Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 10:49
"J'ai  toujours cru en l'amitié. Vous savez, contrairement à l'amour, on se dit que l'amitié supporte tout. C'est pour ça que le jour où je suis partie loin, je me suis dit que rien ne changerait. Les moyens de communication actuels permettent quand même de garder des contacts fréquents. Et  je croyais que la distance n'est rien en amitié.

Mais voilà, l'amitié, c'est un peu comme la famille. On est là en pensée, on est content de se revoir quand ça arrive, mais ce n'est plus pareil. Le soutien est là, mais tout ce qui est surprises, promesses, tout se perd. Régulièrement, on me planifiait des choses qui n'arrivaient jamais pour cause de fatigues non prévues, ou d'oubli pur et simple. Les petites attentions ne sont plus là, même si je ne sais plus si elles ont été là un jour. Alors que j'espèrais que chaque moment devienne particulier puisque plus rare, ce n'est souvent qu'une suite de déceptions.
Oh bien sur, je ne dois pas être exempte de ce genre de choses. Mais je crois objectivement avoir essayé. Les visites fréquentes, les cadeaux, les souhaits... J'essaye d'entretenir les gestes gratuits. Mais je ne retiens que les déceptions en face. Et on ne peut pas se plaindre, on ne se doit rien, on n'est qu'amies. On se doit de pardonner, de comprendre. On n'a pas de compte à se rendre. Et puis ce serait terriblement superficiel de réclamer. Du coup, on a parfois l'impression de venir perturber un quotidien, alors qu'on espèrait se voir célébrer.

Alors un jour, j'ai craqué. Puisque personne ne semblait pouvoir faire plus que penser à moi quand j'appellais, j'ai décidé de le faire moi-même. Comme ermite n'est plus un statut possible (il faut des moyens et on rencontre quand même des gens), j'ai cherché du côté des ordres. Comme je ne crois pas spécialement en dieu, j'avais pensé au bouddhisme mais je n'ai jamais entendu parler de moine femme, chez eux. C'est comme ça que j'ai atterri chez les Carmélites. Un peu comme des militaires, on ne se préoccupe de rien, ni de personne à part sa tache. Et j'ai beaucoup de temps pour penser à moi. Oh bien sur, parfois, j'aimerai bien rencontrer une verge-marie, mais bon. Au moins, je me sens choyée."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lelf 15/01/2008 07:57

"les gestes gratuits"... j'me marre xDet voilà pourquoi faut pas oublier de me faire des cadeaux d'annivesaire. ce serait une grande perte pour le monde si je rentrais dans les ordres O:)

cubik 14/01/2008 19:25

abs> tu m'as pris pour une carmélite?? >)  (sinon, c'est vrai, t'es gentille :)Largentula> pas de nécrophilie religieuse ici, stpauroress> aujourd'hui? >)

auroress 14/01/2008 14:08

et oui !!!on est de plus en plus égoïste et de moins en moins gratuit... vive la technologie(mais qu'est ce que je suis ch... moi aujourd'hui)

Largentula 14/01/2008 12:30

Elle est bonne comme biere la carmélite...

abs 14/01/2008 12:27

je te celebre cubik !(bon j'ai essayé..:)