Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 15:50
Ce midi, je fuyais tranquillement l'univers complexe de la cantine d'entreprise, pour aller chercher une nouvelle relance pour ma carrière juridique. Las, je ne trouvais aucun nouveau dossier espéré et je me rabattis donc sur une pile de dvd à pas cher. A croire que le bras de la justice fait le trajet depuis la France à dos de taupe en faisant un détour par la Suisse. Tant pis, je devrais me contenter de mes carrières de chirurgien et de jedi dans le train ce soir.

Enfin bref, toujours est-il que je retournais vers le bureau honni, déçu mais pas les mains vides. Et c'est là que je suis tombé dessus. Une affiche pour la loterie nationale. C'est déjà assez grave en soi, le jeu étant une perversion qu'il conviendrait de bannir de nos contrées civilisées. On sait bien que c'est à cause de trucs comme les sims, tetris ou pokemon qu'on a ensuite des fusillades dans les lycées.
Mais au démon du jeu, les publicitaires infames avaient rajouté l'abomination du stupre. Un slogan affiché en gros annonçait "Plus de boules, plus de fun". Et comme si ça ne suffisait pas, pour ajouter le geste à la parole, on voyait une succube barbotant vicieusement dans une piscine de... de... de boules! Le tout affiché en gros, à hauteur de caddie, à la sortie des établissements scolaires placés sous la sainte protection de la vierge pondeuse. Une honte. Une infamie!

Et encore, je vous passe les pitits caractères qui parlaient de gratter plus longtemps. Décidément, on ne respecte plus rien de nos jours. Pas étonnant que le bon dieu nous ait infligé Adamo et la crise boursière. Je suis sûr que les gens de la loterie nationale mangent des pitits enfants. C'est pas encore comme ça qu'on va s'en sortir.

N'empêche qu'il faudrait pas que j'oublie de faire mon Euromillions quand même.

Partager cet article

Repost 0

commentaires