Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 15:32
Je ne sais plus quel institut de sondage disait l'an dernier que la blogosphère atteindrait son apogée en 2007 et qu'ensuite, ce ne serait qu'un long déclin. Le Gartner group, sans doute. Et force est de constater que les blogs, c'est moins drole. Peut-être la routine, les habitudes qui font qu'on va moins voir ailleurs et que ceux qu'on connait se lassent, comme pour tout. Mais heureusement, nos politiques pensent à nous. Au niveau européen, carrément. Vous rêviez d'un nouvel engouement des blogs, le Parlement Européen est là pour vous.

Et pour cela, quoi de mieux qu'en dire du mal. Internet, et par extension les blogs, sont toujours vu comme un espace de liberté incroyable. Bien sur, ici comme ailleurs, ces espaces sont soumis à des lois mais non, on est libre, on fait ce qu'on veut. On croit qu'on peut pirater, calomnier, injurier, lancer des rumeurs, les propager, tout ça, tout ça. La fête quoi. Bon, on peut aussi faire des trucs biens. Il y en a d'ailleurs, mais faut pas trop le dire, le blogueur a déjà un melon gros comme un ego sarkozyste.
Voilà donc qu'on vient essayer de nous interdire toutes ces choses qu'on n'a déjà pas le droit de faire. Sans doute un coup des journalistes qui ont peur que les citoyens disent enfin les choses à leur place (sans les vérifier vraiment) ou du Système (lequel, on ne sait pas bien mais c'est le maaaaaal) de ces pourris de nantis qui veulent opprimer les plus faibles et nous empêcher de dire que la culture, c'est d'la merde pour les vieux. On veut empêcher la juste rebellion des esprits indépendants. Le parlement estime en effet que la blogosphère pourrait être dangereuse et qu'elle mériterait peut-être un pitit encadrement. Encore un coup des lobbys industriels.

Quel meilleur coup de pub pour relancer les blogs? Combien de nouveaux raleurs croyant dire des choses importantes cela va apporter. En commençant par gueuler sur ce parlement européen qui ferait mieux de s'occuper des frais que les déplacements hebdomadaires des députés entre Bruxelles et Strasbourg engendrent, plutôt que de vouloir empêcher la vérité citoyenne qui peut tout se permettre, même le pire. Merci le parlement européen, on n'a pas fini de rire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires