Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 10:31

Ce week-end, j'ai été traumatisé. Un peu comme ces momes en bas age qui étaient partis voir un film pour bambins et se sont retrouvés avec La colline a des yeux 2 à la place. Voilà, un truc de cet ordre là, qui vous marque à vie. Ce week-end, je me suis écouté chanter.

 

Pas comme tout le monde fait en chantant par dessus les chansons qu'on aime bien hein. Je me suis enregistré et tout. Au départ, j'étais parti pour jouer avec les logiciels indiqués par le Caribou pour participer à son blogoblues. Et puis pris dans mon élan (élan, caribou, humour drole, ah ah, tout ça (ouais, je sais, quand on explique une blague, c'est qu'elle ne l'est pas, drole)), je me suis dit qu'avant d'essayer de faire un truc sur le blogoblues, j'allais voir ce que ça donne sur une chanson que j'aime bien. Et là, c'est le drame.  Non seulement je suis toujours en retard sur la chanson (et je m'en rends même pas compte quand je chante), mais en plus, je chante mal avec une voix qui vient du nez. Vu mon appendice nasal, j'aurai pu le deviner, mais ça surprend quand même.

Et après, ça a été l'escalade. Des amies ont voulu jouer aussi, ça a été échange de mp3 tout le week-end, un carnage. Enfin pour ma part, elles, elles se sont bien démerdées. Ca craint quand même. Je passe mon temps à chanter, même si c'est que pour moi, j'espèrais m'en tirer un peu mieux que ça. Jusqu'ici, je pouvais toujours fantasmer devenir le nouveau Carlos qu'on aurait découvert sur le tard, mais là, c'est plus possible. J'ai honte.

 

En tout cas, je me suis rendu compte d'une chose, c'est qu'on s'entend rarement. Et je me dis que ce serait peut-être pas mal d'imposer aux prétendants des télé-crochets télévisés actuels de s'enregistrer et de s'écouter avant d'aller se présenter. Bon, en même temps, y aurait beaucoup moins de trucs droles à passer au zapping, mais je crois que ça nous épargnerait pas mal quand même.

Repost 0
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 14:53

Quelque chose me dit que c'est bientôt Paques. Bon, déjà, il y a mon calendrier qui me le dit en grosses lettres rouges. Mais pas que. Il y a aussi cette secrétaire que j'entends dans le lointain, en train de chanter Jésus revient. Et puis en plus, il n'y a plus personne dans le train. Ni à la cantine, sur les routes, en ville. Bref, ça sent les vacances.

 

Donc, un week-end traditionnel en prévision. Week-end de trois jours, c'est sans doute la meilleure chose à en retenir. Parce que pour le reste, je crains un peu le pire. Déjà, je vais sans doute me faire réveiller par le retour des cloches dans les églises. Si c'est pas malheureux de faire un boucan pareil pour commémorer une crucifixion. Surtout le matin. Si au moins il y avait des reconstitutions, mais même pas. C'est vraiment déranger pour pas grand chose. En plus, j'ai l'impression que les prêtres sont plus gros cierges que bondage sur une croix, de nos jours. Tout se perd.

Je suis sur aussi qu'il n'y aura plus de kinder dans ma grande surface habituelle. Et je parle même pas des plaquettes de Milka aux noisettes entières. Il y a beaucoup trop de parents qui jouent à la chasse au chocolat dans les rayons de mon GB. Comment voulez-vous qu'on puisse célébrer le premier long week-end qui annonce l'été?

 

Enfin bon, il risque de faire beau, ce sera déjà pas mal. Avec un peu de chance, les touristes auront préféré aller au Vatican que sur la Grand Place. Bah, au pire, si je fais une crise d'agoraphobie en sortant de chez moi, je leur lancerai des oeufs. C'est pas si mal pour ça, Paques, finalement.

