Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 11:16
En cette époque un peu trouble où l'économie se fait un peu rugueuse, surtout derrière les fesses, voire de plus en plus souvent dedans, il est peut-être bon de rappeler un peu comment marche le monde. A l'instar du sieur Largentula, maître es vents, je crois qu'il est bon de parler de l'essentiel. A savoir que le monde, fut-il économique, ne tourne pas, il roule. Comme un cul, oui.

En ces temps de crise et de (osons le mot (tant de rebellitude me chavire)) récession, que voyons nous? Comme l'indiquait mon collègue économiste de canapé ci-dessus, les bourses craquent. Et dans ces cas là, on se retrouve bien souvent avec une couille, voire deux, dans le potage. Alors, même s'il reste des amateurs de la soupe aux couilles, doit-on envisager l'avenir comme une vaste enculade? J'aurai tendance à penser que oui.
Voyez-vous, l'inflation augmente, le pouvoir d'achat baisse et même les prix des produits de première nécessité comme le pain sont en pleine croissance, ce que tout étudiant ayant réussi à rester éveillé lors d'un premier cours d'économie vous confirmera comme étant généralement plutôt craignos. Quand on en est à ce point là, on observe un phénomène de mauvaise augure: l'effet salaire. Rapidement, on voit qu'il s'affiche un peu partout. A la télé, dans nos journaux, sur nos murs, dans Playboy, mais principalement dans les devantures de nos magasins. Et si on peut voir l'effet salaire dans les vitrines, brusquement, les queues augmentent devant les échoppes. Le taux de merde de chien au km² et l'effet domino aidant, on aboutit rapidement à une orgie sans nom, un empalage en règle ou pour parler techniquement, la chute du système économique.

Encore une fois, on constate que l'effet salaire peut créer des civilisations mais aussi les détruire. A force de vouloir jouer au gros kiki pour pouvoir lustrer sa ménagère de moins de 50 ans, on finit par se faire tailler un short, puis une string et au final, c'est les fesses à l'air qu'on est bien emmerdé pour payer le pack de kro. On n'a pas fini d'être dans la merde, donc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Largentula 08/10/2008 22:28

Tant mieux si le pouvoir des chats se casse la gueule, sinon jean-xanax il aurait pu deviendre maitre du monde !