfaction, une dernière stimulation et un cocktail au viagra lui permettent de décapiter avec les dents les bites. Elle n'arrive pas à s'empêcher de "décapsuler" les corps caverneux pour faire saigner à mort ses proies, avant de les boulotter encore un peu. Ca lui a valu la gloire nationale et plein de petits surnoms qui font fureur en prison: La "mante religieuse", la "dévoreuse d'homme", la "dé-glandeuse de Montargis", la "toréador", la "cannibale lecter française"... Elle a même été jusqu'à faire baisser le chiffre d'affaire de Durex, tellement les fêtards commençaient à craindre pour leur virilité et le reste. Forcément, les marchands de capotes et les célibataires frustrées ont commencé à faire pression et du coup, des moyens pour sa capture ont été mis en place plus rapidement.

Mais cette fois, ils ne l'auront pas. Elle se tiendra à carreau, quitte à se lancer dans la culture de concombres. Plus question qu'on l'envoie dans ces prisons où on essaye de la faire passer d'un régime carnivore au broutage de gazon. Alors elle se cache. Maintenant, elle se fait appeler Monique ("un qui la tient, deux qui la ..."). Elle aime bien aussi. Et puis ce soir, c'est jour de fête. Au menu, y a rognons.
Repost 0
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 00:00

Ce soir, c'est Halloween. Alors vous aimez ou pas, mais il y aura du monde pour fêter ça. Bon, je doute quand même que les momes viennent sonner à ma porte. Déjà parce que ma sonnette est trop haute pour eux, et puis aussi parce que je suis dans un quartier mal fréquenté, avec plein de touristes et de policiers prêts à arrêter les jeunes délinquants qui pratiquent la mendicité.

 

Par contre, avec un bar baptisé le Halloween pas très loin de chez moi, et des goths plein les rues, j'espère qu'on aura droit à un peu de surnaturel. Bon, je sais bien que c'est soirée de foute chez beaucoup, mais bon, avant (vu qu'il fera déjà nuit) ou après, on peut rêver. Bon, je ne parle pas de ceux qui prendront une murge extra-ordinaire hein. Ceux là nous le font déjà à chaque jour férié. Mais bon, quelques vampires, des loup-garous (désolé, il fait trop froid pour que j'expose mes poils en plein air), quelques fantomes, ça pourrait être sympa. Enfin, de loin hein. Pas envie de me faire manger au début de mon week-end quand même. Par contre, je crois que pour les sorciers, ce sera raté au niveau magique. Tout droit sorti du festival des inventions de Nuremberg, je m'attends plus à voir ça:

 

Ah forcément, c'est moins classe que le balai volant, d'un coup. En espèrant qu'ils n'ont pas lancé une série de pots d'échappement kittés avec.

Repost 0
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 00:00

Aujourd'hui, dans ma perpétuelle découverte des blogs, je découvre la prêche du faux. Pas dans le sens où je vais dire une connerie grosse comme moi (genre "les légumes, c'est bon") pour faire réagir les gens, mais plutôt dans le genre "j'aime bien me faire prier". Bon évidement, c'est pas spécifique aux blogs et il faut au moins avoir un minimum de public. Ca marche aussi avec des amis ou la famille. Je pense avoir encore quelques amis qui lisent par ici, donc on peut tenter l'expérience pour voir.

 

Alors voila, je voulais essayer un truc, mais vraiment j'ose pas. Je me dis que ça parait complètement fou comme ça, et que j'y arriverai jamais. Limite, je pourrais me faire mal. Et je risque d'être réellement déçu quand je me rendrai compte qu'en fait, je suis nul pour ça. Pourtant, j'ai fait des études et tout. Et puis j'ai le physique qui va bien avec. J'ose pas mettre une photo pour que vous vous rendiez bien compte d'ailleurs. Ma maman dit qu'elle est fière de moi, mais comment pourrait-elle être objective? Même que mes collègues me disent habile de mes 10 doigts. Et je ne vous parle même pas du fils de la voisine de mes parents que j'impressionne en lui faisant quelques démonstrations. Et puis j'ai quand même publié des trucs dans des webzines qui avaient au moins 30 lecteurs et tout. Même que certains nous ont dit que c'était bien. Bon, j'étais pas le seul dedans, mais je me dis que c'était peut-être un peu grace à moi quand même. Mais là, franchement, je sais pas. C'est quand même énorme. En même temps, si on prend la peine de me payer pour ça en plus, c'est que je ne dois pas être totalement nul, hein dites? Vous en pensez quoi?