Repost 0
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 09:49

En Belgique, on n'aime pas moins la téléréalité qu'en France. En plus, avec les Pays-bas à côté qui sont quand même les inventeurs de Big Brother, ce serait difficile.  Alors ils sont toujours à l'affut d'un nouveau concept. En général, ils se bornent à récupérer les émissions des voisins qui généreusement laissent quelques places aux belges. C'est ainsi que la chaîne qui diffuse actuellement la Nouvelle star, dans ses bandes annonces pour l'émission, appelle clairement au vote pour le seul candidat belge encore en lice. Enfin bon, le sujet du jour, c'est surtout cette nouvelle émission live dans le centre de Bruxelles.

 

Et histoire de changer, c'est un concept totalement neuf. Qui en plus a un intérêt vis-à-vis de la communauté. Actuellement donc, en plein coeur de Bruxelles, on peut trouver une énorme cage de verre dans laquelle sont enfermés 5 candidats. Ca se situe Place de la monnaie, pour ceux qui passeraient dans le coin. A l'intérieur, 2 hommes et 3 femmes. Tous d'origines différentes, entre 36 et 41 ans, avec des situations toutes différentes. Leur seul point commun: ils sont tous sans-papiers. Et le public est appelé au vote pour décider qui peut rester. Très peu d'information sont dispensés aux spectateurs, histoire que ce soit à peu près équitable. Et puis surtout, c'est pour reproduire les conditions dans lesquelles sont effectivement choisis ceux qui peuvent rester. La procédure de choix aujourd'hui est assez obscure, alors un fonctionnaire ou une foule pour choisir, quelle différence? Actuellement, tout se joue entre Tatiana, la russe blonde et Eva, la colombienne.

 

Bon, il s'agit évidement de faux sans-papiers, des acteurs. Mais bon, il y a peut-être un concept à creuser. En cette époque d'élection, aussi bien belges que françaises, il y a peut-être des initiatives à prendre, qui pourraient donner des coups de fouet à certaines campagnes. Un façon ludique de régler un problème épineux pour tous les gouvernements. En plus, ça pourrait rapporter pas mal de sous via les sms. Heureusement que la télé est là pour nous montrer l'exemple.

Repost 0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 15:02

Aujourd'hui, je suis fier d'être français. Bah ouais, parait qu'on a les dirigeants qu'on mérite et là, c'est beau. Dans un élan de solidarité, le clivage gauche-droite est tombé face à l'intérêt collectif. Non, nos députés ne sont pas des pantins à la solde des lobbies et du grand patronnat. Il leur arrive encore de réagir pour le bien de tous et ces jours là, il fait bon vivre dans l'hexagone.

 

J'ai donc appris tout récement que le système de chomage en France avait changé. Depuis un moment d'ailleurs, j'étais pas au courant. Il semblerait donc que maintenant, quand on tombe au chomage (ça arrive à tout le monde), on est indemnisé pendant 5 ans. Avec un taux d'indemnisation qui commence à 100% pendant 6 mois et qui est ensuite dégressif. Un tel élan de générosité, on n'avait pas vu ça depuis le Front populaire. C'est beau, c'est grand, c'est....

Pardon?

Ah?

Ah!

Le petit Allan, de Paris, me signale que mes informations ne seraient pas complètes. Il s'agirait en fait du régime d'indemnisation des députés non réélus et de eux seuls. Alors attention hein. Ca ne concerne que les députés non fonctionnaires (soit les 2/3 de l'assemblée) et non cumulards en mandats. Et puis s'ils ont un autre poste, on ne leur verse pas, hein. Enfin pas entièrement, juste la différence. Bon, il n'y a pas non plus d'obligation de rechercher un emploi mais quand même, faut les comprendre aussi. Sortir d'un cdd comme ça, brutalement, sans y être préparé, ça peut vite devenir compliqué hein. Et puis la vie est dure. Les? Les autres chomeurs? Ben quoi? C'est pas pareil pour eux? Bah, une indemnisation à 57% pendant 23 mois, c'est déjà bien. Et puis, il faut se battre, les petits gars hein. Faut pas vous laisser faire comme ça. Même si les temps sont durs. Mais que fait le gouvernement?


Repost 0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 09:43

Décidément, il n'y a plus moyen d'être libre en Europe hein. Ah elles sont belles, nos démocraties! On ne peut même pas faire ce qu'on veut, c'est quand même mal foutu. Même plus trouver des noms un peu originaux pour nos descendances. Décidément, on va droit dans le mur.

