Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 10:35
Hier a été une journée de merde. Entre les prolongeurs de réunion un peu pénibles ("Plus de remarque? Bon ben on a fini... _ Alors à propos du chose..."), le yoyo made in sncb ("Le train partira voie 4... Non voie 1... Non voie 4... Non 1... Et puis merde, voie 1!") et le chauffeur de taxi qui ne connait pas son métier ("Alors, on passe par où?"), j'ai eu de quoi faire. Mais même dans les journées de merde exceptionnelles, il est bon de voir qu'il y a des merdes récurrentes qui seront toujours là.

Ainsi, le syndrome de 12-14. Dans la plupart des boites un peu sérieuses disposant d'ordinateurs et d'un accès réseau, il est de coutume d'éviter la connexion à internet depuis son poste de travail. Ca ne fait pas très sérieux. Après, on va croire que vous avez une vie en dehors de votre job, c'est mal. Et surtout, on va croire que vous allez privilégier cette vie par rapport à votre boulot en retard (vraiment, les gens s'imaginent des choses...). Il existe donc une pratique assez répandue d'utiliser cet accès uniquement pendant la pause déjeuner. Bah oui, c'est la pause, ça compte pas.
Du coup, entre midi et 14h, votre accès réseau est saturé. Bien entendu, ce sont les mêmes qui lancent également des traitements gourmands en ressources réseau dans ces heures là, pour que ça marche mieux et que ça gêne moins, vu que les gens sont partis manger. Tous les midis donc, notre connexion de compet', qui  en temps normal ferait déjà passer la connexion web du Darfour pour un accès en fibre optique, se lance donc dans son entrainement d'aviron pour essayer de traverser cette passe difficile. En plus court: ça rame sévère.

C'est pourtant pas compliqué d'aller vérifier ses mails à 10h du matin ou de faire ses courses en ligne a 16h. Je suis sur qu'il y en a même qui doivent télécharger comme des porcs ou mater des videos. Y compris celles produites par la boite, mais c'est pas une excuse. Tout ça en empêchant les honnêtes gens de pouvoir faire de même ou en réduisant leur connexion à tellement rien que ça coupe des conversations en plein milieu. C'est pas joli-joli.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

za 23/01/2008 15:47

elle est plus si pourrie que ca la connexion s'y j'en crois le com de ce matin :)

Francis 23/01/2008 11:20

Wouhou vive le chômedu.