Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 15:28
On le répète pas assez souvent, il arrive parfois à la Poste de faire du bon boulot. Bon, je ne parle pas des files d'attente dans ses agences qui sont devenues une institution internationale. Je ne parle pas non plus de ces facteurs paresseux qui vous laissent un avis de passage alors que vous êtes bien chez vous. Et je me retiens de raler sur le Mario Kart pour ma Wii que j'attends depuis 2 jours. Non, il leur arrive de faire du beau boulot. Comme à Noël.

Rendez-vous compte: s'occuper de toute la correspondance du père Noël, quel dévouement. Tout ça pour apporter un peu de joie dans les yeux des enfants. Ils passeront quelques jours à essayer de décrypter le gentil retour que la Poste aura pris soin de leur transmettre et ce sera sans doute leur plus grande lecture de l'année. On oublie souvent de rapporter l'importance éducative de la Poste et de ses lettres pleins de mots simples ("M... Mou... mouton? _ Non, c'était Félicité, chéri. Ce n'est pas grave, tu feras mieux au prochain mot.").
Et afin de garder les bonnes habitudes, elle a décidé de renouveler l'expérience en cours d'année. C'est comme ça qu'elle va dans les prochains jours aller relever le courrier de Dieu. C'est pas du niveau du Père Noël, mais ça permet déjà de ne pas perdre la main. Les préposés ont donc commencé à prendre place en face du mur des lamentations et à faire la récolte. Bon, cette fois ci, on leur a demandés de ne pas lire les missives, mais on peut s'attendre aux grands classiques: un action man, la paix au moyen-orient, une colonie toute neuve, une barbe luxuriante, le retour de maman explosée par un kamikaze, un coca sans bulle... Du coup, il devrait y avoir moyen d'envoyer des réponses un peu bateau qui conviennent à tout le monde, même si les demandeurs sont internationaux.



Ah, une dépêche viendrait de tomber. On me signale qu'en fait, la Poste ne serait pas impliqué dans ce grand nettoyage. Ce serait le rabbin Rabinowitz (ce n'est même pas une blague, en plus) qui serait chargé de collecter les lettres au père Dieu. Et il ira tout enterrer sous le mont des Oliviers, à la merci du premier profanateur de tombe venu. Décidément, le service public n'est plus ce qu'il était.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Susie 17/04/2008 16:33

C'est pas grave pour Mario Kart, je te raconterai va ...hin hin hin