 

Regardez la Suède. C'est pourtant beau, la Suède. Bon, le mythe de la grande suédoise blonde et mince est une légende (vaut mieux aller chercher en Finlande pour ça), mais quand même. Stockholm est une très belle ville, verte (l'été bien sur) et accueillante, avec des gens aimables et qui parlent tous anglais. Même les pitits enfants sont agréables là-bas, tant ils sont calmes. Dans mon souvenir, le seul que j'ai entendu crier parlait français. Seulement voila, en Suède, on ne peut pas appeler ses momes comme on veut. Récemment, un couple suédois a voulu munir du doux patronyme Metallica, leur progéniture. Eh ben non, l'état civil refuse. Obligé d'aller au procès et tout. Et bien que le jugement leur soit favorable, l'état insiste en se pourvoyant en appel. Si c'est pas malheureux. C'est pourtant beau comme prénom, Metallica. C'est tellement féminin, mélodieux... Et je ne dis pas ça parce que j'aime bien leur musique hein. Je suis sur que ça lui assure une voie de luxe dans la vie, entre les moqueries et les procès intentés par le groupe. Les administrations n'ont vraiment aucun sens artistique.

 

Heureusement, c'est pas en France que ça arriverait. Ici, on peut encore librement nommer ses descendants. Pas de problème pour baptiser des Johnny, des Hélène, des Mégane, des Jennifer, des Jean-Pascal, des Kevin, des Robert-Guy ou autre Marcel-Jean-Pierre... Décidément, on vit un beau pays. C'est dommage que mon horoscope interne ne me prévoit pas d'héritier. J'aurai bien fait un petit Batman.

Repost 0
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 17:00

Aujourd'hui, je peux l'avouer. J'ai un peu honte, mais bon, il est un temps pour la transparence et ce temps est venu. Je crois que j'aurai pu faire scout. Non lecteur, ne pars pas, je te rassure tout de suite, je me suis retenu. Enfin on m'a jamais proposé en même temps, mais je crois qu'à l'heure du choix, j'aurai été fort. En tout cas, je l'espère. Toujours est-il que je suis toujours prêt.

 

Je sais pas pourquoi, j'aime bien être prêt pour tout. C'est comme ça que je me retrouve avec des poches pleines. Ma besace aussi accessoirement. Généralement, je me trimballe avec mon couteau suisse (pas quand je passe une frontière par contre), un briquet, de la monnaie, une lampe, des réserves de kleenex, et même dernièrement, une couverture de survie. On sait jamais hein. Un hiver nucléaire est si vite arrivé. On verra qui c'est qui rigole à ce moment là. Je me trimballe aussi souvent avec des papiers utiles, genre un truc de la secu sociale (aka S.S.) ou des infos bancaires, ou mon bail ou mon contrat de travail. Ah on n'est jamais à l'abri d'une expulsion, d'un renvoi, d'un incendie d'appart ou d'une perte de chemin qui finit dans une administration. A une époque, je trimballais également des caranougats, mais il devient de plus en plus difficile d'en trouver.

 

Le problème, c'est qu'au bout d'un moment, les poches crient pitié. J'étais d'abord passé au treillis pour régler le problème, et maintenant à la besace. Ce qui m'a permis d'ajouter des livres, appareil photo, mp3, etc... Je crois que maintenant, je suis vraiment paré pour tout. Vous pouvez m'envoyer passer des vacances en Nouvelle-Zélande ou au Québec, j'suis prêt. Alors n'hésitez pas.

Repost 0
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 09:51

"tu tududududududu tut tududududu tu tudududududu tut tududududu ninininin ninininin tinininin ninin...."

Bien sur, vous aurez tous reconnu le thème de K2000. Donc voilà, j'hésite. Un concessionaire irlandais vend une des voitures qui a servi à faire de K2000 la légende que l'on sait. Et pour un prix tout à fait raisonnable en plus, à peine plus cher qu'un appart bruxellois. Alors franchement, j'hésite. On parle quand même de Kitt, là.

