Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 10:38
Bon, il parait que je dois raconter mes vacances à New York. Il parait même que je devrais les montrer, mais là, j'ai la flemme de mettre les images ici. On verra pour ça plus tard. Alors je vais essayer de me rappeler un peu, malgré mes yeux bouffis et l'appel de mon épédas, et si je commence à m'endormir sur le clavier, je ferai peut-être ça (sans doute) en plusieurs morceaux.

Le voyage à NY, il commence dès l'aéroport. Je commence à bien connaitre celui de Bruxelles, mais comme généralement, je me déplace en Europe, je ne suis familier que d'un seul terminal. Cette fois, j'entre dans l'autre, le transcontinental. Avec beaucoup moins de boutiques et des tapis roulants en panne. C'est moins drole. En tout cas, même si cette partie de l'aéroport accueille des vols vers l'Afrique ou l'Asie, on voit tout de suite quelle est la destination principale: des bannières étoilées partout et des magazines en américain partout, ça donne de l'intuition.
Je n'ai jamais quitté le continent. Alors les vols long courrier, je ne connais pas. Je découvre les coussins, les masques pour les yeux, le repas gratuit, les films, les indications sur le vol... Et là, vu qu'ils ont peur et tout, je découvre surtout les formulaires à remplir pour la douane. Transportez-vous de la drogue? Un reste de barre chocolatée, ça compte? Vous ou votre famille avez pris part aux crimes de guerre nazis? Si on est victime, on répond Oui? En tout cas, ça met dans l'ambiance, et je m'attends déjà à des heures d'interrogatoires à l'arrivée. Et en fait non. On passe devant un officier qui mate le passeport, prend une empreinte de chaque index, fait une photo à la webcam et au revoir monsieur, bienvenu aux usa. Reste plus qu'à tirer nos premiers dollars et attraper un taxi. On est quand même pas venu pour se taper le métro d'entrée.
Le taxi, enfin la voiture américaine, c'est grand. Bon, première soufflée de climatisation direct sur la nuque, ça calme après 8h d'avion, mais au moins, on a plein de place. Surtout que Manhattan, c'est un peu loin, genre 1h, 1h30. Mais au moins, le tarif est forfaitaire entre n'importe où dans Manhattan et les aéroports. Ca, c'est pas mal. Après, faut commencer à s'habituer à calculer les prix, généralement affichés sans taxe (+10% environ) et sans pourboire (+10% environ aussi). Enfin bon, dans le taxi, y a surtout 2 choses à faire: commencer à découvrir les paysages (oh, Flushing Meadows, oh le Shea Stadium, oh le pont vers Manhattan), surtout en s'approchant de la cité, et retenir son estomac. Parce que bon, on a beau être bien installés, la clim' + la fatigue + la conduite sportive propre aux taxis, ça peut être désastreux.

Finalement, on arrivera sans encombre et avec tous nos légumes encore à l'intérieur. Le taxi a eu un peu de mal à retrouver notre rue. Heureusement que c'est très géométrique. En fait, la rue était bloquée pour une espèce de kermesse du dimanche. Faut dire que l'hotel est dans un quartier résidenciel en face d'une école, dans l'Upper West Side. Nous restait plus qu'à découvrir l'hotel avant d'attaquer la ville.

Bon, finalement, je crois que je vais prendre la semaine pour raconter tout ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by cubik - dans Un rien à NY
commenter cet article

commentaires

cubik 21/06/2007 13:26

mme A> avec 2 filles :p t'en connais une en plus (Blue)

Mlle A 21/06/2007 12:46

et t'étais avec ki pour tout ca ? hein ? >)

cubik 19/06/2007 11:39

Si je me souviens bien, on a eu Farmer l'astronaute, et Wild Hogs

Francis 19/06/2007 11:19

Ho, dis, t'as eu quel film dis dans l'avion ?Généralement c'est des chefs d'oeuvre.