Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 14:27

Bon allez, une fois n'est pas coutume, je vais relayer un truc que j'ai vu sur un autre blog. C'est pas tous les jours, et quand je peux être faineant gratuitement en colportant des trucs biens, y a pas de raison que je me prive.

Ce week-end donc, je trainais sur quelques blogs, pour changer, et je regarde distraitement les videos mises en ligne, tout en regardant mes dessins animés Batman. Au passage, on apprendra que c'est Mark Hamill qui fait la voix du joker en v.o.. Il est vraiment passé du côté obscur de la force, le luke. Enfin bref, à un moment, j'arrive sur le blog de Pierre. Et je regarde cette video:

 

Et depuis, j'arrive plus à m'en défaire. C'est tellement simple et pourtant tellement efficace. Je l'ai même récupéré en mp3 sur un de ses sites (il donne l'adresse en description de la video sur Youtube). Le petit gars s'appelle Lasse Gjertsen, il est norvégien (ou suédois, je sais pas bien en fait), la vingtaine. Et il a beau dire qu'il ne sait pas jouer du piano ou de la batterie, en tout cas, il sait agencer les notes. Il a fait la même chose rien qu'avec sa bouche, pour faire le human beat box totalement agencé au montage. Il fait aussi plein d'autres video que j'ai pas encore eu le temps d'aller voir et qu'on peut retrouver sur son myspace. Enfin bon, toutes ses videos ne sont pas là. On pourra notamment retrouver une petite présentation animée de lui sur youtube. En tout cas, il est fort.

 

Bon, je sais, je me suis pas foulé pour cette note. Mais je fais ce que je veux! On est quand même lundi, on a gagné presque 15° en une semaine, y a un grand soleil dehors, va peut-être pas falloir abuser non plus. Et puis il est fort quand même, le Lasse.

Repost 0
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 10:09

En France, on aime bien prendre parti pour les pitits. Même les plus cons parfois, mais voila, on se sent des âmes de justiciers. Le tout pitit, c'est toujours mieux. Et puis il peut pas se défendre, tout ça. Mais bon, plus que ça encore, on aime bien quand les gros s'en prennent plein la gueule. Alors quand on voit la débacle du lancement de la nouvelle console de jeu de Sony vendredi dernier, on pouffe allègrement.

 

Faut dire que des claquasses comme ça, c'est assez rare. On parle quand même de Sony, qu'a fait le ménage dans le monde du jeu video quand il est arrivé avec sa première Playstation. Nintendo avait du se recentrer sur les jeunes, Sega avait fermé boutique, ça avait tout détruit. La PS2, un peu moins, même si j'en avais réservé une à sa sortie. Des mecs qui savent faire des consoles et les font bien. Alors forcément, pour la sortie de la PS3, 4 mois après sa sortie partout ailleurs dans le monde, ils y ont cru, les mecs. Location de l'espace sous la tour Eiffel, péniche magasin ouvrant à minuit avec un millier de console à vendre, tout ça. Et toute la presse y croyait avec eux: 200 journalistes pour la soirée de lancement. Seul problème: on n'a du oublier de prévenir les fans. En fait non, ils étaient prévenus. Sauf qu'avec une console à 600 euros, pour des performances moindres que celles des machines américaines et japonaises, ben ils sont pas nombreux à être venu. Sans même parler du fait qu'il y en a plein qui ont du faire leur achat pour Noël plutôt. Ah ben du coup, les 300 3000 personnes d'attendues, ben on les attend toujours. Cinquante fans sur place. Et Microsoft qui en rajoute en envoyant des sms de remerciements aux journalistes présents ou en défilant sur la Seine avec une belle banderole "XBox loves you". Ah c'est sur qu'ils doivent avoir un peu mal aux fesses chez Sony.

 

Il parait que ça s'est mieux passé dans le reste de l'Europe. N'empêche que ce week-end, dans ma fnac bruxelloise, alors qu'on n'y trouve toujours pas de Wii, ni d'accessoires Wii d'ailleurs, ben y en avait plein, des piles de PS3. Et elles n'avaient pas l'air de partir vite. C'est pas gagné leur histoire. Et c'est méchant de se moquer du travail des autres non reconnu à sa juste valeur. Mais n'empêche, c'est bon de rire quand même.

Repost 0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 14:33

Ahhh je me rappelle mon premier t-shirt un peu coloré. Un beau produit dérivé d'X-Files avec le fameux slogan "Trust no one". J'aimais bien à l'époque. D'ailleurs, j'aime toujours bien tout ce qui est phénomène inexpliqués, inexpliquables et autres théories du complot. Je crois que c'est vendu avec la panoplie de geek. Sauf que là, le CNES est en train de casser les fantasmes de millions d'amateurs à travers le monde.

