Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 14:16

A vous autres, hommes faibles et merveilleux
Qui mettez tant de grâce a vous retirer du jeu
Il faut qu'une main posée sur votre épaule
Vous pousse vers la vie, cette main tendre et légère

Cette main, c'est bien souvent celle qui appuie sur la zappette pour regarder Camera Café. J'ignore si ça passe toujours en France, mais ici, on y a droit tous les soirs. Ca passe en boucle, associé aux Simpsons et Kaamelott. Et je crois sincèrement qu'il y a un peu de Jean-Claude Convenant en chacun de nous.

 

Pour certains, ce sera sa garde-robe. Pour d'autre, sa culture populaire, sa connaissance aigüe des comportements sociétaux des aborigènes d'Australie dans un milieu urbain. Pour beaucoup, ses collègues, laches, cons ou joueurs. Son amour des femmes. Son camping-car. Sa passion pour Johnny. Plus je le vois et plus il me fait penser à plein de gens. C'en est parfois effrayant.

 

Le week-end dernier, j'ai encore regardé Jean-Claude à la télé. Et je crois que j'ai trouvé une des parts du Convenant qui sommeille en moi. C'est cette saloperie de chanson de Johnny que je n'arrive plus à me sortir du crane. Oh les coups! Quand ils vous arrivent, oh oui! Han ça faiiiit maaaaaal! Dire qu'on m'a convié à une soirée Johnny au Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher) prochainement. Un nid de JC, donc. J'ai peur.

Repost 0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 10:17

Ils ne se rendent pas compte, dans leur pays ultra connecté. Ils sont les premiers à se moquer des étatsuniens et de leur faculté à ne pas voir le reste du monde. Mais quand j'essaye de leur expliquer que Free n'existe pas en Belgique, il y a comme une lueur bizarre qui envahit leur regard et qui déconnecte le neurone de la compréhension quelques secondes. Ils ne savent pas leur chance.

 

En Belgique, les accès web ne sont pas au même niveau. Oh, ils vous diront fièrement qu'il y a quelques années, ils étaient nettement en avance sur leurs voisins à ce niveau là. Et c'était vrai. Le pays est presque entièrement cablé. Du coup, les accès web haut débit se sont développés rapidement. Le problème est que rien n'a bougé depuis ou presque. Histoire que mes lecteurs français se fassent une petit idée, parlons chiffres. Ici, l'accès web moyen est à 4Mo. Ah c'est sur, c'est pas les 24 d'une connexion Free ou même les 10 d'une connexion moyenne française. Plus choquant encore pour les hexagonaux, il faut savoir qu'ici, l'illimité a des limites. Il y a des quotas de téléchargement (et d'upload bien sur). Les accès adsl les plus rapides plafonnent à 8Mo (c'est celui que j'ai en plein centre de Bruxelles). Il parait qu'il y a une offre à 20Mo par adsl chez l'opérateur historique, Belgacom, mais pour chez moi, par exemple, ce n'est pas raccordable avant 2008. Sinon, il reste l'option cable, mais je n'ai jamais été très fan. Et si vous pensez que Noos, ils sont pas doués, venez faire un tour dans le coin. Mon opérateur cable m'a déjà coupé la télé, sous prétexte que je n'avais pas d'abonnement alors qu'ils m'avaient envoyé le décodeur numérique.

 

Du coup, les opérateurs belges viennent de se faire un peu allumer. Trois offres de vitesse sur quatre jugées trop chères. Et encore, l'opérateur majoritaire (Belgacom toujours) estime être compétitif, surtout parce que l'offre qui n'est pas pointée comme trop chère rencontre 80% des demandes du public. Mais est-ce le cas parce que c'est la moins onéreuse ou parce qu'ils ne veulent pas plus? Moi, j'étais assez content quand mon abonnement Free ne bougeait pas alors que la vitesse de mon accès augmentait. Décidément, maudit français!