 

Pour ceux qui sont trop jeune pour se souvenir de Mickaël Knight et de sa fidèle monture, je vous invite à aller acheter les dvd en vente partout. Kitt donc. Un peu la Lucy du tuning. La première série qui a concrétisé les rêves de customisation automobile de tout ceux qui bavaient devant les aventures de Satanas & Diabolo. Une sorte d'ultime Fuego quoi! C'est tout de même pas rien. C'est tout de même là qu'a été créé la rangée de leds à balayage lumineux. Le même que je retrouvai jusque dans mon bled de 6000 habitants en pleine Sarthe, lorsque j'étais pitit. C'est dire si c'est une référence. D'ailleurs, quand on cause de tuning, ne parle-t-on pas de voiture Kittée?

 

Alors je sais qu'ici, le tuning fonctionne fort. Et j'ai envie de m'intégrer en Belgique. Donc, je me tate. Bon, bien sur, celle qui est vendue ne parle pas mais bon, tu mets un gps et puis voila. Les progrès de la technologie rendent Kitt possible. Me restera plus qu'à trouver un blouson cuir et une coupe de cheveux des années 80 et hop! C'est moi, Mickaël Knight. En plus, pour la coiffure, ça devrait pas être très difficile à trouver ici non plus.

 

Bon, le seul problème, c'est qu'elle est tellement customisée celle là qu'en fait, t'as pas le droit de rouler avec. Elle n'est pas aux normes. Alors bon, ça fait peut-être un peu cher comme serre-livres, ou comme armoire. Mais bon, c'est quand même Kitt. Ah vraiment, c'est pas facile, la vie.

Repost 0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 08:00

A l'heure où le TGV, symbole phallique sur rail, bat de nouveaux records de vitesse (oh oui, plus vite, mon gros train), force est de constater que nous vivons une époque sexuelle. Le sexe est partout. Même dans les légumes, c'est dire. En tant que saint, je dois dire que je suis assez choqué.

 

Prenons un exemple simple:


Cette chanson sympathique et enjouée fera l'affaire. A base de pouuuuu et de rythmes chaloupés, rien ne laisse présager son contenu, ô combien sulfureux. Même son titre (Ring my bell pour ceux qui n'auraient pas reconnu) ne laisse rien augurer de facheux. En effet, traduit littéralement, on pourrait croire que cela signifie simplement que le jeune promis de la chanteuse peut sonner à sa porte quand il veut. Quoi de plus prude et chevaleresque que cela? Un retour d'une époque fertile en amours stériles, de la bienséance et autres valeurs hautement morales. Mais en fait, que nenni. Si on traduit dans un langage un peu moins chatié, le titre en question donnerait littéralement "Titille moi l'clitooooooo oooo ooohhhh, le clito...". On peut constater toute la perfidie des auteurs. En même temps, tout cela date de l'époque du disco, ère de décadence par excellence. Toujours est-il qu'on retrouve toujours de jeunes infants fredonnant cet air diabolique de nos jours. Il paraitrait même que certains s'en serviraient à la télé pour essayer de se qualifier à des télé-crochets à grande écoute, pervertissant au passage notre belle jeunesse.

 

Je crois qu'il est temps de revenir à nos belles valeurs morales, qui font la grandeur de nos pays judeo-chretiens. A l'heure où les téléphones sans fil et les cahiers des charges (je sais, je les ai déjà faites, mais je les aime bien), où même les dolly prane réclament qu'on les prenne, il est temps de réagir. D'affirmer bien haut sa bienséance, de dire non à la sexualisation à outrance pour enfin retourner aux sources et aller proclamer dans nos églises un vibrant: "Alors? c'est ici confesse?".

Repost 0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 06:00

"Bienvenue chers net-spectateurs et tateuses pour un nouveau numéro d'Avis de recherche. Aujourd'hui, nous recevons monsieur cubik, désespéré.

_ Bijour.

_ Voyez ce désespoir. Monsieur cubik, vous êtes parmi nous aujourd'hui car vous ne savez plus vers qui vous tourner.