 

Tout le monde sait qu'on nous cache tout, on nous dit rien. Surtout sur les soucoupes volantes. Les gouvernements savent mais font comme si de rien n'était. Soit disant pour protéger la population qui n'est pas prête à recevoir la vérité. Mais sans doute plutôt pour protéger leurs intérêts en exploitant la technologie extra-terrestre. Du moins, c'est ce qu'on pensait jusque là. Parce que là, la section du CNES chargé de l'étude des ovnis, le GEIPAN, vient d'ouvrir ses archives officielles en les mettant en ligne. En gros, à part les noms des gens cités dans les rapports, on a accès à tout. Fini le mystère. Fini Pradel qui dissèque un petit gris. On saura tout des rapports d'observations des ovnis. Enfin, il faut dire des PANs (Phénomène Aérospatial Non identifié), c'est plus correct. Bon bien sur, personne n'est dupe, les vrais infos ne sont pas là. Même s'ils font voeu de transparence, il est évident que l'armée et les dirigeants continuent de nous cacher des choses. Mais il doit quand même y avoir des trucs intéressants à lire. Il n'y a qu'à voir le site en question, il est déjà indisponible. On nous dit qu'il croule sous les demandes du monde entier, étant donné que c'est une première mondiale, mais cela ne dupera personne.

 

Je crois qu'on veut nous cacher la petite dizaine de cas encore inexpliqués. C'était pourtant une tentative courageuse des chercheurs du CNES, mais ils n'étaient pas de taille. Tout ça, c'est encore un coup de la CIA et des franc-maçons. Pourtant, le secret est ailleurs. En fait, les ovni n'existent pas. C'est les extra-terrestres qui me l'ont dit.

Repost 0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 10:17

Toujours à l'affut de la note facile et en accord avec mon horoscope du jour qui me conseille de me ménager au bureau, on me propose de participer à une chaîne des blogs. Vous savez, ce genre d'initiative à renvoyer à 15 de vos amis si vous ne voulez pas faire tomber votre prochaine barquette de frites (brrrr). Enfin, sur  les blogs, c'est pareil mais sans la malédiction en cas de non-participation (en tout cas, on m'a pas prévenu). N'ayant donc aucune contrainte, je m'empresse donc de répondre à l'appel vibrant de Guewan pour déterminer quel est le candidat de la future présidentielle qui me ressemble le plus.

 

Bon, ce qui est annoncé, c'est que les questions ont été posées aux candidats et que donc, il s'agit juste de verifier avec lequel tu as le plus de réponses communes. Ca ne s'appuie pas du tout sur les programmes respectifs. Heureusement d'ailleurs, parce que j'ai du mal à déterminer si le coup de boule de Zidane est de droite ou de gauche. Idem pour le temps que je passe sur le web. Enfin bon, au final, je ressemble, à égalité à 56%, à Ségolène Royal, Frédéric Nihous (connais que son nom à lui) et Marie-Georges Buffet. Bon, évidement, outil de propagande qu'il est, on ne me propose qu'une petite image avec la tête de Ségo à coller sur mon blog. Et comme je ne voudrai pas spolier les deux autres, je vais m'abstenir en fait. Comme ce n'est pas basé sur les programmes (et aux vues des questions, j'espère vraiment), je me demande ce que je dois en retirer. Est-ce que j'ai l'ame d'un poitevin? Dois-je commencer à payer un impot sur la fortune? Suis-je une femme? Vraiment, je m'interroge.

 

alors pour éviter les maux de tête, j'ai décidé de m'appuyer sur un autre test, basé sur les programmes cette fois. Histoire d'être sur qu'on me parle de politique et pas de mode vestimentaire ou de programme télé. En plus, c'est sur le site du Monde, c'est dire si ça doit être sérieux. Et là, je me retrouve encore avec Marie-George, casaque rouge et un marteau comme cravache, qui se détache légèrement et bat sur le fil Ségolène, suivi de peu de Dominique Voinet. La vérité m'apparait donc: je ne suis qu'un infame coco. Merde, je vais être obligé d'aller vendre du muguet le premier mai et mourir dans un film d'horreur pourri à coups de quolibets désuets comme "pourriture communiste", ça craint. C'est soit ça, soit je veux voter pour une femme. Ou alors, ces tests sont complètement cons. C'est possible aussi. Du coup, je vais m'empresser de faire tourner. Donc Largentula, Bière et Claude, si vous voulez pas qu'un grossss malheur du genre renverser votre bière, perdre vos sauvegardes à la Wii ou devenir Loïc Lemeur vous arrive, faudra répondre.

Repost 0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 16:05

Eh eh. C'est la journée de l'eau, et je crois que j'ai un ptit peu abusé sur la ChaufFontaine ce midi (la Vittel locale, quoi). Mais j'en peux rien, monsieur l'agent, j'arrive pas à m'en défaire. Y faut qu'je buve. Je sais, c'est pas bien. Il faut faire des économies, tout ça. Mais j'arrive pas à m'en empêcher.

 

C'est la faute à mes parents aussi. Depuis tout pitit, ils me font boire. Comme j'avais pas droit au Ricard (et aussi parce que c'est dégueulasse), on me donnait du Tang. Alors moi, forcément, j'étais pitit, je le savais pas, je buvais. Et après, ben j'étais complètement fait, je salissais ma couche ou je bavais en dormant. Mais faut m'comprendre monsieur le commissaire, on m'a habitué comme ça. Après, boire du jus de fruit fermenté, j'y arrivais pas. C'est pas moi. Même fait avec des patates, l'alcool, je m'y fais pas. Et fatalement, je sais bien, je reste sobre, je tremble pas des mains, je vomis même pas. Pourtant, je fais des efforts. Alors forcément, je crains pour mon foie. On serait capable de me le prendre pour le greffer à quelqu'un d'autre, à ma mort. Je vous dit pas le déshonneur sur la famille. Sans parler de l'état de mes reins. C'est bien simple, je passe mon temps aux toilettes.

 

Je suis en cure en Belgique depuis deux ans, mais ça ne fonctionne pas. Je rechute sans arrêt. Faut dire que c'est tellement facile. Au bureau, la fontaine à eau des grandes occasions est laissée sans surveillance. Et chez moi, j'ai toujours le robinet à portée de main. Alors dès que je m'ennuie ou que j'ai un moment de libre, j'y pense. Ca occupe tout mon ennui. Alors je bois, pour oublier. Mais ça marche pas, je vais remplir ma bouteille dès qu'elle est vide. Je sais, j'ai honte.

Repost 0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 10:05

Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de l'eau. On devrait peut-être préciser de l'eau potable d'ailleurs. Ce trésor que nous, pauvres petits bourgeois gatés occidentaux, considérons trop souvent comme naturel et acquis, manque en fait à plus d'un milliard de gens dans le monde. Vous me direz, ils ont qu'à acheter une bonne bouteille de Vittel, et on n'en parle plus. Seulement voila, le pauvre est un peu con et préfère souffrir la langue pendante en plein soleil.

 

N'empêche qu'il est temps de prendre des mesures, même chez nous. Surtout chez nous en fait. Pourtant, certains font déjà des efforts. Mais ce n'est pas facile tous les jours. Mademoiselle N., éleveuse à Viry-Chatillon, témoigne: "Oh ben non, ce n'est pas facile tous les jours. Moi, dans le but d'économiser l'eau, j'ai décidé d'élever mon kiki uniquement à la bière. En plus, ça lui fait un poil luisant et toutes ces céréales, c'est bon pour la croissance (encore que là, je me demande si on ne m'aurait pas menti). Mais bon, pour conserver une alimentation équilibrée, je suis parfois obligé de faire quelques mélanges. Et là, c'est le drame. Enfin surtout le lendemain, quand les pets au casque apparaissent. Forcément, ça augmente notre consommation d'aspegic, et donc d'eau. On a bien essayé de plonger les effervescents dans du Caca-Cola, pour éviter l'eau, mais ça en foutait partout.".

A côté de ça, on constate également que la technologie peut être source de problème. Avec le progrès, on n'est pas aidé. Mademoiselle T., artiste à Paris: "Bah oui, avec le progrès, on n'est pas aidé. Depuis qu'on a une Wii à la maison, on a besoin de s'hydrater plus qu'avant. C'est sudatoire, tout ce sport d'intérieur. Et comme j'ai choisi une carrière de pauvre, je n'ai pas les moyens de m'offrir de la manzana tous les jours. Alors pour faire passer mon déjeuner de cailloux, je tourne à l'eau de pluie."

Nos compatriotes expatriés constatent les mêmes manques à l'étranger. Monsieur M., pigiste en Georgie on his mind, fait état d'eau minérale à base de marc de raisin. Quant à monsieur C., touriste pétrolier au Qatar, il est obligé de revenir régulièrement en France pour prendre un bain géant en plein air.

