Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 00:00

Avec les élections communales les semaines passées, on a beaucoup entendu parler du Vlaams Belang, du nationalisme flamand, de ses 30%, tout ça. Sachant qu'au sud, chez les voisins français, le Front National fait dans les 18% aux différentes élections, je comprends que ça préoccupe. Mais faudrait pas oublier qu'entre les deux, prise en sandwich un peu, il y a la Wallonie. Et de ce côté là, il faudrait peut-être pas oublier que leur Front National local est quand même un parti minoritaire.

 

On m'avait prévenu avant que j'arrive en Belgique que la situation locale était compliquée, et que les belges n'étaient pas toujours super francs, vis à vis des immigrés. Quand on connait d'un côté l'hypocrisie française où personne n'est raciste mais le FN tape des scores, et de l'autre, la majorité indépendantiste des flamands qui obligent tous les autres partis à se réunir pour les contrer, je comprends un peu qu'on m'ait prévenu. Mais force est de constater (et je l'espèrais beaucoup) que les belges francophones sont pour la plupart très accueillants et chaleureux. Et ça se retrouve dans les urnes, puisque le fn local fait des scores minables, même s'il était en progression aux dernières élections (7% dans une grosse ville). Et je me dis que c'est peut-être les études du genre de celle que j'ai lu ce matin qui empêche ça.

 

On y apprenait en effet que plus de 50% des familles d'origines turques ou marocaines vivent sous le seuil de pauvreté (il est fixé à 777 euros pour l'Europe) en communauté francophone belge (soit Bruxelles et la Wallonie). Et une bonne partie de ces foyers doivent même se débrouiller avec moins de 500 euros par mois. Pour les familles d'origine italienne (grosse communauté en Belgique), le chiffre tombe à 20% environ. Et pour les familles dites "de souche belge", on descend à 10%. Difficile quand on voit ce genre de chiffres en première page d'aller gueuler contre ces étrangers qui viennent manger le pain des pauvres belges. Déjà que le belge est naturellement avenant, c'est pas ça qui va lui développer le front. Ca le pousserait plutôt à la solidarité, parce que ce ne sont pas des chiffres dont on puisse se glorifier non plus.

 

Alors bien sur, il ne faut pas oublier les bestiaux racistes qui poussent de tout côté, en dehors et dans les frontières belges. Et bien sur, on peut expliquer que les flamands ont été martyrisés par les wallons, expliquant ces scores "nationalistes" dans chaque communauté. Mais bon, il faut voir aussi qu'une partie de la Belgique réagit mieux que la France (par exemple) en montrant des chiffres éclairants, qu'on refuse à produire dans l'hexagone. Ce qui m'arrange plutôt parce que la frite ici, c'est quand même autre chose qu'en France.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cubik 18/10/2006 11:38

Non non, c'est en régression à Anvers, mais ca augmente légérement en campagne. Au final, ça progresse tout doucement.

Naweug 18/10/2006 11:27

C'est fou comment tu ramènes tout à la bouffe ! Il parait qu'un flamand sur 3 vote pour le parti noir quand même. mais ça serait en régression.

Sylvain 17/10/2006 14:10

Dans le Courrier International de cette semaine, un des leaders du parti d'extreme droite allemand nous annonce ses plans : 1- acceder massivement au bundestag et 2- repenser seulement a ce moment là les frontières allemandes. Comme un gout de déjà vu...