Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 15:33
Je sais, je sais. On en a vu des dures ensemble. Et même, pendant longtemps, je ne t'ai vu. Tu n'étais pas encore né. Et tu me manquais beaucoup. Alors forcément, vu le début de week-end qu'on a eu ensemble, on aurait pu craindre le pire. Tout d'abord, ce pot de départ qui s'annonçait prometteur, que j'ai fui en courant pour prendre un train qui n'est jamais venu. Et ensuite, cette chaine de pizza qui tient décidément à me faire du mal en ne livrant nulle part où je vais. Heureusement, tout s'est arrangé par la suite et tu es toujours là, mon pitit bidon.

Même si je sais que certains pensent que je devrai t'arrêter en pleine croissance, tu sais bien que je ne les écoute pas. Et tu as bien vu ce week-end que les amis, les vrais, pensent à t'entretenir plutôt que de chercher à t'éliminer. Certains jaloux ne t'ont jamais apprécié. On a donc commencé par contrer la malédiction du domino's pizzaïolo en allant chercher nos pizzas aux patates en métro. Heureusement que pour l'attente, j'avais quelques Mc 280 sauce fromagère. Ca nous aura bien servi.
Et puis, il y eut la fin de week-end en apothéose. La raclette d'abord, apportée dans un but purement didactique à l'attention des enfants du champion du monde de raclette (même si j'en reste le recordman). Et puis il y eut sa pitite soeur, le lendemain soir. Enfin, pitite, elle était tout de même plus grande que la veille, mais bon. C'était quand même la seconde.

Alors tu vois, pitit bidon, il y a des gens qui pensent à toi. Des gens près à oublier les publicités subversives qui en appellent aux potagers pour t'éliminer. A la veille de l'hiver en plus. Depuis que l'abbé Pierre est mort, les gens oublient l'hiver social. On abandonne même son isolation. Si c'est pas malheureux... Mais ne t'inquiète pas, pitit bidon, tout comme ce week-end, j'essayerai de te garder plein de vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thorn 06/11/2007 10:46

et grâce à Deck et moi, tu as eu encore plus de raclette pour entretenir ton petit bidon !