Repost 0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 16:07

Oui, oui, je sais, c'est la journée de la femme. Mais on s'en fout de ça. Même elles n'y croient plus. Et puis si c'est pour dire qu'elles gagnent moins, qu'en plus de travailler comme des hommes, elles continuent à faire le ménage à la maison et des enfants et que leur condition ne s'améliore pas vraiment, surtout quand on voit celle qui veut les représenter et qui se présente plus comme une femme qui ferait accessoirement de la politique qu'une politique avec des idées qui serait aussi une femme, on le savait déjà.

 

Je crois qu'il y a plus important aujourd'hui. Surtout pour un geek comme moi. Bah oui, plutôt que de s'attarder sur la misère féminine dans le monde et l'indulgence qu'elles auront dans cette seule journée de l'année (en gros, elles feront la vaisselle demain), le geek préfèrera s'intéresser à quelque chose de plus réel pour lui que la femme, à savoir quelque chose qu'il a une chance de toucher un jour, un robot. Ici, quand on parle robot, on pense encore au mixer Moulinex qui trone dans la cuisine de sa maman. Mais à l'est, ils ont dépassé ce stade depuis longtemps. Tout le monde a en tête ces chiens mécaniques et autres robots dansants qu'on offre aux momes à Noël et qu'on tue rapidement parce que leur bidibidibip est rapidement énervant. Mais ils ne fabriquent pas que ça. Ca fait des années que les japonais travaillent à des robots qui marchent dans le but de les utiliser dans la vie de tous les jours. Dernièrement, on a vu arriver des robots barmen, enfin barbots plutot, et aussi des projets de robots d'assistance gériatrique. La Corée du sud a donc décidé de prendre des mesures en engageant l'élaboration d'un code éthique pour les robots. Au rythme des développements actuels, ces derniers devraient rapidement accéder à l'intelligence et il est donc urgent de définir leurs devoirs et droits. Bien entendu, ils se sont basé sur Asimov  et ses trois directives pour les devoirs. Reste plus qu'à définir les droits.

 

Il est beau de voir que certains préparent déjà le futur de l'amitié homme-machine. Et que pour une fois, on s'y prépare à l'avance. Rien à voir bien sur avec le fait que les femmes, on les maîtrise depuis quelques millénaires alors qu'un robot, on ne sait pas encore à quel point il sera capable de nous démonter la gueule. M'est avis qu'il y en a qui ont du reviser leur Terminator. Une nouvelle fois, le futur s'annonce radieux.

Repost 0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 10:50

Ayé, elle est partie. Après quelques jours d'activités intenses, diverses et variées, elle est rentrée chez elle. Et bizarrement, malgré nos poisses respectives qui ont tendance à se cumuler quand on se voit, je crois qu'on a été particulièrement épargnés ce week-end.

 

La dernière fois pourtant, nos cimetières indiens respectifs avaient bien agi de concert. Entre l'accès web/télé qui saute dès mon arrivée pour refonctionner après mon départ, les retards de transports (trains, avions, tout ça), on avait été bien servi. Et là, non. Bon, on a quand même eu droit au vent et à la flotte qui commencent à souffler et tomber dès qu'on met le pied dehors, mais c'est de bonne guerre. L'élastique de mon caleçon a bien supporté nos différents baffrages. Nos ordis ne sont pas morts. L'accès web a bien tenu. Nos estomacs aussi. On a bien tenu face à l'effort Wiiesque. Et même nos pieds et sa tête. Et ça, c'était pourtant pas évident au départ. Non, on a presque été chanceux. On a même trouvé 5 euros dans la rue, c'est dire.

 

Alors forcément, ce matin, c'est le retour de la revanche. Comme mes cimetières de poche se sont retenus pendant 5, 6 jours, ils ont chargé l'artillerie lourde pour se rattraper un peu. Réveil brutal qui deviendra sans doute torticolis dans la journée. Train qui ne circule pas ou en tout cas, avec un retard indéterminé. Encore plus fort, panne de courant sur un tiers des voies, dont forcément celle de mon train du matin, entrainant un bordel sans nom dans la gare. Je me rends compte une fois embarqué que mon abonnement finissait hier aussi. Plein de mails de boulot qui m'attendent et pleins de collègues absents. Une semaine qui commence très fort quoi. Je sens que ça va être très dur à l'heure de la sieste.

