Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 16:13
C'est marrant les choses qu'on peut découvrir en descendant un arrêt de bus plus loin que prévu. Un soir où je passais exceptionnellement dans les galeries royales bruxelloises (ça pête comme ça, mais pour faire simple, il s'agit de petites galeries marchandes), j'ai découvert leur plaque. Plaque qui marque leur siège bruxellois apparement. Ca m'a fait tout drole de voir que les Rose-Croix existent toujours et qu'ils ont pignon sur rue. Je les croyais aussi morts que les templiers (les fans d'Indiana Jones et de Dan Brown, rasseyez vous).

Tout le monde voit à peu près ce que sont les francs-maçons? Ben les Rose-Croix, c'est à peu près la même chose. Une sorte de confrérie soeur un peu. En plus obscur. Si les francs-maçons aiment bien cultiver le secret pour garder une aura de mystère autour de leur activité, les Rose-Croix en sont carrêment né. Personne ne sait vraiment comment l'ordre a pu se constituer. Le nom est apparu pour la première fois publiquement sur des affiches anonymes placardées un peu partout dans Paris au XVIIème siècle., avant de se faire approprier par différents groupes de personnes versées dans le mysticisme. Bon, ils aiment bien faire remonter leurs origines à bien plus loin, mais leur existence pourrait tout aussi bien être le résultat d'une blague de potache un peu enveloppée dans une private joke.
Pour bien comprendre de quoi il s'agit, je vous conseille de lire le Pendule de Foucault, d'Umberto Eco. C'est un peu rugueux sous les bras, mais c'est un grand roman et ça donne une bonne idée de comment ce genre de courant mystique peut se créer et persister.

C'est vraiment étrange de se rendre compte que l'ordre existe bel et bien. On pourrait croire à une appellation très informelle, comme quand on parle de mystique. Pas vraiment une société structurée. Ou bien un truc un peu imaginaire, qui serait plus de l'ordre du fantasme, un peu comme la société Spectre qui combat James Bond. Ou encore un groupe disparu qui garderait tout son mystère, comme les Esseniens. Et finalement non, ils sont là, dans les galeries royales. Va falloir que je planque bien mon Saint-Graal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires