Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 10:41
Chaque jour, un pays souffre. A chaque instant, il subit un nouvel affront. Et pourtant, c'est un exemple pour beaucoup. Un ancien empire qui garde encore quelques restes. Mais la gangrène a finalement réussi à le toucher et c'est un peu de gloire d'antan qui disparaît à chaque seconde. Et pourtant je les aime pas beaucoup (c'est dans les gênes français). Mais aujourd'hui, les anglais ont besoin d'aide.

La nouvelle m'est parvenue ce matin comme un choc. Tous les jours, dans l'ombre silencieuse des églises britanniques, 5 pubs disparaissent. Ils sont lachement abandonnés, après des années de bons et loyaux services, comme ça, au bord des routes du royaume et ils meurent dans le dénuement le plus total. On traine leur carcasse dans des parcs immobiliers de batiments à vendre où on recyclera leurs os pour en faire des salons de coiffure. C'est proprement scandaleux.


Mais le pire est que les anciens habitués n'ont aucun remord de la chose. On suppose qu'ils reconvertissent leur temps de boisson dans le travail, la télé, voire la bouffe. Et ça, ça fait peur. On l'oublie trop souvent, mais les pubs assurent jusqu'ici une fonction oblitérative de la mémoire sur les anglo-saxons, les empêchant de s'essayer à d'autres activités nuisibles à l'équilibre du monde. Et également à faire de la bonne musique avec des chanteurs dissolvables dans l'alcool après 40 ans, mais c'est un autre débat.

Avec la mort des pubs, c'est la "gastronomie" anglaise qui risque de refaire surface. Un fléau qu'on croyait éradiqué depuis longtemps et qui pourrait surprendre le XXIème siècle comme la peste noire a pu le faire en son temps. Sans compter que la longue dégénérescente des débits de boisson risquerait également de se propager à nos contrées, pas encore trop abimées sur ce point. Alors aujourd'hui, faites un geste. Sponsorisez un pub. Pour que les anglais oublient d'oublier qu'ils boivent pour oublier que leurs cuisines existent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimisan 09/09/2008 13:36

Mon premier réflexe en voyant le titre le titre sur la page d'accueil OB, c'est "si on sait vraiment ce qu'est cette maladie, on ne se permet pas un tel titre!"A part ça, si l'info est vraie,  c'est une info dont j ene me doutais pas. Je suppose qeu c'est plus le fait des grandes villes comme Londres, que le problème des petites cités.