 

Vous cassez pas à répondre, je vais le faire tout seul: je ne suis définitivement pas fait pour le travail. A la rigueur, je veux bien toucher la paie, mais c'est bien parce que c'est vous. Je suis désolé de décevoir tout ceux qui me voyaient déjà me lancer dans une carrière de mannequin chez Amora. D'ailleurs, il n'y aura pas de photo de moi sur ce blog. Et pour ceux qui voudraient continuer à m'encourager pour que je me lance tout de même (les inconscients!), vous allez parler un peu dans le vide puisque je suis en week-end ce soir, et ce jusqu'à mardi prochain. Donc, comme disaient les autres: For those about to work, we salute you.

Repost 0
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 00:00

En fouillant un peu mes stats (si j'ai la tête qui enfle, faut vous en prendre à celles qui m'ont fait de la pub), je suis arrivé sur un nouveau blog d'une personne que je ne crois pas connaitre. Et je me retrouve donc en lien chez cette personne dans une section intitulée "les bobos". Et ça me fait rire. Mais apparement, j'ai l'impression d'être un peu le seul. J'ai l'impression que c'est devenu une insulte, au moins en Ile de France.

 

J'avais un peu zappé ça, mais à l'occasion de la sortie de la chanson de Renaud sur le sujet, beaucoup de blogueurs parisiens se sont sentis obligé de démontrer qu'ils n'étaient pas des bobos. J'ai toujours pas bien compris pourquoi. De ce côté-ci de la frontière, ce n'est pas encore devenu péjoratif. Parisien, oui, mais bobo, pas vraiment. C'est bizarre cette tendance qu'ont les gens à vouloir toujours nier le fait qu'ils aient de l'argent. Parce que oui, ce qui définit surtout les bobos, c'est quand même qu'ils soient à l'aise financièrement. Après, y a tout le côté hype qui vient avec, l'amour des nouvelles technologies, de la mode, le fait de vouloir paraître open wide (sans trucage ni poppers), la volonté d'aller voir le monde (si possible en première classe), la nostalgie un peu ringarde... C'est pourtant pas mal tout ça. Mais bon, apparement, c'est sale. Bobo est devenu un gros mot. Faudra qu'on m'explique où est l'insulte d'ailleurs.

 

Moi, en tant que parvenu, j'assume ma bobobité. Je profite, je me fais plaisir, je suis un enfulte (ou un adulescent). Ca gêne personne (enfin je crois) et puis c'est rigolo. Et puis être un bobo n'a jamais empêché de faire des choses biens aussi. Je sais pas, ça doit être un peu de culpabilité bourgeoise si typique à la région parisienne, qui fait que le 16ème arrondissement (le plus bourgeois de Paris pour les non français) est celui qui vote le plus pour Arlette Laguiller (représentante de Lutte Ouvrière, parti d'extrème gauche, toujours pour les non français).

Repost 0
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 00:00

Dans deux jours, ce sera la Toussaint, la fête de tous les saints. Non, ce n'est pas la fête des morts (ça, c'est soit Halloween le 31 Octobre, soit le jour des défunts le 2 Novembre). C'est bien la fête de tous les saints. Même de saint Cubik, puisqu'il est bien connu que je suis un véritable saint (bah si, j'ai été baptisé, j'ai le droit). En tout cas, ce sera la fête de l'église à Bruxelles.

 

Durant toute la semaine, la partie catholique de Bruxelles à décidé de célébrer la Toussaint. A défaut de pape belge pour organiser des jmj, on fait ce qu'on peut. Et donc, ça va être célébrations à tout va, hein. On sait s'amuser dans l'église. Des messes, des lectures, des rencontres du citoyen, en veux-tu, en voila. On nous a même ressorti LE cardinal belge, Monseigneur Danneels pour l'occasion. Et puis plein d'ateliers où on apprend à concilier spiritualité et éducation. On t'apprend même à ouvrir la bible et tout. Trop des trucs de oufs. En plus, je reçois mon pote Moatthieu, croyant fervent devant l'éternel. Faut dire qu'il a quand même fêté la mort du précédent pape en faisant une offrande de fruits, légumes et autres céréales fermentées, liquides et légèrement alcoolisées sur le parvis d'une église. Je crois qu'on va vraiment s'éclater. Enfin, on va peut-être plus vomir que chanter, mais le coeur y est. Surtout le haut.