_ C'est exact, Jacques. Je suis désemparé. Je me suis levé ce matin et je me suis rendu compte que j'avais perdu ma nuit. Je ne sais pas ce qui s'est passé. Elle était pourtant bien présente hier soir. Et dès potron-minet, je me suis rendu compte qu'elle était parti comme une voleuse. Je ne comprends pas.

_ Je comprends. Ne vous a-t-elle laissé aucun indice, aucune piste? Vous êtes-vous couché faché? Anxieux. Avez-vous eu des maux?

_ Bah non, mon con. Hier soir, tout allait bien. Et ce matin, c'est comme si elle n'avait jamais existé. J'ai la tête dans le casque, l'impression d'avoir veillé ou fait nuit blanche, ce qui n'est pas du tout mon genre. Comprenez moi, Jacques, je ne suis pas du genre à laisser ma nuit de sommeil à la maison pendant que je vais faire la bringue dans Bruxelles. Ce n'est vraiment pas moi.

_ Je comprends. Toujours est-il qu'aujourd'hui, il ne vous reste pas d'autre espoir que notre émission?

_ Putain, tu m'étonnes, John. C'est que ça me prend la tête cette histoire. Ca me la prend et me la met profond là où le soleil ne brille jamais. Sans compter que ça chamboule également mes intestins alors je crains un peu l'accident.

_ Je comprends. Nous allons donc compter sur la sagacité de nos net-spectateurs et tateuses pour vous aider. Si vous avez le moindre indice, la moindre information concernant la nuit de sommeil disparue de monsieur cubik, n'hésitez pas. Contactez notre standard à 12 euros/min et délivrez ce pauvre homm... être de son tourment. Nous comptons sur vous."

Repost 0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 15:20

Ahhh je me rappelle, mon jeune age, quand j'étais ogre et maigre. Pendant longtemps, j'ai pu manger comme 3 en restant épais comme un demi. Je rentrais allègrement dans du 38, voire du 36 les jours de disette, à mon grand désespoir et aussi celui jaloux de mes amies. Heureusement, depuis je suis devenu gros. Enfin, je tends à le devenir.

 

Par exemple, ce week-end, en passant chez mon tailleur préféré (Decathlon pour le nommer), j'ai pu me rendre compte que j'avais gagné encore une taille de pantalon. Je fais maintenant du 46, à la grande joie mesquine de mes amies. Mais je ne leur en veux pas, j'aime bien être épais. On m'a souvent reproché de manquer de rembourrage, ce n'est plus le cas. En même temps, je ne sais pas si je peux faire confiance à Decathlon qui, pour un même tour de taille (pas le mien hein), annonce parfois que c'est du L, parfois du S. Je me demande s'il n'y aurait pas une conspiration pour nous faire passer pour plus gros que nous ne le sommes. Sans doute pour nous faire claquer plein de sous dans l'industrie du diététique, un marché prometteur pour l'avenir.

En tout cas, ça m'empêche pas de manger. Je ne sais pas trop pourquoi, ces derniers temps, j'ai envie de cuisiner. Ce qui est un peu gênant quand on sait que le beau temps m'incite à manger moins. Et moi quand je cuisine, c'est plutôt de l'ordre de la platée que du ramequin. Mais c'est bon. Alors je mange. La bonne salade de patates d'hier soir, elle était fameuse.

 

Mais bon, je ne crois pas que ce soit ça qui me fasse grossir. Je sais bien que je ne cuisine qu'équilibré (si c'est bon, ça l'est toujours). J'ai compris ce midi quel était l'horrible complot qui se trame. Au déjeuner, j'ai demandé mon ticket de caisse à la cantine. Et comme désignation de ma bouteille d'eau, il était écrit "lasagnes". Je vous le dis, on nous engraisse sous couvert de minéralité avant de nous culpabiliser chez les artisans fripiers de tout poil. Tout ça pour nous faire plonger dans l'enfer du Slim Fast et autre Reduce Fat Fast. Alors je le dis tout net: Non, on ne me fera pas combattre mon gras sous prétexte d'être belle en maillot, non mais.

Repost 0