Repost 0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 15:26
Mes biens chers lecteurs, nous sommes aujourd'hui réunis pour célébrer la disparition de nos tours de ventre. Malgré leur courage persistant et leur placidité constante face à l'habituelle gastronomie pratique dont nous nous régalons habituellement, ils ont subis hier soir une attaque surprise à laquelle ils n'étaient pas préparés.

Hier, au Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain, bon, copieux, pas cher), Katerine, la cuistot, nous attendait. Bien que notre venue était annoncée, l'embuscade culinaire ne l'était pas, elle. On aurait pourtant du se douter en voyant l'allumage de la grillade en salle. Encore plus quand on nous a dit que c'était pas la peine de demander ce qu'on voulait manger. Une fois rentrés, on a fermé la porte derrière nous, c'était foutu. Et c'est là que la viande est arrivée. Entre l'entrecôte géante pour ma siamoise et les brochettes de viandes diverses, on avait de quoi faire. Et je parle même pas des seaux de frites. Du coup, on a rapidement vu disparaître nos nombrils. L'élastique de mon caleçon a souffrir sérieusement. Et même Folie qui a pourtant généralement un ventre en forme de creux a vu arriver ce qu'on doit pouvoir qualifier d'extension stomachale. Même ses seins se montrent un peu plus (coquine!). On va dire que c'est la faute aux crêpes au nutella qui nous ont porté le coup de grâce.

Nous avons donc du dire adieu à nos crans de ceinture qui nous gardaient jusqu'ici un peu de dignité, et célébrer leur mort dans un rôt puissant et mérité. Avec eux sont morts toute velléité de bouger aujourd'hui. Enfin pas totalement non plus, parce que bon, y avait quand même des nouveaux sandwichs au Quick. Paix à leur vaillance qui sera célébrée encore longtemps.
Repost 0
5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 11:26
Ce week-end, comme j'ai une invitée très spéciale culinairement parlant (comprenez que c'est une des rares à manger comme moi), j'ai décidé de cuisiner une peu. Ne vous y trompez pas, on est quand même allé découvrir un peu la ville et manger des vrais trucs préparés dans l'antre du pêtage de ventre, j'ai nommé, le Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher). Mais j'ai quand même fait un peu de cuisine.

Bon, c'est à la bonne franquette hein. J'allais pas faire un burger à 110 dollars, surtout que j'ai même pas de friteuse. Mais bon, mes cubik's burgers étant maintenant mondialement connus (si!), je me devais d'en faire profiter ma siamoise de ventre. Et je dois dire que je suis assez fier de moi. Bon, elle a pris une version un peu light. Faut dire qu'elle a un mot du médecin et tout. Ceux que je lui ai servir n'avaient que 2 couches et demi. Du bon steak cuit avec du boursin, des oeufs durs et pleins de fromage. Mais je crois qu'elle a bien aimé. Et moi, j'en ai profité pour me faire un bien épais, avec au moins 4, 5 couches d'ingrédients. C'était bon. Le seul problème, c'est de réussir à le tenir. Et à mordre dedans. Je crois qu'on doit encore pratiquer notre technique. Mais on s'entraine. On fait du sport tous les jours, sur la Wii. On a un rythme de récupération intense, aussi. Vraiment, je crois que la prochaine fois que j'en ferai, on sera prêt. Bon, pas tout de suite quand même parce qu'on a encore des restos à découvrir et des patates à manger.

Et puis, il faut y aller progressivement. J'en suis pas encore au burger de 55 kilos. J'y travaille, mais j'ai encore du chemin à parcourir. J'espère progresser lors de mon voyage à NY. En tout cas, elle a pas recraché mon burger, et c'est déjà une grande victoire. Je ne suis plus seul. Mes burgers vaincront.
Repost 0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 14:16

Pendant que certains (dont peut-être moi) doivent encore essayer de comprendre ce que j'ai pu vouloir dire dans la note précédente, j'attends tranquillement le week-end. Enfin non, tranquillement n'est pas le mot. Je suis pressé d'être en week-end. Parce que ce soir, c'est gros week-end.

