Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 15:40
Chaque matin, on me réveille à heure fixe. Il serait indécent de dormir trop longtemps. Après tout, un roi se doit d'être proche du peuple. Et l'entretien du corps doit également se faire au niveau du sommeil. Trop dormir assome l'esprit. Mes gens m'informent alors des nouvelles du royaume. Voire même du reste du monde. Ils évitent de parler de moi, car j'éprouve le besoin de rester discret sur ma vie privée. Mais par déférence, ils emploient tout de même le "vous" poli qui sied.


Une fois la radio éteinte, il est temps pour l'exercice matinal, avant les ablutions. Etirements prolongés, descente de l'étage en rappel, parcours d'obstacle... Pour que l'esprit puisse fonctionner à plein rendement, il convient de garder la forme afin que rien ne vienne perturber la réflexion royale. Comme tous les grands, celle ci commence dans le miroir de la salle de bain. Quelque soit la fonction ou sa grandeur, on finit toujours par se retrouver seul face à sa crasse. Enfin, la plupart du temps. Je m'emploie donc à rendre mon statut à ma personne après une nuit de repos.
L'heure des obligations arrive et le départ pour les tâches du jour avec. Il est temps pour le bain de foule du matin. On m'avance le tram que mes dévoués sujets ne peuvent s'empêcher d'envahir. Je ne suis pas genre à refouler une liesse populaire. Arrivée à destination, et après quelques saluts, je me dirige enfin vers le carosse métallique. Tout le long du trajet, je me tiendrais bien droit, en faisant signe de la main depuis le train à mon peuple et son bétail.

La journée passera vite à mon cabinet. Toute la journée, les escaliers me font monter sans effort, les portes s'ouvrent seules, même l'eau arrive sur commande. Bien sur, on me laissera le temps de m'ennuyer comme il convient à tout monarque digne de ce nom. Mais à chacun sa fonction. Le soir venu, je suis de nouveau escorté jusqu'au domaine d'où je peux gérer les tracas du pays, en usant parfois de la force, quand cela s'avère nécessaire. Las, je peux finalement me retirer dans mes appartements où la grace propre au sang bleu me permettra de dormir du sommeil du juste. Qu'il est bon d'être le roi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires