Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 00:00

Aujourd'hui, comme il fait beau, que Bruxelles s'offre à moi avec son champ de lavande, ses animations, d'été, ses bars et ses jeunes filles en fleur, et surtout comme je ne suis pas que la moitié d'un con, j'ai quitté la ville pour sa banlieue française. Manquerait plus que j'aille m'occuper dans ma ville préférée. Me voila donc revenu sur Paris, ville aux aspects pratiques mais malheureusement pleine de parisiens.

 

Je profite donc de ma descente pour squatter éhonteusement chez des amis dont je tairai les noms pour des soucis d'anonymat. Et je redécouvre les joies de l'habitation parisienne. Ah, l'appart de Catherine et Frédéric est très chouette. Tout neuf, une seule pièce comme mon loft, un canapé confortable, un accès web rapide et canal Jimmy sur le cable. Vraiment très sympa. Et grand... parisiennement parlant. Là où ça me fait un peu rire, enfin surtout jaune, c'est que leur appart doit être l'équivalent parisien de mon appart bruxellois. En fait, ça me fait plutôt peur. Si jamais je devais rentrer un jour en Ile-de-France, je crois que je me sentirai super oppressé. Quitter mes 70m² pour un 25, une fois les bd et le pc rentrés dedans, je ne sais même pas si j'aurai de la place pour certains accessoires comme le frigo ou le lit. A se demander ce qui pousse les gens à venir s'enterrer dans des placards. A moins que Paris ne soit une ville pour hobbits. Voire plutôt pour gobelins, vu le prix des loyers et l'amabilité locale.

 

J'essaye donc d'être un minimum civil, principalement en me retenant d'intervenir dans les débats locaux. C'est pas toujours facile mais il faut compatir. Ces gens habitent Paris. Ca dit tout. Amis, soyons compréhensifs. Ce n'est facile pour personne, et spécialement pour eux. Ces gens mourront sans doute prématurément par effet du stress et du nuage de gaz d'échappements qui permet de garder la canicule estivale quand elle n'est plus qu'un souvenir ailleurs. Soyons gentils et urbains en pensant fort à nos villes civilisées qui nous attendent. Aidons les à en sortir. Accueillez un petit parisien. Ils vous en seront éternellement reconnaissants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires