Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 10:25
La France s'enorgueillit d'être le pays le plus "laïc" du monde. Dans ce sens, comprenez surtout le plus athée. Le pays des lumières est fier d'être celui de la raison. De la logique. Et de ne plus trop compter sur un concept improbable créé par l'homme dans ses heures les plus peureuses. Sauf que voilà, mine de rien, et sans le savoir vraiment, au moment où vous lisez ces lignes, vous voilà en fait en train de prier un dieu comme un autre. Mathématique, certes, mais tout de même.

On a souvent tendance à croire que les plus grands scientifiques sont le plus souvent athées, tout engoncés qu'ils sont dans l'amour de la science. On oublie pourtant que certains parmi les plus grands étaient souvent croyants, pour les mêmes raisons. Sur le sujet, je vous conseille d'ailleurs le roman Calculating god, qui explique comment à force de logique, certains peuvent aboutir à la conviction d'une existence supérieure (même si dans le roman, ce sont surtout des extra-terrestres). Mais bon, ce n'est pas le propos de cette note.
Revenons au principe de dieu. Forcément, il y aura toujours plusieurs interprétations, mais en voila toujours une. Dieu serait une invention humaine, créée dans le seul but de le rassurer face au néant, à l'absence d'explication, et en particulier face à la mort. Et bizarrement, il est un concept mathématique courant qui remplit parfaitement cette définition (à part la partie sur la mort, et encore). C'est le zéro.


Le zéro, par définition, n'existe pas. Il s'agit juste d'un glyphe, censé symboliser le néant. Une représentation arbitraire. Autrement dit, une croyance. On a toujours tendance à oublier que les sciences sont toujours basées sur des postulats de départ souvent indémontrables (pour le coup, il me semble que l'existence du zéro l'est, mais pas sur). Un axiome n'est qu'une croyance comme une autre, on estime juste qu'elle est évidente.

Alors à l'heure numérique, où le binaire est roi, je peux vous dire que vous en utilisez au kilomètre, de la croyance dans le zéro. Ce dieu discret mais tout de même bien pratique, il a des adeptes. Souvent inconscient, certes, mais on peut en dire autant de toutes les religions. Et je ne dis pas ça parce que ce blog s'appelle l'aire de rien, soit quasiment le temple du zéro, ou parce qu'on m'appelait autrefois jesus_numérique. Mais vous pouvez quand même m'envoyer vos offrandes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cédric 28/01/2012 18:57


Très juste ce texte. Si les croyants (religieux) sont irrationnels, les économistes soit disant cartésiens, pour ne citer qu'eux, le sont tout autant puisqu'ils croient à la croissance infinie
dans un monde fini, et ils ont réussi à convertir pas mal de monde à leur religion suicidaire.