Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 11:36

Bon, Romans, c'est fini. Pour la première année, j'entends. Pour l'instant, j'ai vu pas mal de retours du genre "tout content" ou "tout pourri". Moi, je sais pas. Quelque part entre les deux. Pour être poli et propre, on va dire qu'il y a de l'ambition. Continuez dans cette voie, peut mieux faire.

 

Après un mode de sélection contesté (et contestable), après des dates bizarres (forcément, commencer le jeudi, c'est compliqué pour venir), après des choix d'organisations étranges (les jurés logés à 30 bornes, les finalistes non défrayés), ben le festival ne s'en tirent pas si mal. Et puis la bonne idée de faire une conférence sur les améliorations à apporter a permis de faire surgir pas mal de bonnes remarques. Le public était pertinent, critique et pas lourd (genre on a pas eu 15 questions sur les sélections). Des propositions comme plus d'animations "festives" en dehors des tables rondes, plus d'implications des romanais (qui en plus, ne demandent que ça), plus de possibilité de rencontres entre participants... L'objectif de cette première édition était de se faire rencontrer les gens. Et les rares courageux à s'être déplacé étant dans cet esprit, il a été facile de faire des rencontres. Même pour un asocial comme moi. J'ai même pu retrouver des gens, comme Lulu que j'avais perdu de vue il y a quelques années. Bon, plus facilement dans les bars ou autour de l'excellent blogging-car de Fred que dans les activités du festival, mais quand même.

 

Je crois que les participants avaient faim de ça, et que ça s'est fait un peu naturellement, mais timidement. Je crois que les retours à ce niveau là seront entendus. Et que ça attirera plus de monde. Parce que la soirée de cloture, à part la remise des prix suivi des traditionnels petit-fours de ce genre d'occasion, c'était un peu mort. Pourtant, on a eu deux excellents dj (Lara Orsal et Giant Panda, pour les nommer), mais faut croire que l'ambiance était partie avec les amuse-gueules.

 

Tant pis, avec les copains, on a rigolé quand même. Et on a trop mangé/dépensé des sous dans les soldes/bu dans les bars. Et on était triste de se quitter. Même avec des pognes dans nos sacs. Mais c'est pas grave, on se fera d'autres festivaux rien qu'à nous. Même en ligne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel 1 08/02/2007 15:25

(oué je commente tout ce que j'avais lu sans commenté depuis trois jours)

un peu mon n'veu.
et le baby... mé mo rable !

Mlle A 05/02/2007 15:12

Sacrebidouille ! je le savais que j'aurais dû y goûter à cette foutue pogne ! tant pis j'aurais fait leur fête aux raviolles, c'est déjà ça ;)

Quant aux retours sur le festival, y'a toujorus à boire et à manger. Ma foi, si tout ceux qui râlent envoie à Mr Ginisty leur doléances, en proposant des suggestions/remèdes/idées constructives pour l'an prochain, ben purée, moi j'resigne direct, parce que ca veut dire que la deuxième saison peut qu'être mieux (tout est perfectible, sauf toi, bien sûr) et si ca pouvait se tenir en mai, tiens, c'est joli le mois de mai ?