Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 15:38

Apparement, le public de cet endroit est surtout féminin. Pourquoi, ça reste encore un mystère à mes yeux, mais bon. C'est pour cela que j'avais demandé à des nanas de s'occuper de l'intérim. Et dans le tas, j'en avais choisi une particulièrement laide (elle a de la barbe), histoire d'attirer la compassion. Mais plutôt que de réclamer la pitié propre à son physique, elle a préféré se jeter dans les feux de la révolution, tout ça parce que Che Guevara, il est beau comme le chanteur de Tokyo Hotel, mis à part ses ch'veux gras.


Plutôt que de rester chez soi à élever des oryctéropes en attendant sa vie de vieille fille, il a décidé de venir baver ici. Bien que se réclamant d'un héritage trostkyste, il est venu avec ses arguments syndicats fallacieux, tout en espérant une audience mirobolante. Et tout ça, dans un seul et unique but: qu'une âme perdue croit voir en lui sa soeur. Si c'est pas malheureux. A l'heure de Meetic et autres forums à caractère pornographique, en venir à souiller l'espace pur, chaste et accueillant que je lui proposais, c'est vraiment bas.

Mais il faut dire qu'il n'est pas aidé. Alors qu'il vous dira qu'il se sent être "homme" à l'intérieur de son lui-même, Francis est belle et bien une fille. Il a les seins qui pousse, une salle de bain rose. Il ne sait pas conduire ou alors dangereusement. Il aime faire la vaisselle. Et renseignements pris, il fait bien la copine, surtout avec les blondes. Il faut dire qu'il est lui-même un peu blond vénitien, quand il a le soleil dans le dos. Bien sur, il vous rétorquera qu'il est plein de poils (d'où le nom de son blog). Mais il ne faudrait pas confondre méconnaissance de l'épilation, problème hormonal et masculinité. Toujours est-il que Francis est une fille pas jolie du tout, et ça c'est très vrai. Mais cela vient aussi de sa nature complexe et honteuse.

Ce que Francis tente de cacher au monde, c'est qu'en fait, il est un blaireau. Enfin une blaireaute. Et je le prouve:


Un blaireau farceur, certes, mais un blaireau tout de même. Et personne n'aime les blaireaux. A part les barbiers, mais comme la profession a un peu tendance à disparaître ces dernières années, la dépression est de mise chez les poilus puants à quatre pattes. Car on a beau être une blaireaute, on n'en rêve pas moins à une vie normale. Mais il aura beau chercher l'amour, rien ne se présentera si ce n'est un cafard affectueux qu'il baptisera toto et qui le quittera au bout d'une semaine. Du coup, en désespoir de cause, il ne lui reste plus qu'une voie dans la vie:

Mais avant cela, il viendra répandre ses effluves nauséabondes par ici. Chez moi, qui ne lui avait jamais rien fait, si ce n'est lui tendre la main. Parfois dans la gueule, mais sans jugement. Quand ses origines roumaines se sont déclarées en pleine soirée hype blogosphérique et qu'il a commencé la quête, armé d'un bob dans la main, tel le premier Rémi sans famille venu, je ne l'ai pas rejeté. Tout au plus lui ai-je tourné le dos, mais c'est tout. Et malgré cela, il a laissé son incontinence purulente naturelle s'exprimer ici. Que voulez-vous... Même si ça n'excuse pas tout, un blaireau restera toujours un blaireau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nelly 21/03/2008 00:06

Et tu demandes pourquoi ton public est surtout féminin, francis comprise.... mais toi aussi tu fais trop bien la copine ! (si t'as les seins qui pousses et des nausées le matin, fais un test)

Francis 20/03/2008 18:08

Ha ! Tu mens, sarthois.
Quand j'ai fait la manche, tu as incité les gens à me donner, sans doute espérais-tu qu'on partage la recette, espèce d'Harpagon.
(et Francis Blaireau Farceur, je l'ai toujours revendiqué comme origine de mon pseudo)