Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 11:19
Ahlalala; dire qu'une telle amitié est sur le point de flancher. Et pourtant, elles étaient potes depuis longtemps. La France avait été la première à reconnaitre la Chine coco. Elle l'avait même chanté ("Nuit de Chine, nuit caline, nuit d'amouuuurr...."). Et dernièrement, elles avaient établi plein de partenariats très chouettes (on ne dit pas contrat, ça fait commercial, c'est sale). Et là, l'accident bête. Le pin's olympique.



Bon ok, y a aussi un peu beaucoup l'histoire du passage de la flamme à Paris. C'était pourtant festif. Cette espèce de chasse à la bougie, à celui qui la soufflera le premier (me semble qu'il y eut 5 vainqueurs en fait, dont un responsable chinois, un peu pressé). C'était pas méchant. Ils voulaient jouer. J'suis sur qu'ils regrettent déjà. Si. En plus, les chinois n'avaient rien vu. On s'était bien contenté de leur montrer des jolies images de la tour Eiffel en leur disant que la France est magnifique. Mais que voulez vous. Ces salauds d'Internet (c'est pas faute d'essayer de les bloquer) ont dramatisé le truc, et maintenant, les chinois nous en veulent. Ils n'ont même pas vu que les manifestants portaient tous des trucs made in China. Du coup, ils se fachent tout rouge (en même temps, pour des coco...) et ils appellent au boycott. Et c'est les marques françaises qui trinquent, à commencer par Carrefour. Les fourbes d'Internet (encore eux) comment à répandre des rumeurs nauséabondes comme quoi les français, et en particulier Carrefour, soutiendraient le Dalaï Lama. Heureusement qu'il y a des attachés de presse pour remettre les choses au point et dire qu'une grande entreprise comme celle là se garderait bien de soutenir un exilé ou son peuple opprimé. Non, chez Carrefour, on aime l'action chinoise et on le dit. Avec 2 millions de clients et un magasin qui s'ouvre toutes les 2 semaines, on va pas aller s'emmerder avec des moines. Ils n'avaient qu'à consommer un peu plus, même si c'est contre leurs voeux.

Mais bon, le vrai soucis, c'est le badge français. Franchement, aller reprendre un des slogans de l'olympisme et lui adjoindre le nom France alors que tout le monde sait que les jeux seront à Beijing, c'était vraiment pas très malin. Surtout avec un slogan aussi polémique que "Pour un monde meilleur". Il y en a vraiment qui cherchent la merde. D'ailleurs, ils essayent maintenant de la répandre à l'internationale. En même temps, ça peut plaire à des communistes, ça. Du moment que ce ne soit pas un pin's parlant Mao.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le méchant 17/04/2008 16:12

j'y étais pendant les signatures de contrats en décembre 2007, dans le même hotel que notre cher président (de part mon boulot)...Ben je l'ai vu faire son footing et demander une masseuse.... elles vont en avant les affaires franco-chinoises.