Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:00
Hier soir, c'était karaoké au Blue Bayou (395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher). Et comme c'était l'anniversaire de la patronne, on m'a un peu obligé à venir. Alors histoire de ne pas me moquer tout seul, j'avais ramené des gens. Manque de bol, ils étaient d'humeur chantante.

Ah j'ai rien contre le karaoké. Personnellement, j'aime beaucoup chanter. Je chante tout le temps... tout seul. Bah oui, chanter pour un public, c'est tout de suite différent. Alors chanter au karaoké, bonjour l'angoisse. Et comme un con, j'invite des gens qui n'ont peur de rien et surtout pas d'être ridicule. Alors c'était parti pour une soirée de folie. Bon, évidement, on a quand même eu droit aux clichés habituels de ce genre de soirée. Le fan de Johnny qui a mis sa veste en jean des grands soirs et qui se déchire la voix, face à un clip mal tourné de son idole. L'inévitable tube de cloclo que toute la salle reprend en choeur, sans même parler des clodettes en herbe. Les gens qui se font plaisir en chantant faux leurs chansons préférées ou au moins, celles qu'ils pensent les moins ridicules dans le choix disponible. J'en parle d'autant mieux que j'ai tapé dans toutes ces catégories. Enfin non, je ne chante pas de Johnny encore. Mais c'est pas passé loin.

Du coup, j'ai eu le droit à la fameuse Salsa du démon, déguisé en Belzebuth, à du Eddy Mitchell alors que la soirée était déjà bien entamée et ma voix avec (c'est toujours plus facile de chanter, voire gueuler quand on est assis et pas derrière le micro) et à d'autres titres improbables que la honte m'empêche encore de mentionner ici. En plus, il était peu nombreux, les apprentis chanteurs. Ce qui fait qu'on s'est retrouvé souvent sur scène. Je dis on parce que de toute évidence, on m'a forcé, escorte à l'appui. Enfin bon, c'était quand même rigolo, surtout quand on réussit à éviter ça:

Partager cet article

Repost 0

commentaires

didier vincent 05/11/2006 16:50

Je regrette. J\\\'aurais adoré Cloclo. C\\\'est mon idole, mon icône, ma divinité interstellaire, le phare breton d\\\'Alexandrie sans far...je vibre. Et Cocciante, merdum, j\\\'arrête sur ton blog un instant, car je pleure : je ne peux même plus chanter. Tiens, je vais me consoler avec Thérèse, celle qui rit sans même qu\\\'on la baise...pourvu que ça dur...dur...
 
DidierV

Cubik's Angel n°1 05/11/2006 15:57

J'adore cette note !ET ON SE MOQUE PAS DE COCCIANTE ! J'ADORE !:]

Largentula 05/11/2006 13:24

La vie est dure parfois...