 

Enfin bon, le truc qui me désolé le plus dans cette histoire, c'est qu'on va sans doute manquer les groupes de rocks chrétiens. Ah ben ouais, on se fout pas de la gueule du jeune ici. Des groupes aussi attendus que Glorious ou Spear Hit (liste complète sur le site de la Toussaint à Bruxelles), vraiment, c'est dommage de louper ça. Mais bon, ça ne va pas être possible. Le méga-concert christique est samedi soir, et ce soir là, j'ai karaoké. Tant pis.

Repost 0
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 00:00

Youhou! Hurlez, trompettes, chantez, chanteurs, c'est la 176ème note! Youpi tralala! Apparement, il est de bon ton de célébrer pleins de trucs sur les blogs, alors j'ai décidé de célébrer ma 176ème note. C'est pas moins con que de faire la 500ème ou les anniversaires de blog. Et puis comme ça, ce sera fait.

 

Alors qu'on fasse pêter les cotillons et les langues de belle-mère! Pas les confettis, c'est chiant à nettoyer. Trululu ihou! (Et pas turlutu, car tout le monde sait que Turlutu tue). C'est la super fête. On va faire pêter l'ice tea pêche et les speculoos. Peut-être même le champomy et le mister coktail. Du coup, je me suis offert un super coffret dvd (voir note précédente). Et puisque c'est comme ça, ce soir, je met une claque à mon nutella. Peut-être même que je regarderai un peu la télé. Soyons fous. Pour me remettre de toutes ces émotions, je vais même m'accorder une heure de sommeil en plus. Ouais, j'suis comme ça moi, un ouf guedin! Même que je le ferai appliquer à la toute la France et la Belgique. Changement d'heure pour tout le monde samedi. A 3h, il sera de nouveau 2h. Ah ben je célèbre pas à moitié, hein!

 

Et sinon, accessoirement, puisque c'est un jour de joie (c'est quand même ma 176ème note, merde), j'ai décidé qu'aujourd'hui, on célèbrerait aussi Folie Privée. Car oui, je sais être généreux aussi. Bon, ça tombe bien, en plus, c'est son anniversaire. Alors vous avez le droit d'aller lui fêter aussi. Bon, je comprends, c'est pas comme célébrer ma 176ème note, mais ça lui fera plaisir quand même. Allez, allez.


Repost 0
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 00:00

Hier, c'était Noël. Hier, j'ai reçu mon cadeau en avance, sous forme de coffret dvd. Le meilleur (encore que comment font-ils? tout est bon dedans) de la meilleure émission télé du monde, enfin chez moi. Enfin la suite, parce que la première partie, ça fait longtemps que je l'ai. Hier, j'ai reçu le deuxième coffret de l'émission Strip-tease.

 

Si jamais je dois chercher les racines de mon amour pour les belges, elles ne doivent pas être très loin de cette émission de télé-réalité (la seule!). Bon, si on exclut les blagues belges, les frites, le chocolat et la bd, bien sur. Et pourtant, comme beaucoup de monde, je ne tombais dessus qu'occasionnellement, tant l'émission a souvent bougé dans les grilles de programmation. C'est pour ça que le premier coffret a déjà été un tel ravissement. Revoir ce vieux couple totalement obnubilés par leur chien empaillé. Voir cette famille qui a sans doute du inspirer le film Podium. Ou encore halluciner devant cette délégation belge disparate qui débarque dans au pays du non-sens, à savoir la Corée du nord. Franchement, c'est jubilatoire. Et en plus, ce n'est jamais moqueur ou méchant. Juste totalement surréaliste. Tous les gens montrés, même les pires (voire le raciste bas du front), deviennent presque aimable, vu de près. Là, j'ai reçu mon deuxième coffret hier (enfin!! depuis le temps qu'il était prévu), je n'ai pas pu m'empêcher de l'ouvrir pour voir le programme des festivités.

 

Ce week-end, ça va donc être la fête avec entre autres un constructeur de soucoupe volante, des jeunes filles qui savent la différence entre pd et homosexuel et des faineants au boulot (c'est pour moi ça), entre autres. Je regrette un peu de ne pas avoir, à première vue, cet épisode sur un belge voulant monter son film qui m'avait bien marqué, mais je crois que j'aurai déjà une bonne dose de bonheur. Youpi tralala.

