Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 00:00

A force de parler bouffe avec des gens hier, mes madeleines sont revenues. Hier soir, j'ai réclamé dans ma brasserie préférée (Blue Bayou, 395 Chaussée de Louvain à Bruxelles, bon, copieux, pas cher et des gens gentils) de me préparer un plat de mon enfance: les patates à la crème. Ca n'a l'air de rien comme ça. D'ailleurs, ça ne nécessite pas grand chose, c'est quand même un plat de pauvre. Mais qu'est-ce que c'est bon. Surtout quand on n'en a pas mangé depuis longtemps.

 

Pourtant, je n'ai pas retenu grand chose des recettes de mon enfance. Mon héritage familial culinaire doit se résumer aux patates à la crème, l'omelette (si si, on a une recette spéciale dans la famille), les croque-monsieurs géants, le pain perdu, les crèpes et le gateau de savoie. En plus, je ne m'en sers quasi jamais (de mon héritage culinaire). Mais à chaque fois, c'est un pur délice (pour moi en tout cas). J'ai bien appris quelques recettes depuis par moi-même, et même des plus délicieuses (aahhh raclette! aahhhh tartiflette!) mais non, ces recettes familiales fonctionnent à tous les coups sur mes glandes salivaires.

 

Je n'ai pourtant jamais été très porté sur la famille, du moins celle de sang. Chez nous, on mangeait le plus souvent en regardant la télé, et on ne peut pas dire qu'on se parlait vraiment. Mais la mémoire du ventre, ça réunit quand même. Les patates à la crème, c'était minimum une fois par semaine et même si c'était un plat de pauvre, je peux vous dire qu'il y avait du respect. On ne crache pas sur ses patates, on les savoure. En plus, ça économise du pain, même si on était bien content que les contraintes budgétaires nous poussent à manger des patates. Et les patates à la crème, c'était le must. Et comme c'est super facile et que c'est bon, et que je suis en pleine nostalgie gastrique, je vais même vous dire comment les préparer: il faut juste des patates cuites à l'eau, chaudes et épluchées. Vous versez de la crème fraiche dessus, du vinaigre, sel, poivre. Vous mélangez bien et mmmhh. Ca y est. J'ai faim.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Peg 07/08/2006 13:09

nous aussi on etait pauvres :0) :
c'etait tartines et nesquik au repas du soir
ca a du bon les restrictions budgetaires
parfois en hiver je me refais ca...

Folie Privée 03/08/2006 11:13

'culé !

Mosquito 03/08/2006 10:45

"...il faut juste des patates cuites à l'eau, chaudes et épluchées."
Argh.... haaaa sacrilège, torturez-le, brulez-le, arrachez lui le coeur avec des pinces à épiler!!!