Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 15:40
Mes bien chers frères (non, pas mes soeurs, pas aujourd'hui), nous voici réunis pour célébrer un évènement particulier, en ce jour béni entre tous. C'est une occasion qui ne se présente qu'une fois par an, et il convient de l'honorer convenablement. Aujourd'hui, réjouissons nous de fêter l'anniversaire d'un saint homme, dont de nombreuses générations loueront encore le nom après sa mort et les notres. Un homme qui a tout fait pour l'émancipation de l'humanité. Un homme grace à qui certains d'entre nous ont été conçus, à la faveur d'une lecture passionée de son oeuvre. Un homme dont nous espérons tous un jour obtenir la place, la vigueur et la longévité. Celui grace à qui les geeks du monde entier ont enfin pu atteindre la plénitude. Messieurs et messieurs, je vous demande de vous lever et de faire une ovation, pour son anniversaire aujourd'hui, à monsieur, monseigneur, maître Hugh Hefner!

Bon alors je sens qu'il y a encore deux ou trois incultes qui trainent au fond de la salle, alors je vais utiliser une image, ça parlera sans doute un peu plus:

Ca va, ça percute la?
Hugh Hefner est donc le très saint homme à qui on doit la création et la direction de Playboy. Loin d'être aussi sulfureux qu'un Larry Flint, il a pourtant su donner une image de marque au nu. D'ailleurs, vous pouvez demander à des américaines, poser pour Playboy, c'est la gloire.

Grace à lui, les rampes de pompiers ont su trouver une seconde vie dans les nibar bars. Il a réhabilité la vie à la campagne, les jeux dans le foin et la montée à cru. Sans lui, probablement pas de Russ Meyer ou de Max Pécas. Et je ne vous parle même pas de sa contribution à l'imaginaire érotique masculin. Qui n'a jamais rêvé d'être un jour invité au manoir Playboy, ou d'approcher de près (voire dedans) les playmates qui se découvrent tous les mois, comme à pu le faire le très saint Hugh? Ses employées ont toujours su se montrer reconnaissantes. A l'image de Mamella, 12 fois en couv' du magazine, qui lui a donné son pitit cadeau en avance, le we dernier.

Alors encore une fois, souhaitons un bon 82ème anniversaire (et toujours la gaule) au grand Hugh (Loué soit son nom!). Et si jamais il se perdrait par ici, très grand Hugh, j'aurai quand même une pitite requête, malgré tout ce que vous avez déjà fait pour nous. Saint Hugh, s'il-vous-plait, adoptez moi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melly 10/04/2008 02:00

Mais...à 82  z'ans, l'est retourné joué avec ses ....Playmobiles , nan  ?

Francis 09/04/2008 21:17

Ouais, bon, un strip par l'autre mocheté, non merci.