Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 15:11

Il avait raison, le petit Mulder en clamant partout que la vérité est ailleurs. Et comme elle est tailleur et que my tailor is rich, il fallait bien sur penser à chercher du côté de l'Europe. Mais pas en Grande-Bretagne, malgré tout. Non, la vérité est en Belgique.

 

En tout cas, la vérité sur l'inexpliqué. C'est en effet ici qu'existe le Muséum d'Histoire Surnaturelle ou Surnatéum. Ce sanctuaire de l'ésotérique recueille les artefacts et contes partout dans le monde. Il recueille également les dons, si jamais vous disposez de quelques objets magiques. Son emplacement précis n'est pas connu, la collection recélant des objets bien trop puissants ou dangereux pour être mis à portée de tous. S'agirait pas que le premier fan de Blade venu commence à faire joujou avec un équipement de chasse au vampire datant de deux siècles. Ou qu'une amoureuse rejetée aille fouiller dans les poupées d'envoutement. En plus d'être des archéologues et des conservateurs, l'équipe du Surnatéum fait aussi office de gardiens. Ils nous protègent des différents objets qu'ils conservent et inversement. C'est pour cela que le musée ne s'expose pour l'instant qu'en ligne. Apparement, il est également possible d'engager des conteurs, voire d'exposer quelques artefacts. J'espère bien pouvoir assister un jour à une telle exposition, tant la visite virtuelle est en soi déjà pas mal appétissante.

 

Il était temps que des gens sérieux s'occupent un peu de l'héritage ésotérique que des siècles de civilisations nous ont laissés. Ce n'est pas parce que la raison fait loi depuis deux siècles qu'il faudrait rejeter des objets  dont la seule longévité prouve l'intérêt. Notre connaissance sur le sujet est minuscule, et un tel établissement est plus que nécessaire. Et si notre connaissance est minuscule, comment veux-tu, comment veux-tu?

Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 09:57

On m'informe que des femmes liraient mon blog. Elles peuvent rester, hein. Celles qui veulent se jeter sur moi, elles peuvent. Attention quand même, y aura un tri. Les skyblogueuses et autres mineures, restez assises. En tout cas, il est bon de voir que la technologie bretonne n'a pas été développée en vain et que des minitels servent toujours.

 

Oh, j'ai rien contre les femmes. Pas assez contre en tout cas. C'est juste que je ne les comprends pas toujours. Elles se plaignent de gagner moins que les hommes. C'est vrai. Mais d'un autre côté, elles se plaignent d'avoir des gros culs. Pourtant, elles gagnent moins, la famine devrait aider à combattre leur cellulite. Comprends pas. Et puis elles en ont marre qu'on ne les voit que comme des poules pondeuses. C'est pas de notre faute si les hommes sont les seuls à porter des vêtements unisexes, qui les fondent dans la masse salariale. On n'arrive bien à cacher notre nature, pourquoi pas elles? Et puis bon, faut bien reconnaitre qu'elles sont quand même farouchement opposées au fait de laisser la ponte des enfants aux hommes. Ah on n'est pas assez bien, pas assez d'ovaires, il parait. Et vas-y que me colle un tampon pour me différencier, que je mette en avant mes seins telle une corne de rhino, en signe d'intimidation... Pourtant, les hommes ont presque autant de poitrine maintenant, musculeuse ou grasse. Mais non, madame doit mettre en avant ce qu'elle avance.

 

Moi je vous le dit, elles ne sont pas faite comme nous. Pourtant, je suis content d'être dans un pays où on laisse encore sortir les femmes. Mais bon, je les soupçonne d'être un peu arrogantes. De se croire trop bien pour nous. Un peu comme quand elles refusent de pisser debout. Pas assez classe, il parait.

 

(Merci à Hervé Resse de nous rappeler quelques fondamentaux qui ont donné le point de départ à ce melting pot de citations)

Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 15:36

Mes bien chers frères et soeurs, pardonnez moi parce que j'ai pêché. Non, je ne viens pas ici pour confesse, bande de petit pervers, mais bien pour trouver l'absolution. Encore que non, ça aussi, je m'en fous. Mais j'ai honte.

 

Oui, l'infamie est sur moi. Déjà, depuis 3 jours, je cuisine. Oh, des spécialités à moi, faut quand même pas déconner. Genre des burgers, des patates pleines de fromages fondus ou des salades composées pleines de mayo. Enfin bon, je passe quand même du temps dans ma cuisine. Il y a quelque chose de nouveau dans ma vie. Et ce n'est pas le nouveau Brin-brin au chocolat au lait et extraits de chou concentré. Non, je crois que c'est à cause de ma Wii. Mis à part le décalage horaire qu'elle me provoque (bonne préparation pour New-York en fait), elle me fait surtout bouger. Oui, je sais, j'ai honte. Vu que la portée pour les manettes est limitée, je suis obligé de jouer debout. Enfin non, même pas, vu qu'il me reste toujours l'option chaise. Mais pour certains jeux, je ne peux pas rester assis. Genre le base-ball. Je deviens un pro du base-ball d'intérieur. Mais c'est pas possible de faire swinger sa batte assis. Idem pour la boxe. Comment profiter de mon mirifique jeu de jambe qui ferait trembler Mohamed Ali (vous me direz, c'est un peu facile), le cul sur une chaise? Alors je me lève, sans Danette, et je joue.

 

Tu l'auras compris, lecteur, je fais du sport d'intérieur. Enfin précisons, du sport de salon. A tel point qu'hier soir, j'ai transpiré. J'ai peur pour ma santé. Que va devenir mon pneu que j'ai eu tant de mal à former? Et mon corps d'athlète mou? Mes tablettes de Nutella? Tout cela m'inquiète énormément. Sans même parler de la fange dans laquelle je jette mon honneur de gastronome pratique amateur de gras. Je me demande si je n'ai pas fait une erreur en achetant cet engin. Même si j'aime beaucoup frapper les lapins crétins. Gwaaaaaaa.

Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 10:07

En Belgique, comme pub contre l'alcoolisme, ils ont Michel Daerden. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s'agit du ministre wallon de l'économie, enfin je crois. J'ai lu quelque part qu'il avait été qualifié de ministre le plus compétent du gouvernement auquel il appartient (il y a beaucoup de gouvernements ici). Mais il est surtout connu pour avoir un débit de parole de débit de boisson et pour fêter dignement les victoires électorales (les défaites aussi sans doute), même à la télé.

 

En Australie, ils n'ont pas la chance d'avoir un Michel Daerden pour donner l'exemple à ne pas suivre aux jeunes. Et il semblerait qu'ils aient un vrai problème d'alcoolisme. Comme la plupart des anglo-saxons, ils ne savent pas boire, juste se bourrer la gueule. La prévention n'y fait rien. Enfin pour les mecs en tout cas. Ils ont l'impression d'être des héros en étant torchés comme une sale diahrée. Pourtant, c'est pas faute de leur dire que ça les rend juste cons, mais non. Alors les autorités ont décidé d'une nouvelle approche. Elles ont décidé de taper là où ça fait mal, surtout chez les ados. Elles vont taper sous la ceinture. Avec des slogans qui tapent, du genre "Trois verres dans le nez font débander", ou "Trois grammes dans le sang, ça rentre pas dedans". Bon, bien sur, y en aura plein pour se vanter qu'ils ont le gourdin malgré ça, que les autres sont des petites bites, que "heineken, pour nous, les zobs", mais on sait jamais. Ca peut peut-être en effrayer certains. Surtout quand on voit arriver à côté de ça des "culottes intelligentes" avec cibles et préservatifs intégrés qui peuvent réveiller plein d'envies, surtout avec une cible bien placée.

 

En tout cas, je m'étonne que l'argument n'ait pas été repris en France. Ce sera peut-être un bon moyen de responsabiliser un peu les neuneus qui continuent de croire qu'il faut boire pour s'amuser. Encore qu'en France, c'est compliqué, vu qu'on est fier de notre alcool, alors bon tant pis. Si ça ne fonctionne pas, alors je me réjouirai du fait qu'il reste des femmes qui boivent. C'est déjà ça.

Repost 0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 14:47

Ce week-end, c'était Noël chez moi. Ca fait du bien pour recharger les accus. Plein de trucs à faire, et même pas besoin de sortir. Enfin pas beaucoup. Et pis en plus, il a plu. C'est toujours chouette quand on a de quoi s'occuper à la maison et qu'il pleut sur les pauvres inconscients qui préfèrent sortir de chez eux.

 

Donc, ce week-end, c'était la fête. J'étais déjà bien content d'avoir une saison de Mariés, deux enfants à finir et un frigo plein. Je savais qu'en plus, y aurait du rugby tout le samedi. Ca s'annonçait déjà pas mal. Mais vendredi soir, en plus de m'inviter pour une pizza (youpi tralala), Katerine, la cuistot du Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher) m'avait juste dit que j'avais reçu un colis. Et en fait non. J'ai reçu deux colis. Mes dvd de la série animée Batman (direct du Canada) et ma Wii. Oui, MA WII!! Ou ma Jaa pour être précis, puisque je l'ai commandé sur un site allemand (et on dit merci à Claude pour le jeu de mot à 2 centimes). Forcément, je me suis un peu couché tard pendant 3 jours. En tout cas, Mariés, deux enfants, c'est toujours aussi bien. En plus, c'était les épisodes de la création du No Ma'am et tout, j'ai pu ressortir mon t-shirt de membre. Batman, c'est bien aussi, même s'il me semblait que ça suivait un peu plus la chronologie homo-chiroptèrienne. Le rugby, c'était vachement bien. Et la Wii... ben c'est pas mal, mais je me dis que ça doit être plus amusant à plusieurs. Surtout que c'est fatigant au bout d'un moment. Faut dire que la Sensor bar qui permet de situer votre manette dans l'espace n'a pas autant de fil que ce que j'attendais et en plus a une portée limitée. Et du coup, je peux même pas jouer de mon canapé. Ma vie est trop dure.

 

Il y a des fois où je regrette mon bon vieil écran télé de 36cm. Aujourd'hui, mon standing de parvenu m'oblige à conserver mon écran de 2m de large, mais c'est moins pratique pour la Wii. Vivement que ma siamoise arrive pour qu'on teste tout ça à deux. Ca devrait être quand même mieux.

Repost 0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 09:36

Ayé, c'est officiel. Il est des temps difficiles où les gens doivent faire des choix et s'engager pour ce qu'ils croient juste et bon. Et ces temps sont arrivés. Il va falloir choisir. Et il va falloir se battre. La neutralité n'est plus de mise quand on vient vous titiller sur votre territoire et vos idées. Cette fois, on y est: la guerre de la gastronomie pratique va commencer.

 

Jusqu'ici, on retrouvait des établissements plus ou moins connus pratiquant une gastronomie pratique originale pour chaque enseigne mais respectant un seul esprit, un seul credo, presque un hymne: le gras, c'est la vie. Que ce soit dans des grandes chaines comme McDo, Quick, Burger King, même les spécialistes comme KFC, ou des artisans locaux comme Chez Marcel, Fritland ou le khebab du coin, une seule règle: la frite reine et la sauce en abondance (bon ok, ça fait deux règles). En ce début d'année, j'avais commencé à entrevoir des brèches dans cette croyance pourtant simple et bien établie. On m'avait emmené dans un établissement baptisé Fast Good, où on pratique le produit frais, voire la salade. Mais tant que le traditionnel burger bien gras et les saintes frites étaient là, il n'y avait rien à y redire. Aujourd'hui, c'est différent. Aujourd'hui, l'Internationale légumière nous attaque sur le terrain du manger vite, de la cuisine pour faineant. Notamment via cette chaine de légumes prêts à croquer baptisé Exki (ils savent écrire leur nom comme un candidat de la star ac' en plus) qui se vante de servir des sandwichs avec 0% de mayonnaise.

 

Alors je dis non! La carotte ne passera pas par moi. La recherche geek n'a quand même pas passé des décennies à inventer des merveilles de technologie telles que les chips pour se voir soudainement concurrencer par des trucs à peine sortis de terre et servis crus. Bon, je ne m'inquiète pas trop quand même, le gras ayant fait sa place parmi les bourrelets des geeks du monde entier.  Mais ne sous-estimons pas la menace de ceux qui croient à la bonne santé par le céleri rapé. Camarades, il est temps de se battre pour nos frites.

Repost 0
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 11:22

Ce titre est en fait une requête Google qui a fini ici. Je l'aime bien. Elle me fait plaisir. C'est toujours sympa que quelqu'un arrive chez vous pour dire qu'il vous aime. Surtout quand on précise ne pas vouloir le crier dans le vide.

 

Même si depuis hier, je me sens un peu vidé. Energétiquement en tout cas. Depuis, j'ai fait un peu le plein d'espoir, de confiance. Mais je n'ai plus de force. Peu faim, les mains qui tremblent. En espèrant que le prochain écueil ne sera pas pour tout de suite. Même si on n'est sur de rien et qu'on ne peut pas prévoir. En tout cas, si c'est pour bientot, je suis mal. Même si je ne suis pas le plus à plaindre. Malheureusement, on ne choisit pas.

 

Alors pour le week-end à venir, je crois que je vais m'appuyer un peu sur l'espoir. Et si ça suffit pas, j'ai le tournoi des 6 nations et enfin la Wii (enfin j'espère) pour m'occuper. Je crois que je vais encore dormir lundi en fait.

Repost 0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 15:33

Je suis né et j'ai grandi aux pays des rillettes. C'est vous dire si les cochons sont mes amis. Enfin, moi je les aime bien en tout cas, la réciproque est sans doute moins vraie. Difficile d'apprécier son prochain quand il vous mange en tartine. En tout cas, ça me désole de les voir actuellement trainer dans la boue. Même s'ils aiment ça.

 

Car oui, rien ne se perd dans le cochon. Même pas les poils dont on fait des cristaux liquides, il parait. Vous avez peut-être une montre digitale à composante porcine sans le savoir. Mais là, c'est pas leur fête. C'est pourtant l'année du cochon dans l'astrologie chinoise. Sauf que ces derniers ont décidés de ne pas trop l'afficher, pour ne pas froisser leur communauté musulmane. On se sert aussi du cochon pour se railler des musulmans pauvres en en faisant de la soupe populaire. Ca, à force de traiter les gens du FN de porcs, fallait s'attendre à ce que ça leur donne de sales idées. Et je vous parle même pas de ces policiers qui voient la caricature cochonnesque de Placid comme une injure. C'est pourtant beau un cochon. Et joyeux. Amical. Joueur. Et sans doute plein d'autres noms de nains de Blanche-Neige qui conviendraient à les qualifier. Alors un peu de respect, bordel.

 

Car bon, si on utilise généralement la maxime au masculin, il ne faudrait pas non plus oublier que tout est bonne dans la cochonne. Bon, je sais que certains la préfèreraient voilée, mais c'est pas vraiment un soucis. Alors réconcilions-nous avec nos cochoncetés et aimons-nous dans le sein doux.

Repost 0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 10:00

En Italie, il y a deux choses avec lesquelles on ne rigole pas: le foot et le christianisme. Bon, y a aussi les pates et la mafia, mais j'aime bien commencer avec une affirmation nette, même complètement fausse. Et donc, comme l'église est romaine, elle a fini par succomber au virus fouteballistique.