 

Des témoignages poignants qui nous montrent la catastrophe vers laquelle le monde court. Il est vraiment temps d'agir. On envoie déjà Nicolas Hulot en Belgique, je pense qu'il y a moyen d'aller plus loin. Il va être temps d'interdire le Ricard. Si!

Repost 0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 16:08

Ca fait des années que dans nos contrées, on gueule sur les grandes entreprises. Les Microsoft, Nike, Danone, General Motors, tout ça, tout ça, c'est rien que des exploiteurs vu de chez nous. Bah oui, tout ça, c'est limite extorsion et compagnie. Ca profite de nous, pauvres petits consommateurs spoliés, pour enrichir les patrons, les nantis... Sauf que voilà, la Banque Mondiale vient de se rendre compte qu'en fait non, les pauvres ne sont pas assez exploités.

 

Bah oui, c'est bien connu, on ne se bat que pour les marchés où il y a de l'argent à se faire. Et ça veut donc dire, chez les riches. Jusque là, on pensait que les pauvres n'avaient pas de sous. Ou que les rares qu'ils avaient, ils les consacraient à des oeuvres purement matérielles, comme la bouffe ou le toit. Sauf que voilà, personne ne s'est penché sur ces besoins primaires. Il doit y avoir un gros qui fait son beurre en vendant du pain et puis c'est tout. Il faut ouvrir à la concurrence, y a de l'oseille à ramasser. Bon, bien sur, le pauvre se retrouvera au final avec des produits à peine moins chers mais avec une qualité encore plus médiocre, mais on aura fait progresser quelques entreprises innovantes et concurrentielles dans l'histoire. Si c'est pas beau ça? En plus, faut pas croire, mais les pauvres, ils ont plus de sous qu'ils ne veulent bien le dire. Regardez en Inde: y en a plein de pauvres qui ont des téléphones portables. Ca montre bien que les pauvres ne le sont que quand ça les arrange. Ils avaient cachés quelques piècettes, les vils faquins!

 

Décidément, on ne peut plus compter sur rien. Si même les pauvres ont de l'argent maintenant, c'est toute notre civilisation qui s'effondre. Heureusement que la banque mondiale était là pour souligner que les pauvres pouvaient l'être encore plus et ainsi vraiment revendiquer leur titre. Je me demande d'ailleurs s'ils vont pas changer la définition de pauvre, pour montrer que le monde ne va pas si mal. Après tout, le capitalisme à outrance est un bon système. Ca se voit tous les jours dans la chronique bousière, le seul journal avec des bonnes nouvelles.

Repost 0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 10:59

Il parait que la recherche va mal. Surtout en France. Il parait que les instituts de recherche, même les publiques, se focalisent entièrement sur des domaines à fort potentiel rémunérateur. Qu'on ne cherche plus à expliquer le monde quand ça ne rapporte plus d'argent. En gros, qu'il n'y a plus de poésie dans la découverte. Aujourd'hui, des scientifiques français prouvent le contraire. A bas de gros plouf.

 

Ils ont décidé de répondre à une question fondamentale quand tu es petit et qui a probablement peu d'intérêt pour l'industrie pharmaceutique: pourquoi quand on lance un truc dans l'eau, des fois ça fait plouf et des fois ça fait plop? Enfin des réponses à des interrogations existencielles! Peut-être que grace à la recherche française, on pourra bientot découvrir pourquoi Oui-Oui ne sait pas dire non, pourquoi le gouffre du trottoir disparaît brutalement à la puberté et comment on n'arrive pas à se rendre compte de sa propre connerie quand on est jeune. En attendant, elle se concentre sur les ploufs. Des besoins fréquents aux toilettes vous auront certainement déjà posé cette interrogation: pourquoi plouf ou plop? Après 6 mois d'études, les chercheurs du CNRS de Lyon ont enfin des réponses: ben ça dépend. Et forcément, ça dépasse. Bah oui, faut dépasser une certaine vitesse pour changer le son. Ca dépend aussi de la surface, de la forme, tout ça. Et aussi et surtout du fait que ton truc qui tombe repousses l'eau ou pas. Je sens tout de suite des milliers de parents à travers le monde, soulagés de pouvoir enfin répondre à une des questions saugrenues de leurs petits. Bientôt, plein de défoulement pour voir si les éponges font bien plop (bah quoi? ça retient l'eau).

 

Bon, ne nous leurrons pas, cette étude, bien que pouetique, aura bien sur des applications commerciales, en particulier au niveau de l'armement. Bah oui, si tu veux que ton avion furtif le reste quand il largue une torpille, c'est mieux si elle fait plop que plouf. Mais bon, retenons l'essentiel: l'argent n'a pas totalement tué le rêve dans le domaine de la science. Sur ce, je vais aller tenter de faire un gros plouf dans les cabinets.

Repost 0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 09:58

La mode est un éternel recommencement. Enfin disons plutôt un cycle sans fin. Tout le monde aura remarqué, même si les jeunes préfèrent se voiler les yeux, qu'au bout de 30 ans, on retrouve des trucs. Comme ces pantalons taille basse patte d'eph'. Oui oui les jeunes, vous vous habillez comme vos parents, ils sont tellement fiers de vous. Et parmi ces retours en arrière vers l'avant (tout est relatif, merci Albert), je trouve que ces derniers temps, celui qui revient bien, c'est le poil.

 

Bon, attention, pas n'importe quel poil hein. Force est de constater que la gente féminine ne supporte plus le poil mal placé et préfère avoir des hommes au look de mannequins en plastique (et après, on se moque des poupées gonflables, je pouffe. Ah ah!). Et comme l'homme est faible face à sa femme, il aura tendance à se séparer de son isolation naturelle. Mais comme il lui reste un soupson de fierté capillaire (merci José Bové), l'homme marque de plus en plus sa contestation, son refus de l'éradication de sa virilité et ça passe par le poil au menton. On voit apparaître de plus en plus de site et de blogs militants (si!) comme Bon pour ton poil ou encore le blog aux poils. On constatera au passage l'internationalité de la grogne poilue. Les plus militants iront jusqu'à revendiquer cet hymne ancien qui porte haut les couleurs du poil aux joues que je m'empresse de reprendre ici, tant il est vrai que je ne me suis pas encore rasé cette semaine:


Alors toi aussi, jeune, rejoins la cause du poil. Au pire, tu passeras pour un intégriste, religieux ou politique, et au mieux, tu seras au top de la hype. Dans tous les cas, tu ne seras pas seul. Il est temps de changer le monde et de constester avec nos joues les poils qu'on nous refuse ailleurs. Tu pourras ainsi sauver les derniers poils qu'il te reste en te les faisant greffer sous le nez. Ne faiblissons pas et retrouvons notre virilité perdu. Avec tous les soins du poil créés par l'Oréal, ce serait dommage de ne pas en profiter.

Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 14:32

C'est bizarre de voir que c'est toujours les concepts à la con qui fonctionnent. Il y a des gens qui doivent vraiment s'emmerder dans la vie pour s'accrocher à la moindre connerie plutôt que de la laisser mourir après en avoir ri. C'est comme ça qu'on voit fleurir des trucs aussi cons que l'amitié sexuelle. La première fois que j'en avais entendu parler, ça m'avait fait bien rire. Ca devait être un sketch, même. Mais depuis, il y a des gens qui y croient.

 

Faut dire que les gens sont de plus en plus faibles face à eux-même. On ne se supporte plus. On se sent fragile dès qu'on est seul face à soi. Et du coup, plutôt que supporter la solitude, on préfère trouver quelqu'un, n'importe qui, vite. Pas forcément bien choisi. Enfin peut-être que si, mais un peu au hasard. D'où l'importance du contrat d'interim relationnel. On se dit qu'on ne cherche rien, qu'on ne fait pas de plan sur l'avenir, qu'on ne veut pas être amoureux, tout ça. En gros, ça se résume souvent à une liaison pornographique. Seulement voilà, si on n'aime pas la solitude, on aime bien les habitudes quand même. On baise, on baise et au final, on s'attache. Tant mieux en fait. En général, j'ai tendance à m'en foutre. Mais là, y en a qui commence à jouer à ça avec les gens qu'il faut pas. Genre avec ma soeur virtuelle. Elle a un peu de sang italien, et je pense que là, je le sens bien bouillir en moi.

 

Alors à toi le pingouin de ma soeur préférée: va falloir te calmer. Et surtout t'expliquer. Quelles sont tes intentions envers ma soeur? T'as un cv? Une situation? Va falloir éclaircir tout ça hein. Parce que là, t'es pas clair, mon bonhomme. Et on joue pas avec le pitit coeur de ma pitite soeur comme ça. Après, son cul, elle en fait ce qu'elle veut, mais attention hein. Parce que moi, je viens te démonter la gueule. Si. Et je m'en fous que tu fasses deux têtes de plus que moi, je commencerai par les couilles. Ca m'étonnerait que t'en aies quatre. Mon entrainement principal sur ma Wii en ce moment, c'est le base-ball. Alors va falloir penser à être raisonnable et à s'expliquer, mon petit. Les concepts à la con, ça va bien tant que ça touche que les autres.

Repost 0