 

En général, on attend le mois de Mai, au mieux d'Avril, pour inaugurer la saison des gros week-end. J'ai décidé de prendre un peu d'avance, et je me demande si je prendrais pas un peu de retard aussi plus tard. Donc voila, un week-end de cinq jours qui arrive. Un peu de temps pour dormir, acheter et lire des bd, faire du sport sur la Wii, voire acheter un nouveau jeu. Mais surtout, je reçois ma siamoise qui vient se reposer et découvrir ma ville. Vu tout le bien qu'elle en a entendu, j'espère qu'elle ne sera pas déçue. En tout cas, ça m'arrange, ça va me permettre de découvrir ma ville en même temps. Ben oui, les balades tout seul, c'est toujours plus chiant. Sortir de chez soi aussi. Et je vous parle même pas des bars et restos à visiter. Bien sur, notre tournée bruxelloise passera obligatoirement pas le Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain, bon, copieux, pas cher) mais pas que. Et puis il y a aussi la foire du livre où on ira peut-être, histoire de croiser Everland, alias Martin. A moins qu'on attende la dédicace en bas de chez moi. On a beau être des aventuriers, il y a des fois où les héros sont fatigués.

 

Enfin bon, du coup, rythme aléatoire ici. Au pire, rien avant jeudi prochain. Au mieux, on fera une pause dans notre programme super chargé (au moins) pour dire des bêtises. Entre deux épisodes de séries, un film qui fait peur et une partie de boxe sur la Wii, c'est pas gagné. Bon, faut que j'achète de la gastronomie pratique pour quatre. Bon week-end.

Repost 0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 09:37

Il parait que l'homme est un animal sociable, que c'est son instinct de vivre en groupe. Moi, mon instinct il me dit plutôt que celui de l'homme, c'est de pêter la gueule des autres. Et que s'il a une vie sociable, c'est parce qu'il y est obligé. Ou du moins, qu'il le croit. Parce qu'actuellement, la vie sociable, on s'en passe très bien. Surtout si on peut s'acheter des amis.

 

Soyons clair, je ne vous aime pas. Oh, ce n'est pas spécifique à vous, pas d'inquiétude. Les gens ont tellement peur qu'on ne les aime pas personnellement de nos jours. Non, c'est général. Je n'ai pas de distinction à faire entre les genres, les origines, les croyances, les opinions, les gouts... J'abhorre l'humanité dans son ensemble. Ou presque. Bien sur, cela s'applique uniquement à celles et ceux que je ne connais pas. Les autres, c'est différent. Et encore. Si je les connais, c'est que ce doit être des gens biens. Même si on est toujours seul au final. Sorti de là, le reste de l'humanité m'indiffère. Je ne leur dois rien, si ce n'est la politesse qui m'évitera d'être grossier. Et encore. Sous prétexte de morale, d'instinct de conservation de l'espèce ou juste de gentillesse, il parait qu'il faut aller vers les autres. Mais ça ne m'intéresse pas. L'Homme est narcissique. Il l'admet enfin, ce serait dommage de ne pas en profiter. Donc non, je n'ai pas l'heure, le feu, la clope. Non, je ne t'indiquerai pas ton chemin, sous prétexte que tu es trop faineant pour lire le panneau au dessus de ta tête. En plus, tu ne me ferais pas confiance, peut-être à raison. Non, je ne dirai pas du bien de toi sous prétexte que tu m'aimes bien. Non, je ne te dois rien, lecteur de blog. Non, le quotidien n'est pas une relation. Non, je m'en fous qu'on me diabolise. Non, la raison n'a pas de prise sur moi.

 

Les gens meurent, les gens souffrent, les gens sont blessés, les gens aiment et croient qu'une réciprocité et une empathie doit forcément s'établir. De la merde. Chacun chez soi, chacun sa merde. Quitte à avoir le reste du monde contre soi. Au pire, je pourrai toujours l'utiliser à mon profit. Quand on encule le monde entier, on peut se trouver à l'aise dans un champ de moutons.


Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 15:34

Quand j'étais plus jeune, je faisais éleveur de cochons. Sur kochonland. J'étais allé assez loin dans mon souvenir, j'en étais à élever des porcelets pour les revendre à la boucherie. C'étaient des temps simples et heureux. Mais qui manquaient clairement d'ambition. Depuis, j'ai laissé mourir de faim mes truies et je suis passé aux crans au-dessus. Maintenant, je veux devenir empereur galactique.

 

Elever les kochons les pieds dans la boue, c'était pas mal. Mais mon destin est ailleurs. Et comme l'Euromillion refuse toujours de tomber dans ma poche (y a longtemps que j'ai joué, tiens), il fallait bien que je m'attelle à autre chose. Mon ami Mosquito m'a alors montré la voie. Bon, il a pas fait exprès, il voulait que je le dépanne durant sa presque-panne web qui l'empêche de se connecter. Mais bon, l'important, c'est que maintenant, je vais conquérir l'univers. En tout cas, l'univers disponible sur Ogame. Au départ, on vous donne une planète, on vous laisse là, les pieds dans la boue (ça démarre un peu comme kochonland en fait), et démerde toi à partir de là pour entamer un empire digne de Star Wars. Mais les défis ne me font pas peur. J'ai mis mes péons au boulot et c'est parti pour le creusage dans les mines, histoire de collecter du métal. Bon, je ne sais pas combien de temps ça prend, mais bientôt, j'aurai ma flotte galactique et là, gare aux voisins de galaxie. Je m'en vais aller capturer de la princesse Leïa à tour de bras. De là à dire que j'ai une tête de Jabba, faut peut-être pas pousser, mais je vais essayer d'aller te coller des petits Luke Skywalker un peu partout, tiens.

 

Tel un Cesar galactique des temps modernes, je m'en vais aller t'imposer l'amour de la raclette et de l'ice tea à travers la Voie Lactée. Hier les rillettes, demain l'univers. J'ai toujours su que j'étais promis à un grand avenir. Même depuis le bureau.

Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:32

C'est bientot l'Eurovision. Enfin bientôt, en mai. Et vu le succès du fameux groupe Lordi l'an dernier, beaucoup de pays se sont décidé à se lancer dans l'original. Je crois que la Suisse envoie un mec qui chante sur les vampires. C'est bien, ça va nous changer des clones de Céline et de Lara. Même si la France envoie toujours de l'original, souvent issu de ses régions et autres trous du cul à patois que Jean-Pierre Pernaud affectionne. Ben attends, vu le prix que ça coute à organiser ces conneries, manquerait plus qu'on y aille pour gagner, oh.

 

Et pour faire dans l'original, cette année, Israël va envoyer un groupe avec un message politique. Bon, déjà, j'ai jamais compris ce qu'ils foutaient à l'Eurovision, mais pourquoi pas. Dire qu'après ça, on voudrait empêcher les argentins de venir jouer dans le tournoi des 6 nations. Enfin bon, la question n'est pas là. Israël participe au concours et a donc décidé d'envoyer cette année le groupe TeaPacks. Un groupe joyeux et bigaré qui a décidé de parler de la menace nucléaire. Ben ouais, le président iranien a déjà déclaré vouloir raser (de près) leur pays, et vu qu'il joue avec le nucléaire en ce moment, ils ont un peu les foies. On les comprend un peu. Maintenant, je me demande si ce genre de message est propre à toucher Michel Drucker. Parce que bon, l'an dernier, il avait quand même bien ri de Lordi (si j'ai bien vu au zapping) avant de verdir un peu devant les votes. Là, avec un message comme ça, y a des chances que ça plaise à Michel. Auquel cas, c'est pas gagné leur affaire. Je me demande si Israël a déjà gagné l'Eurovision en fait.

 

Vu que là, le pays a décidé d'envoyer un message fort, politique, engagé sur son existence contestée, je me demande s'ils seraient capables de taxer le concours d'antisémite, si jamais ils finissent derrière un clone de Lordi. Déjà que s'il y a un groupe qui reprend une chanson prosélyte (souvenez-vous de l'an dernier, c'était Hard Rock Alleluiah ou un truc comme ça, le titre lauréat), ça risque de chauffer en coulisse. En espèrant qu'on n'aura pas Dieudonné pour assister Michel aux commentaires.

Repost 0