 

Il y a quelque mois, j'apprenais que le Vatican a effectivement une équipe de foot qui participe aux éliminatoires pour la coupe du monde. On ne les voit jamais parce qu'ils ne sont jamais qualifiés, mais ils existent. Du coup, à force d'en avoir marre d'être relégués aux bénédictions d'avant-match et aux extrêmes onctions d'après, les curés ont décidé d'organiser leur propre Mondiale, baptisé (forcément) la Clericus Cup. Des matchs qui vont opposer 16 équipes de religieux, venus des 4 coins du monde (je me demande qui représente l'Asie). Avec toujours en tête l'esprit du sport et la compassion chrétienne. D'ailleurs, ils ont un peu changé les règles pour ça. Des matchs plus courts (une heure) mais avec des expulsions de 5 minutes à la moindre faute. Le temps d'aller se confesser et de réciter quelques Je-vous-salue-Marie. Parce que bon, on peut être joueur, mais y a des limites. Pas facile de respecter les 10 commandements sur le terrain. Le "Tu ne voleras point" surtout est assez compliqué, mais les arbitres exégètes sont à l'affut.

 

On se demande pourquoi cela n'a pas été organisé sous Jean-Paul, fameux gardien de but polonais en son temps. En tout cas, le premier match opposera samedi le Brésil (les favellas curetons) au Mexique (les tortillas angeles). La finale devrait avoir lieu mi-juin. On ne sait pas si Benoit viendra y assister ou s'il remettra la coupe. En espèrant que tout se passera bien au niveau des stades où l'on craint les jets d'eau bénite. Il y aura également une surveillance accrue sur les paris qui, en cas de malversation, pourrait releguer l'équipe locale en division pontificale d'honneur.

Repost 0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 14:04

J'apporte la farce. Un, deux, trois, quat'... hum, pardon. Donc, après quelques jours gras, voici venu celui qui est le plus connu pour ça, le môrdi (ou mardi chez nos voisins français). Et comme il est bien connu, le gras, c'est la vie. Le mardi-gras et le carnaval qui va généralement avec, sont donc l'occasion de faire ripaille.

 

Parce qu'au carnaval, on s'amuse, on rigole, mais y a surtout moyen de manger. Comme a celui de Dunkerque où le maire balance des poissons depuis l'hotel de ville, pour célébrer la fête de la pêche. En plus, c'est du poisson sous vide, il est très mangeable. En Belgique, le carnaval le plus connu, c'est celui de Binche. Bon, bien sur, ici comme en France, il doit y avoir moyen d'attraper quelques crêpes par ci par là. Il y a aussi des distributions d'oranges. Mais surtout, il y a le Gille. Le Gille de Binche est la seule volaille qui porte des plumes de cul sur la tête. Il ne sort qu'une fois l'an en plus, alors il ne faut pas manquer l'occasion. Il est assez difficile à attraper car toujours accompagné d'un joueur de tambour qui l'avertit au moindre danger. Il ne faut pas se louper, c'est un met gouteux. Une fois plumée et accompagné de ses oranges traditionnelles, il régalera toute une famille pendant une bonne semaine. Il y a de la viande sur la bête. Enfin aujourd'hui, parce que demain, c'est Carême et le Gille qu'on n'aura pas attrapé fait jeun au point de disparaître pour le reste de l'année. Un conseil quand même aux chasseurs de Gille, évitez d'abuser en voulant faire des réserves pour la fin de l'hiver, les inspecteurs de l'UNESCO qui les ont déclaré patrimoine immatériel de l'humanité vous gardent à l'oeil.

 

Binche, c'est un peu loin pour que j'aille chasser le Gille cette année. Surtout avec la grêve des trains. Alors je crois que je vais me contenter d'attraper un mome déguisé en indien, comme volaille du jour. Comme il n'y a pas que les mardis qui deviennent gras, devrait y avoir de quoi manger sur la table quand même. Avec une petite crêpe au suc', ce sera très bien.

Repost 0