Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 15:27
Ne vous y trompez pas. J'annonce Mlle A parce que c'est ainsi qu'elle signe, mais il faut bien sur comprendre Mme A. Par pure coquetterie, elle essaye de faire croire aux jeunes éphèbes perdus sur une blogosphère qu'elle est jeune et disponible, mais c'est fini tout ça. Elle a signée, elle est mariée, vous pouvez circuler, y a rien à voir. Et comme j'essaye de la raisonner sur ce point depuis quelques temps déjà, elle a sauté à pieds joints sur la première occasion de se venger un peu. Certaines personnes n'ont aucune morale.

Elle s'est donc pointé sur ce blog pour faire sécession et poser plein de questions indiscrètes. Comme si j'allais m'étaler sur des sujets aussi intime que l'ice tea ou les patates. J'aurai voulu en parler, j'aurai ouvert un blog! Des réclamations, franchement... Moi qui ait toujours été ouvert et accueillant, j'ai été blessé. Mais bon, puisqu'elle veut des photos sur ce blog, on va en mettre un peu. C'est vraiment à contre-coeur que je le fais, mais bon, elle a réclamé.

Il faut donc savoir que Mlle A s'écrit avec un gros A car son mari a pris un peu de poids (désolé L. (qui est en fait un A), il y a toujours des dommages collatéraux). Il faut dire qu'elle passe tout son temps dans la cuisine. Aujourd'hui, on peut le dire, malgré ses grands discours sur la culture et le féminisme au quotidien, A est une femme d'intérieur. Pas desperate pour un sou, mais définitivement housewife. Elle est soumise à ses casseroles et est une maniaque du balai. Derrière ses efforts de sophistication bloguesque, on peut dire qu'une blonde sommeille en elle. Et je peux le prouver. Pour cela, je vais devoir dévoiler des documents datant de son célibat. Les ames sensibles et les maris d'A sont priés de s'éloigner de leurs écrans.

Il était un temps où A était donc jeune et frivole. Un temps où elle n'hésitait pas à plonger dans les milieux interlopes parisiens. Un temps où le week-end venu, elle n'hésitait pas, toute de blond chevelue, à aller soupeser des boules avec des inconnus (par respect pour sa famille, elle est ici présenté comme Anne Onyme):

undefined

On peut voir sur son visage toute la joie perverse de la plongée des doigts dans l'inconnu, pour en plus finir sur un score pas terrible. Cela pourrait déjà paraître désolant pour celle qui essaye aujourd'hui de passer pour une jeune femme respectable et épanouie. Mais il y a pire.
Dans l'atmosphère feutrée d'une raclette bien méritée, elle eut un jour le courage d'avouer son terrible secret. Suite à quoi elle disparaîtra pendant de longues années avant de réapparaître un jour accompagnée d'un mari qui ignorait tout de sa vie précédente. Je ne suis pas sûr qu'il soit très décent de le dévoiler ici, mais je crois qu'il faut avertir le monde. Anne Onyme (rappelant là qu'il ne s'agit évidement pas de son vrai prénom qui a été balancé par une de ses co-grêvistes (comme quoi, fallait vraiment pas leur faire confiance)) a développé au cours de nombreux traumatismes capillaires (dont elle s'est sorti depuis) une addiction à la collection Harlequin:

undefined

Les aventures d'hommes baptisés Staive-Kevin, aux barres d'abdo allant des genoux jusqu'au cou, et de femmes telles que Cindy-Gisèle, à forte poitrine qui suent de l'huile comme un pain espagnol, sont sa drogue. Les feux de l'amour sont beaucoup trop légers pour elle. Elle a besoin de ses couples qui courent et se déchirent dans des champs de blés roses au coucher du soleil.

Aujourd'hui encore, elle cache toujours un exemplaire à portée de main, pour les crises de manque. Elle attend patiemment le sommeil de son homme pour se jeter sur sa dose. Et si par hasard il se réveille, elle lui raconte le vieux bobard du fameux "J'ai fait un cauchemar, je suis sûr qu'il y a quelqu'un dans l'appartement!". Les ravages de la drogue chez la ménagère de moins de 50 ans, quel fléau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cubik 20/03/2008 14:18

Mme A> le balai etait un symbole, j'ai aussi des photos pour tes performances au bowling si tu veux, et je n'ai ete que conseiller externe pour le bouquin :p
 
Francis> tu sais tenir un volant, toi?
 
Peg> ah ben elle a aimé, c'est sur :)

Peg 19/03/2008 16:43

en tout cas ca mfait plaisir que tu te souviennes de ce cadeau si bien choisi

Francis 19/03/2008 16:20

Moi, j'dis rien. J'attends qu'on parle de mes prouesses au volant.

Mlle A 19/03/2008 16:13

je tiens à rétablir la vérité sur une ou deux choses :
1) j"'ai pas de balai (j'ai un homme qui se sert très bien de l'aspirateur, pourquoi je m'embarrasserais d'un balai, chui pas magicienne)
2) je joue très bien au bowling (des scores tout à fait honorables)
3) je viens d'une famille de blondes (mère, soeur, et moi meme enfant...), j'assume :)
4) quand on pense que c'est toi et Peg qui me l'aviez offert, cet harlequin, moi je dis, y'en a qui ferait mieux de se taire des fois... hein :)
5) je sais, on peut pas faire confiance à Mélina

PS : mdr la fin. Bon c'eut pu etre pire la vengeance, ca y'est c'est fait, je peux revivre normalement