Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 00:00


Lateralus - Tool


C'est l'heure de prendre le train. Le temps d'éteindre le pc, d'enfiler l'écharpe et la veste et c'est parti. L'intro guitare me laisse le temps de sortir du batiment. La batterie arrive et me lance dans le vent au moment où je sors.

Black and white are

all i see (...)

 

Je suis encore relativement protégé par la route au dessus de ma tête. Juste le vent qui claque pour l'instant. Et j'avance. Pas prendre le temps de réfléchir.

Over thinking

over analyzing

separates the body from the mind

Withering my intuition

missing opportunities and i must

Feed my will

to feel my moment

drawing way outside the lines

 

Petite accalmie le temps de traverser la route. Et c'est reparti. Un peu plus fort. Comme le vent. Premier pic dans la ligne droite vers la gare.

Feed my will to feel this moment

urging me to cross the line

Reaching out to embrace the random

Reaching out to embrace whatever may come!

 

Reprise de souffle. Continuez à avancer, mes jambes. Contre le vent et la bruine qui s'en mêle. J'arrive à l'esplanade de la gare. J'avance résolument en plantant bien les pieds dans le sol pour ne pas décoller et pour maintenir ma marche rapide. Et l'orage explose en même temps que mes oreilles et mon souffle.

With my feet upon the ground

I move myself between the sounds and

Open wide to suck it in

I feel it move across my skin

I'm reaching up and reaching out

I'm reaching for the random or

what ever will bewilder me

What ever will bewilder me

And following our will and wind

we may just go where no one's been

We'll ride the spiral to the end and

may just go where no one's been

Je traverse la gare sans ralentir. Mes mollets crient pitié mais ils attendront le quai pour souffler.

Spiral out

Keep

Go-ing...

 

Vivement le prochain orage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Folie Privée 14/01/2007 19:20

J'adore, ptain.

Madame B 14/01/2007 11:17

J'aime bien le côté lyrique.

Cécile 12/01/2007 15:46

voir émotionant, pense moins et achete un parapluie :)

Francis 12/01/2007 15:30

Ptain, fais gaffe, cubik, tu deviens lyrique...