Repost 0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 00:00

Bizarrement, je n'ai que très rarement été confronté aux vols. Pourtant, je peux être une parfaite bonne poire, mais je suis toujours passé entre les gouttes. Les seules fois où on m'a extorqué des trucs, c'était plutôt par négligence ou par oubli. Et pareil pour les gens que je cotoie généralement. En fait, là où j'ai entendu parler le plus de vols, c'était au bureau.

 

Dans ma mission actuelle, j'ai surtout entendu parler à une époque de portefeuilles laissés sur des tables qui disparaissaient pendant l'heure du repas. Le tout venant, quoi. Mais dans ma mission précédente, j'ai vu passer des champions. Un collègue est arrivé un matin et n'arrivait pas à allumer son ordinateur. Après une bonne demi-journée d'enquête (quand même), on s'est finalement rendu compte que son pc n'avait plus de mémoire. Quelqu'un était venu la nuit, avait ouvert le truc, embarqué juste les barrettes de ram, avait tout remonté et basta. Invisible, indétectable tant qu'on ne cherche pas à utiliser la machine. Il faut déjà être vicieux. Mais ce n'est pas le pire.

 

Toujours dans la même entreprise, on découvre un jour que le trone des toilettes des hommes est déclaré hors service. Ce qui est toujours pénible, surtout quand il n'en reste plus qu'un pour tout un étage. Et donc, à force de protestations, on a fini par apprendre que ces toilettes étaient hors d'usage car quelqu'un s'était amusé à voler le mécanisme de la chasse d'eau. Là, vraiment, je ne comprends pas. Il y a des modèles particuliers de chasse qui font que certains mécanismes sont recherchés? Un peu comme les phares de certaines voitures, qu'il est plus rentable de piquer sur une autre que de les chercher dans des casses? Ou alors il y a des voleurs juste pervers? Décidément, le grand banditisme a des ramifications parfois insoupsonnées.

 

L'entreprise est donc vraiment une jungle, avec ses milieux interlopes. Et comme partout, ça attire. Mais bon, les mécanismes de chasse d'eau, je crois que c'est trop gros pour moi. Je veux pas d'ennui avec la justice. Si je veux jouer au bad boy, je crois que je resterai à un niveau raisonnable. Surtout qu'ils sont très chouettes les nouveaux Pilot.

Repost 0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 00:00

C'est fou comme parfois, un seul mot dans un journal peut vous changer une vie. Même dans des articles qui vous intéressent peu. Il y a peu de temps, ça m'est arrivé. Un article quelconque sur une entreprise belge, et tout ce que vous croyez savoir bascule. C'est ainsi que j'ai découvert que Nazareth est une ville de Flandre occidentale. Et là, forcément, il faut revoir tout ce qu'on connait.

 

Encore une fois, on nous a menti pendant des siècles. Si Jesus est bien né à Nazareth, ville que les chercheurs ont toujours eu du mal à situer en Israël d'ailleurs, il s'agissait en fait de Nazareth en Belgique. Tout s'explique. Pourquoi on a aussi peu d'information sur son adolescence. Pourquoi il est toujours représenté comme un blanc, limite répondant aux critères aryens. D'où lui venait son esprit de réforme du judaïsme. Pourquoi il se faisait traiter comme un bouseux par les gens de la capitale juive. Pourquoi il a tenté de marcher sur l'eau. Pourquoi il était si tolérant envers les prostiputes. Tout s'éclaire d'un coup. Jesus était belge. Contrairement à ce qu'on voulait nous faire croire, il n'a pas multiplié les pains, mais il a inventé la frite (d'une patate, il tire 10 frites. Multiplication.cqfd). Il ne tournait pas au vin mais à la bière trappiste à 15°, ce qui explique sa docilité quand les soldats sont venus le chercher.

 

Vraiment, il va être grand temps que l'église se décide un jour à s'amender et à enfin dévoiler les vérités qu'on nous cache depuis des millénaires. Si ça continue comme ça, on va finir par découvrir que la Terre est ronde. Mais où cela s'arrêtera-t-il? Non, franchement, il faudrait que ça cesse. Didier St Paul, il était peut-être fort comme romancier, mais il serait temps que les historiens fassent leur boulot.

Repost 0